République démocratique du Congo

Seconde phase de la campagne de vaccination contre la polio en RD du Congo

Par Cornelia Walther

GOMA, République démocratique du Congo, 23 novembre 2010 – La RD du Congo  a franchi une étape majeure vers l'éradication de la poliomyélite ce mois-ci  avec le lancement de la deuxième phase d'une campagne massive de vaccination, ciblant les enfants de moins de cinq ans dans neuf provinces.

VIDÉO (en anglais) : 28 octobre 2010 - Un reportage de de Ndiaga Seck de l'UNICEF à Goma sur la seconde phase de la campagne massive de vaccination contre la polio en RD du Congo. Narration de Patrice Brizard  Regarder dans RealPlayer

 

« Tous les enfants ont le droit d'être protégés contre la polio, » affirme la représentante de l'UNICEF en RD du Congo, Pierrette Vu Thi. « Échouer aujourd'hui à traduire ce droit dans la réalité, reviendra plus cher demain, en termes de vies humaines et de ressources. » 

Cette  initiative en RD du Congo fait partie d'une campagne massive de vaccination synchronisée couvrant 72 millions d'enfants sur l'ensemble du continent africain. Au total 290 000 vaccinateurs mobilisateurs sociaux – dont plus de 71 000 pour la seule RD du Congo – administrent deux gouttes de vaccin polio oral à chaque enfant de moins de cinq ans dans les zones considérées à très haut risque de transmission de la polio dans 16 pays.

Image de l'UNICEF
© UNICEF RD du Congo/2010/Seck
Félicien Molima, le chef du bureau de l'UNICEF pour le Nord Kivu et les Provinces de Maniema, administre le vaccin oral de la poliomyélite à un enfant pendant la campagne de vaccination en République démocratique du Congo.

« Chaque mère si elle aime son enfant devrait le faire vacciner, afin qu'il reste en bonne santé, » déclare une mère dont l'enfant vient d'être vacciné à Goma dans la province du Nord Kivu.

Atteindre chaque enfant

Au 18 novembre, 56 cas de polio ont été enregistrés ein RD du Congo, dont 47 cas dans la province du Kasai Occidental – l'épicentre de l'épidémie – ainsi que 6 autres cas à Bandundu et 3 au Katanga. La Polio est réapparue dans le pays en 2006 où l'on a enregistré 13 cas, suivis de 41 cas en 2007, 5 en 2008 et 3 en 2009.

Parmi les facteurs majeurs à l'origine de cette réapparition de la polio au Kasai Occidental, on trouve l'absence d'une couverture complète de la vaccination contre la polio dans les zones pauvres et éloignées, et plus particulièrement parmi les familles les plus pauvres et les plus désavantagées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF RD du Congo/2010/Seck
Des fillettes attendent pour être vaccinées contre la polio à Goma, dans la Province du North Kivu en RD du Congo.

Pour n'oublier aucun enfant, l'UNICEF et ses partenaires ont plaidé pour que cette campagne massive de vaccination soit conduite même dans les zones contrôlées par les groupes armés dont beaucoup demeurent actifs dans le Nord Kivu. « Nous nous sommes donc efforcés de sensibiliser tous ces groupes armés pour mettre en oeuvre un cessez-le-feu, afin que l'on puisse vacciner les enfants, » a annoncé le ministre provincial de la Santé au Nord Kivu, Valerian Mbalu Twirandi.

Vaccination de routine

La conduite de la vaccination est financée par l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), La Fodation Bille et Melinda Gates, les Centres américain pour le contrôle de la maladie et la prévention (CDC), l'USAID (Agence américaine de développement), le Rotary International et les gouvernements de l'Allemagne et du Japon. Au début de l'année prochaine la RD du Congo conduira une campagne de vaccination supplémentaire toujours dans le cadre de la campagne synchronisée en Afrique de l'Ouest.

« Pour obtenir des résultats à long terme, il faut que ses campagnes de vaccination de haut niveau de qualité soit complétées par des vaccinations de routine et une surveillance constante de la maladie, » explique le docteur Matthieu Kamwa, chef de l'OMS en RD du Congo. « Les écarts de financement doivent être comblés pour que les efforts entrepris atteignent leurs objectifs, en complétant les étapes suivantes de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite. »


 

 

Recherche