Pakistan

Au Pakistan, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud effectue une visite dans des camps de réfugiés

Par Raabya Amjab

SUKKUR, Pakistan, 20 août 2010 – « L'ampleur de la souffrance et des dégâts causés par les récentes inondations du Pakistan sont sans précédent , » a dclaré le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud, Daniel Toole, après avoir effectué cette semaine une visite dans le secteur. Le pays est confronté à sa plus importante catastrophe depuis plus de 30 ans.

VIDÉO (en anglais) : 18 août 2010 – le reportage de la correspondante de l'UNICEF Nina Martinek sur la visite du Directeur régional de l'UNICEF Daniel Toole dans les camps de réfugiés de Sukkur, au Pakistan.

 

« Des milliers de villages et de villes ont été emportés, » a déclaré Daniel Toole après s'être rendu dans les districts inondés de la province du Sindh. « Il est vraiment nécessaire d'élargir les opérations de secours menées par le gouvernement du Sindh et les agences humanitaires.»

Il a ajouté que l'ampleur du désastre était la pire qu'il ait pu observer durant ses 15 années d'expérience.

Face à la crise

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Pakistan/Dsouza
Un père tient son enfant dans ses bras dans un camp de Sukkur, une ville de la province du Sindh, au Pakistan.

Après avoir effectué une reconnaissance aérienne au-dessus des zones dévastées par les inondations de la province du Sindh, M. Toole s'est exprimé lors d'une conférence de presse commune aux côtés du Représentant de l'UNICEF et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Pakistan Martin Mogwanja, du Directeur général des autorités de la province chargées de la  gestion des catastrophes et Commissaire aux opérations de secours en cas d'inondation. Il a tenu des réunions supplémentaires avec le gouverneur de la province de Sidh et le ministre responsable de la province du Sindh où les participants ont examiné en commun les opérations de secours et les déficits actuels de financement.

M. Daniel Toole a rendu visite à des familles dans des camps de réfugiés de la localité de Sukkur, dans la province du Sindh.

Après avoir examiné l'aide apportée par l'organisation aux femmes et aux enfants des camps dans Sukkur, M. Daniel Toole a observé que l'UNICEF était actuellement en train de fournir de l'eau potable et des sanitairess mais que « des millions d'autres ont besoin de la même aide. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Pakistan/Dsouza
Daniel Toole, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud, visite un camp dans la province du Sindh, au Pakistan.

« Nous devons de toute urgence faire passer à une plus grande échelle la distribution d'eau, » a-t-il dit. « Sinon, les maladies d'origine hydrique comme le choléra, la diarrhée et la dysenterie se propageront et commenceront à tuer les populations sinistrées, particulièrement les enfants, déjà faibles et vulnérables à la maladie et à la malnutrition. »

Programme d'opérations de secours

Selon des rapports du gouvernement, la situation a affecté environ 4 millions de personnes dans la seule province du Sindh et jusqu'à 20 millions dans tout le pays.

L'UNICEF est l'une des différentes agences qui ont distribué les secours nécessaires dans la zone touchée par les inondations. Des équipes d'humanitaires assurent l'approvisionnement en eau potable  - en installant des pompes à eau manuelles, des réservoirs souples et des sanitaires – et distribuent des kits d'hygiène et des fournitures médicales indispensables comme des sels de réhydratation orale. Des comprimés pour la purification de l'eau et des vaccins parviennent également auprès de ceux qui en ont besoin, cela grâce en grande partie aux équipes médicales mobiles. L'UNICEF diffuse aussi des messages d'information sur l'eau potable, l'hygiène, la vaccination, l'allaitement au sein et la maternité sûre; il met également en place des activités d'enseignement et de protection de l'enfance dans la zone touchée par les inondations.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Pakistan/Dsouza
Des femmes et des enfants déplacés s'assemblent autour d'une pompe à eau dans la province du Sindh dévastée par les inondations, au Pakistan.

Daniel Toole a visité des espaces sécurisés d'enseignement et de loisirs installés pour les enfants âgés de 3 à 12 ans dans les camps appuyés par le gouvernement. Dans ces espaces, l'UNICEF a formé des enseignants et doté les élèves de matériel pour lire et écrire ainsi que de kits de loisirs.

« Nous sommes ici pour beaucoup de temps, » a déclaré Daniel Toole. « Il est approprié que l'UNICEF et les autres agences humanitaires fassent état des besoins et préparent des plans pour la reconstruction, la remise en état et le retour en sécurité des communautés sinistrées à leur endroit d'origine. »

Il a encore demandé à la communauté internationale de convertir de toute urgence leurs engagements et leurs promesses en fonds réels pour permettre aux victimes les plus vulnérables de recevoir l'appui dont elles ont de toute urgence besoin.


 

 

Inondations au Pakistan

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
avec vidéo

L'UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
avec vidéo

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
avec vidéo

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan
avec vidéo

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
avec vidéo

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
avec vidéo

Des enfants suivent des cours dans un centre d'éducation temporaire mis en place par l'UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l'hiver rigoureux
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
avec vidéo

Toutes les nouvelles
sur le Pakistan

Recherche