Vaccination

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appuie la Semaine mondiale de la vaccination

La toute première Semaine mondiale de la vaccination se déroule du 21 au 28 avril 2012. Les bureaux de l'UNICEF dans le monde sont impliqués dans des campagnes nationales de vaccination et de sensibilisation des populations sur l'importance des vaccins dans la survie de l'enfant. L'UNICEF est le plus gros acheteur dans le monde de vaccins pour les pays les plus pauvres, et procure des vaccins aux enfants depuis plus de 50 ans.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, 23 avril  2012 – L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF et chanteuse/compositrice, Angélique Kidjo, appuie la toute première Semaine mondiale de la vaccination, une action internationale pour souligner l’importance de la vaccination.

VIDÉO : Angélique Kidjo, délivre un message public, encourageant les efforts de vaccination entrepris pendant la Semaine mondiale de la vaccination. Partout dans le monde, quatre enfants sur cinq sont vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche - mais encore plus doivent êtres atteints par la vaccination.  Regarder dans RealPlayer

 

La Semaine mondiale de la vaccination se déroule du 21 au 28 avril, sous les auspices de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’événement unit les pays à travers la planète sur des campagnes  de vaccination et de sensibilisation du public sur les bienfaits de la vaccination.

Angélique Kidjo a enregistré pour l’UNICEF un message public d’intérêt général afin d’encourager les familles à faire vacciner leurs enfants.

Mettre fin aux décès que l’on peut prévenir par la vaccination

« Les Vaccins sauvent des vies. Et nous voulons mettre un terme aux décès d’enfants que l'on pourrait prévenir grâce à la vaccination », affirme Angélique Kidjo.
La vaccination est l’une des mesures de santé publique les plus efficaces, sauvant environ deux à trois millions de vies chaque année.

Et les efforts de vaccination ont eu une grande portée – on estime que quatre enfants sur cinq reçoivent le vaccin DTC3, qui protège contre la diphtérie, le tétanos et la  coqueluche. Et grâce aux efforts de vaccination contre la polio, plus de 8 millions de personnes marchent aujourd’hui, qui sans cela seraient paralysés, et l’incidence de la  polio a décliné de 99,8 pour cent.

Mais il faut aller plus loin, en toucher encore plus.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-0293/Markisz
UNICEF Goodwill Ambassador Angélique Kidjo at UNICEF House.

Toucher les plus marginalisés

« En dépit des progrès remarquables obtenus pour étendre la couverture vaccinale mondiale, nous avons désormais atteint un  » explique Angélique Kidjo dans son message.
En 2008, on estimait que 1,7 million d’enfants mourraient avant leur cinquième anniversaire de maladies que l’on pourrait éviter par la vaccination. Et en 2010, quelques 19,3 millions de nourrissons n’ont pas été totalement vaccinés, ce qui les expose aux maladies.

Et du fait des lacunes dans la couverture vaccinale, les maladies comme la diphtérie, la rougeole et la polio sont en train de revenir en force.

L’UNICEF s’efforce de toucher les enfants dans les communautés les plus marginalisées, particulièrement ceux qui vivent dans des zones géographiques reculées ou dans des régions affectées par des conflits.

« Si nous oublions un seul enfant, nous les oublions tous », affirme Angélique Kidjo.


 

 

Recherche