Fact Sheet Expert Opinion First Person Photo Essay
UNICEF logo

Vaccination

Polio

next

© UNICEF/HQ04-0110/Nesbitt
Un bébé reçoit une dose de vaccin antipoliomyélitique oral dans un centre de consultation du camp de Jah Tondo pour les personnes déplacées, près de Monrovia, Liberia.

Poliomyélite

Cas de poliovirus sauvages signalés dans le monde en 2006 : 1997

 

La maladie :

La poliomyélite ou polio est une infection virale très contagieuse infectant le système nerveux. Les enfants peuvent être infectés par la polio quand ils absorbent des aliments ou de l'eau contaminées par le virus ou sont en contact avec la salive ou les matières fécales d'une personne infectée.  Le virus pénètre par voie orale, et chemine jusqu'aux intestins où il se multiplie. Il peut ensuite passer dans la circulation sanguine et attaquer le système nerveux- moelle épinière et cerveau. Il abîme les cellules nerveuses et peut provoquer une paralysie invalidante, parfois  du jour au lendemain. La polio atteint en général les enfants de moins de trois ans, mais l'adulte peut être touché.

 

Symptômes:

La plupart des personnes infectées n'ont aucun symptôme mais peuvent transmettre la maladie. D'autres peuvent avoir des signes trois à cinq jours après l'exposition au virus. Trous souches de virus existent, toutes pouvant causer des paralysies. Les enfants souffrants de polio peuvent présenter de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires importantes, des contractures et une faiblesse. Ils peuvent avoir des tremblements et des difficultés de déglutition. Une paralysie pour la vie peut s'installer rapidement -en général avant la première semaine- et l'enfant peut perdre le contrôle de ses membres. Certaines des victimes qui sont paralysées meurent quand les muscles respiratoires sont attaqués par le virus.

 

Immunisation :

La polio ne peut se guérir mais se prévient facilement par l'immunisation. Deux types de vaccins sont utilisés. Le premier utilise un virus vivant atténué (affaibli) et s'administre par voie orale. Dans les pays où le poliovirus sauvage reste en circulation, ce vaccin anti-polio oral (VPO) est employé car son administration nécessite un minimum de formation et d'équipements. Le second vaccin utilise un virus inactivé (tué), employé par voie injectable. Il est utilisé surtout dans les pays où le poliovirus sauvage a été éliminé.
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que la vaccination contre la polio ait lieu à la naissance, puis à six, dix et quatorze semaines.

 

Vaccin antipoliomyélitique oral:

Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) est recommandé par l’OMS pour l’éradication de la poliomyélite.  Deux gouttes de VPO, prises oralement, constituent une dose.  Il faut qu’un enfant ait reçu au moins trois doses de vaccin antipoliomyélitique oral pour être pleinement immunisé.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que la première dose soit administrée à la naissance, et les suivantes en respectant un intervalle minimum de quatre semaines.

Toutefois, l’organisme d’un enfant dont l’état de santé ou de nutrition laisse à désirer a plus de difficulté à produire des anticorps après la vaccination antipoliomyélitique. C’est la raison pour laquelle, dans les communautés les plus démunies, les enfants reçoivent plus de trois doses, sans aucun inconvénient pour leur santé. Il est crucial que chaque enfant soit vacciné, à chaque campagne de vaccination, car plus un enfant reçoit de doses, mieux il sera protégé contre la poliomyélite.

Actuellement, l’UNICEF assure l’approvisionnement en vaccins antipoliomyélitique oraux pour les Journées nationales de la vaccination – plus de 10 milliards de doses depuis le début de la campagne.  Tous les vaccins acquis par l’UNICEF proviennent de fabricants présélectionnés par l’Organisation mondiale de la Santé pour la production de vaccins répondant aux normes les plus exigeantes en matière de contrôle de qualité.

En outre, dans le cadre de son engagement de longue date pour la survie de l’enfant, l’UNICEF fournit 40 % de tous les vaccins administrés à l’échelle mondiale. Ces vaccins sont maintenant à l’œuvre, luttant contre des maladies telles que la poliomyélite, la rougeole et le tétanos maternel et néonatal. Ils épargnent des centaines de milliers de vies dans plus de 100 pays pauvres répartis dans le monde entier.

 

Le vaccin antipoliomyélitique oral monovalent :

Le vaccin antipoliomyélitique oral monovalent (VPOm) pour les trois types de poliovirus a fait l’objet d’une administration à grande échelle aux premiers jours de la vaccination contre la poliomyélite, à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Depuis 1963, le vaccin monovalent a été largement remplacé par le VPO trivalent (VPOt) pour simplifier les opérations et la logistique. Le VPOt permet d’assurer une protection simultanée contre les trois types de poliovirus sauvage, une considération primordiale dans les régions où plus d’un type de poliovirus sauvage circule. 

En septembre 2004, le Comité consultatif pour l’éradication de la poliomyélite (ACPE), qui est l'organe de surveillance technique indépendant de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, a étudié diverses possibilités d’améliorer l’effet des activités en cours dans les principaux pays d’endémie. S’appuyant sur des données probantes quant à l’impact que pourrait avoir l’utilisation du VPOm 1, l’ACPE a recommandé d’améliorer la couverture vaccinale des enfants. Il a également recommandé d’utiliser le VPOm 1 dans les campagnes de vaccination supplémentaires portant sur des zones où seul le poliovirus sauvage de type 1 circule. Depuis, le vaccin VPOm 1 a été utilisé dans 24 pays, et il s’est notamment révélé crucial pour la phase finale de l’éradication du poliovirus sauvage en Égypte. L’utilisation du VPOm 1 en Inde et au Nigéria a largement contribué à faire reculer le poliovirus sauvage de type 1. L’autre type de vaccin antipoliomyélitique monovalent est le vaccin de type 3 (VPOm 3). L’Inde s’en est déjà servie dans des zones cibles. Récemment, le Nigéria et le Pakistan ont mené à bien la procédure d’autorisation pour l’utilisation du VPOm 3 qu’ils vont commencer à administrer sous peu.

 

Liens:

Eradicating Polio (UNICEF)

Organisation mondiale de la santé (aide-mémoires, principaux documents, case counts)

Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (derniers relevés de cas de polio, principaux documents, calendrier de vaccination, etc.)