Vaccination

La polio à nouveau enrayée dans 10 pays africains alors qu’on lance de grandes campagnes de vaccination

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0728/ MUDI YAHAYA
Deux agents de santé d’une équipe mobile de vaccination enregistrent des enfants au cours des Journées nationale de vaccination contre la polio à Kwachiri, dans l’Etat de Kano, au nord du Nigéria.

Par Sabine Dolan

NEW YORK, Etats-Unis, 11 novembre 2005 – Vingt-huit pays africains lancent aujourd’hui des campagnes synchronisées de vaccination contre la polio, dans un effort concerté visant à éradiquer définitivement le virus sur le continent. Dans le même temps, les autorités sanitaires ont confirmé que l’épidémie de polio, qui s’était récemment déclarée dans 10 pays africains, avait été enrayée, grâce à des campagnes similaires réalisées cette année.

Dennis King, conseiller technique de l’UNICEF pour l’éradication de la polio, précise que l’arrêt de l’épidémie constitue un résultat remarquable. « C’est un véritable message  incitant les dirigeants politiques, les responsables civils et religieux, l’Union africaine, le Rotary International et tous les partenaires dans le monde à se mobiliser une seconde fois ». On trouve parmi les pays concernés le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali et le Togo.

Afin d’arrêter d’urgence l’épidémie, on a entrepris des campagnes de vaccination de masse, qui ont atteint 100 millions d’enfants dans ces pays et dans d’autres. La Commission européenne, le Canada et la Suède, avec un apport de 135 millions de dollars, ont grandement contribué à la réalisation de ces campagnes.

Cette nouvelle campagne concernant 28 pays est la sixième d’une série de campagnes de vaccination synchronisées, et le premier volet d’un programme de « maintenance » destiné à consolider les progrès obtenus jusqu’à présent dans la lutte contre le virus. Un autre ensemble de campagnes de vaccination synchronisées aura lieu en novembre et décembre de cette année.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0731/ MUDI YAHAYA
Tenu par sa mère, cet enfant reçoit une dose de vaccin anti-polio au cours d’une des Journées nationales de vaccination à Kwachiri, dans l’Etat de Kano, au nord du Nigéria.

La menace de polio est loin d’avoir disparu

L’an dernier seulement, plus de 100 millions d’enfants africains ont été immunisés par le vaccin oral contre la polio. Mais la menace est loin d’avoir disparu et les efforts d’éradication s’intensifient encore au Nigéria, où la transmission de cette maladie est toujours importante. Le gouvernement nigérian s’est engagé à renforcer encore davantage son programme d’éradication de la polio.

La flambée de polio qui s’est d’abord déclarée au Nigéria au milieu de l’année 2003 et qui a été arrêtée en juin 2005, a paralysé à vie près de 200 enfants – des enfants qu’on aurait pu maintenir en bonne santé avec seulement quelques gouttes de vaccin.

En Afrique et dans le monde entier, la responsabilité essentielle de l’UNICEF a consisté à acheter et à distribuer le vaccin. Dennis King déclare que l’organisation est également « l’institution chef de file pour la mobilisation et la communication sociales, ce qui correspond à informer et à convaincre la population de l’importance de la vaccination contre la polio ».

Les partenaires internationaux de l’effort en vue d’éradiquer la polio sont notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centres de prévention et contrôle des maladies (CDC), le Rotary International et l’UNICEF.


 

 

Vidéo (en anglais)

11 novembre 2005 :
Sabine Dolan, correspondante de l’UNICEF New York, décrit le lancement d’une campagne synchronisée de vaccination de masse contre la polio, en Afrique.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket.

Recherche