Fact Sheet Expert Opinion First Person Photo Essay
UNICEF logo

Vaccination

Tétanos maternel et néonatal (TMN)

next

La maladie :

Présentée dans l’Ancien Testament comme « la mort du septième jour », le tétanos néonatal frappe rapidement, tuant les nouveau-nés peu après la naissance. Le tétanos est du à une bactérie, Clostridium tetani, qui pénètre par une blessure ouverte ou une inoculation. Les spores de la bactérie sont ubiquitaires -elles vivent dans le sol, les excréments animaux ou les fèces- et le tétanos peut toucher tout le monde. La bactérie produit une toxine (poison) qui attaque le système nerveux central.

Un nouveau-né peut être infecté par le tétanos à cause de pratiques insalubres lors de l’accouchement, comme celles de sectionner le cordon ombilical avec des instruments non stériles ou de le panser avec du matériel contaminé. Si les spores pénètrent, l’infection peut se propager et souvent la mort de l’enfant est rapide et douloureuse. Les mères sont aussi contaminées par le tétanos si la délivrance est faite de manière insalubre dans un environnement où les spores sont présentes. Le tétanos est surnommé le « tueur silencieux » car beaucoup de mères et d’enfants meurent à domicile et ni la naissance ni les décès ne sont enregistrés.

Symptômes :

Un nouveau-né infecté par le tétanos peut sembler en parfaite santé. Habituellement, le premier signe survient deux à trois jours plus tard lorsque la mâchoire et la face du nouveau né se serrent à cause de la toxine. La bouche du bébé se rigidifie et se « ferme » (d’ou le surnom de trismus donné au tétanos) et le nouveau-né ne peut plus téter. Son corps peut se raidir ou se cambrer et il ou elle peut convulser en présence de la lumière, de bruits ou si on le touche. Enfin, il peut ne plus respirer et mourir. Entre 70 et 100 pour cent des décès ont lieu entre trois et 28 jours après la naissance.

Immunisation :

Le tétanos maternel et néonatal (TMN) est totalement évitable par l’immunisation et des pratiques hygiéniques à la naissance. L’anatoxine tétanique (TT), vaccin protégeant les mères et les enfants du tétanos est une version détoxifiée du poison causant la maladie. Il est disponible depuis des décennies et en général donné en combinaison avec le vaccin contre la diphtérie, la polio et la coqueluche, (DTCP) aux enfants de moins de un an et comme antigène unique (TT) aux mères lors des soins prénatals de routine.

Il est recommandé d’administrer aux femmes cinq doses pour conférer une immunité à vie. Cependant dans les zones où cela constitue un problème, la stratégie se concentre sur l’administration de trois doses de TT aux femmes en âge de procréer, procurant ainsi 15 ans de protection (couvrant les années de procréation). Une fois la mère protégée, elle transmettra son immunité à son enfant et il sera protégé durant les premiers mois de vie. Ensuite, ce dernier devrait être immunisé à quatre, six et 10 semaines pour renforcer cette immunité.

Objectif :

Éliminer le tétanos maternel et néonatal des 58 pays où il est toujours un problème de Santépublique.

Définition de l'"élimination du TMN" :

L'élimination du TMN dans un pays est définie par un taux de tétanos néonatal de moins de 1 cas 1000 naissances vivantes dans chaque région du pays.

Mise à jour programmatique :

L'engagement des pays est reflété par la disponibilité d'un plan national  d'action pour l'élimination du TMN :

Partenaires :

L’UNICEF est résolu à éliminer le TMN comme problème de santé publique, un objectif partagé par nos partenaires, dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)
le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Becton Dickinson(BD), la Fondation Gates, le US Fund pour l’UNICEF et des gouvernements dans le monde entier. Le rôle principal de l’UNICEF sera de fournir un soutien technique et financier aux programmes nationaux d’élimination du TMN.