Fact Sheet Expert Opinion First Person Photo Essay
UNICEF logo

Vaccination

La rougeole

next

La maladie :

La rougeole est une infection virale hautement contagieuse qui tue plus d’enfants qu’aucune autre maladie évitable par la vaccination. C’est surtout vrai pour les enfants des pays en développement qui n’ont pas accès à des services de soins adéquats. Le virus affaiblit le système immunitaire et rend les enfants très sensibles à des complications fatales de diarrhées, pneumonies et encéphalites. Ceux qui survivent à la rougeole peuvent garder des séquelles permanentes, dont des lésions cérébrales, une cécité ou une surdité.  

Symptômes :

Les premiers symptômes apparaissent habituellement entre huit et 12 jours après la contamination. Ils associent rhume, fièvre, yeux rouges, courbatures et toux. De petites taches blanchâtres peuvent apparaître dans la bouche. Peu après, une éruption érythémateuse survient, durant une semaine au plus. L’éruption commence sur la tête et le visage et s’étend ensuite au dos, à la poitrine, aux bras et aux jambes.

Transmission :

Le virus de la rougeole se multiple dans l’arbre respiratoire et se transmet par des gouttelettes dans l’air produites lorsqu’un malade éternue ou tousse. Un enfant peut attraper la maladie en inhalant ces gouttelettes ou s’il est en contact avec les sécrétions nasales ou orales de malades. Ces derniers sont contagieux quatre jours après l’éruption caractéristique et pendant plusieurs jours.        

Immunisation :

L’immunisation offre une solution effective pour prévenir la rougeole, ses complications et la mort par cette maladie. Il y a deux types de vaccin antirougeoleux. Le vaccin  peut être donné comme antigène simple ou combiné avec la rubéole (RR) ou avec rubéole et oreillons (ROR). Tous sont efficaces et sûrs. Jusqu’à huit mois les enfants sont en principe protégés par l’immunité transmise par leur mère. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de vacciner les enfants entre 9 et 12 mois. Comme 10 à 15 % des enfants ne sont pas  protégés par la première dose, une seconde est recommandée pour s’assurer qu’ils seront tous protégés. La rougeole n’ayant pas de traitement spécifique, la réhydratation orale et l’apport en vitamine A peuvent réduire la sévérité de la maladie.

Objectif :

Réduire la mortalité par rougeole de 90% d’ici 2010 et revenir aux niveaux de l’an 2000. Réponse En janvier 2001, L’UNICEF avec la Croix- Rouge des Etats-Unis, l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), les US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Fondation pour les Nations Unies a lancé le Partenariat contre la rougeole. Cette initiative cherche à réduire le nombre de morts globalement et soutenir l’objectif de réduire la mortalité par rougeole de 90% d’ici 2010 et revenir aux niveaux de l’an 2000. L’UNICEF est responsable de fournir et distribuer les vaccins et le matériel d’immunisation. L’agence soutient aussi la réalisation des campagnes de vaccination et dirige la mobilisation de la société de concert avec la Croix-Rouge des Etats-Unis. L’UNICEF travaille avec la OMS dans le domaine du développement stratégique, et la vérification du programme.

Le Plan stratégique 2001-2005 contre la rougeole: réduction de la mortalité et élimination régionale de la rougeole vise à fournir un cadre au moyen duquel orienter et coordonner les activités de réduction de la mortalité due à la rougeole et d’élimination régionale de cette maladie aux niveaux national, régional et mondial.

Sources: OMS, UNICEF