Vaccination

L’UNICEF veut vacciner 85 millions d’enfants en Afrique de l’Ouest et centrale

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Un jeune enfant reçoit un vaccin pour la polio dans le cadre d’une campagne massive pour éradiquer la poliomyélite en Afrique de l’Ouest et centrale.

Par Shantha Bloemen

NEW YORK, États-Unis – 5 mars 2010 – Pour les enfants de l’Afrique de l’Ouest et centrale le danger d’une paralysie entraînée par la polio reste présent, alors qu’il a disparu presque partout ailleurs dans le monde.

Au Nigéria, le virus de la polio reste endémique. En 2008 ce virus particulièrement contagieux s’est étendu du nord du pays à d’autres pays frontaliers.

 VIDÉO : regarder maintenant

Le virus de la polio se propage au-delà des frontières

Beaucoup de ces pays étaient sur le point d’être certifiés sans polio après avoir réussi à éradiquer le virus. Mais les mouvements de population transfrontières et l’irrégularité des programmes de vaccination de routine ont permis au virus de se propager rapidement. Maintenant, une grande partie de ces régions se trouvent infectées à nouveau, et les enfants sont en danger de paralysie voire de mort.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Des agents de santé procèdent aux vaccinations dans les habitations, dans le cadre de la campagne d’éradication de la polio en Afrique de l’Ouest et centrale.

Des progrès ont été accomplis et une première vague de vaccinations dans les pays réinfectés a enrayé la propagation du virus. Dans les six derniers mois, cependant, des flambées sont apparues au Burkina Faso, Cameroun, Tchad, en Guinée, au Libéria, Mali, en Mauritanie, au Sénégal et en Sierra Leone.

La campagne comprend 19 pays

Pour enrayer la propagation du virus, une campagne de vaccination massive doit avoir lieu. Témoignage d’une solidarité et coopération extraordinaires, une série de campagnes de vaccination synchronisée et transfrontières sera conduite dans 19 pays de la région.  

La campagne est placée sous la houlette de l’Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, un réseau qui regroupe des gouvernements nationaux, l'Organisation mondiale de la Santé, le Rotary International, le US Center for Disease Control and Prevention, l’UNICEF et la Fédération internationale de la Croix-Rouge.

Le but est d'atteindre tous les enfants de moins de cinq ans. Le plan est ambitieux. On ne réussira pas à juguler le virus tant qu’une « masse critique » d’enfants n’aura pas été vaccinée. Plus de 400 000 volontaires et agents de santé veulent immuniser 85 millions d'enfants. La première tournée de vaccinations aura lieu du 6 au 9 mars et elle sera suivie d’une deuxième, du 24 au 27 avril. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
L’objectif de l’UNICEF est de vacciner 85 millions d’enfants en Afrique de l’Ouest et centrale.

Un défi sur le terrain

Les équipes de vaccination traverseront certaines des régions les plus désolées et les plus difficiles d’Afrique pour s’assurer que tous les enfants seront atteints et cet effort représente un effort logistique hors du commun. Les équipes, équipées de conteneurs spéciaux grâce auxquels les vaccins restent en dessous de 8° Celsius, feront du porte-à-porte pour retrouver tous les enfants de moins de cinq ans.

Tirant les enseignements d’une campagne semblable ayant eu lieu l'année dernière, des agents de santé  expérimentés seront déployés dans les endroits les plus difficiles. Par ailleurs, un plan spécial a été mis en place pour se concentrer sur les zones frontalières et on a mis au point un système de suivi indépendant pour contrôler les progrès accomplis.

 Pour s'assurer que les parents seront informés et comprendront l'importance de faire vacciner leurs enfants, une campagne massive d’'information est en cours. Les partenaires, dont des chefs, des officiels des districts locaux, des autorités religieuses et des vedettes de la culture populaire transmettent les informations. Autre bonne nouvelle, le développement d’un vaccin qui peut cibler les deux sérotypes restants du virus de la polio sauvage. Il sera  introduit au Bénin et au Nigéria  pour la première tournée et utilisé également ailleurs pour la deuxième. Cela simplifie la logistique et augmente les chances que les enfants seront complètement protégés contre la polio.

La vie des enfants de l'Afrique de l'Ouest et centrale est déjà semée de beaucoup d’embûches. En éradiquant la polio et donc les risques de handicap, d’exclusion et de difficultés physiques, on augmente leurs chances de survie, de bien-être et de développement. Avec une meilleure couverture vaccinale qui permettrait d’atteindre tous les enfants, cette campagne pourrait enfin libérer l’Afrique de l’Ouest et centrale du fléau de la polio.


 

 

Vidéo (en anglais)

3 mars 2010 : Shantha Bloemen, correspondante de l’UNICEF, présente la prochaine campagne de vaccination en Afrique de l’Ouest.
 VIDÉO  hautbas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche