Indonésie

Réparer le filet de sécurité pour les nouvelles mères en Indonésie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
A Banda Aceh (Indonésie), Radliana, une sage-femme, examine une femme enceinte au nouveau centre de santé de l’UNICEF.

Par Steve Nettleton

VILLAGE de TANJONG, Indonésie, 20 avril 2007 – Radliana, une sage-femme, va faire une visite dans une maison à l’extérieur de Banda Aceh. Elle monte les marches d’une maison blanche et frappe à la porte verte. « Salaam Alaikum »,  crie-t-elle.

Lorsque la porte s’ouvre, Radliana est accueillie par Asri, 30 ans, qui est enceinte de huit mois. Asri attend son deuxième enfant. Elle n’a pas beaucoup d’argent à consacrer à ses soins de santé et est trop avancée dans sa grossesse pour se rendre dans une clinique. Radliana examine Asri et écoute son ventre à l’aide d’un cornet en argent. Tout semble normal, dit-elle.

En Indonésie, la tradition veut que les sages-femmes comme Radliana s’occupent des soins de santé de base pour les familles. Cependant, à Aceh, des décennies de troubles, suivies du tsunami de 2004, expliquent qu’il y ait peu de ressources véritablement médicales.

Services de maternité et soins essentiels

Mais au village de Tanjong, tout va changer : avant, mères et enfants se rendaient à pied chez Radliana pour les soins. Aujourd’hui, ils vont ailleurs : dans le centre de santé flambant neuf construit par l’UNICEF.

C’est l’un des premiers des quelque 227 nouveaux centres de soins que l’UNICEF construit sur l’ensemble des îles Aceh et Nias. Les centres sont conçus de manière à associer soins maternels et soins de base, notamment les vaccinations, l’amélioration de la nutrition et la promotion d’un comportement sain. La plupart des centres proposeront également des activités éducatives pour les enfants d’âge préscolaire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Ce centre de santé de l’UNICEF fait partie des 227 nouveaux centres disséminés sur les îles de Aceh et Nias (Indonésie).

Ces nouvelles installations font partie des initiatives visant à remettre sur pied le système « Posyandu », vieux de trente ans – un réseau d’équipes de santé, monté au niveau de la communauté, et qui s’est effondré à la fin des années 1990.

« Au cours des années précédentes, le Posyandu ne disposait que de services de santé pour mères et enfants, mais aujourd’hui, avec le « Posyandu Plus », nous apportons aussi une éducation, surtout pour les enfants de moins de cinq ans, ainsi que des services de protection de l’enfance, », dit W. Niken Sasanti, un des responsables de la santé et la nutrition, à l’UNICEF. « Dans d’autres régions de l’Indonésie,  il arrive que la sage-femme ne vive même pas dans le village. Ces services amélioreront donc l’accès de la communauté aux soins de santé ».

Moins de soucis pour les nouvelles mères

Radliana dit que le nouveau centre lui apporte plus de possibilités pour soigner ses patients. Elle vit avec sa famille dans une moitié du bâtiment, séparée des salles d’examen.

« La réponse de la communauté a été très positive, remarque-t-elle, les gens aiment beaucoup le bâtiment parce qu’il est plus pratique et qu’il respecte leur intimité lorsqu’ils viennent faire contrôler leur santé. Avant, beaucoup n’étaient pas à l’aise pour venir chez moi, il n’y avait qu’une pièce et ma famille y vivait aussi. »

Setia, l’une des sept femmes enceintes qui comptent sur les soins de Radiana, se fait du souci pour son futur bébé. Sa première grossesse a entraîné des complications et nécessité une césarienne pendant l’accouchement. Elle espère qu’elle pourra éviter la chirurgie cette fois. Setia est rassurée de savoir qu’il y a ce centre de santé en cas de problème.

« Il y a quelques années, la sage-femme devait faire du porte à porte. Mais maintenant le service est meilleur, dit Setia, et la nouvelle sage-femme a plus d’expérience, nous disposons de plus de médicaments et d’équipements ».

Grâce à ce nouveau centre et aux services qu’il fournit, les nouvelles mamans des régions rurales d’Aceh se font moins de soucis.


 

 

Vidéo (en anglais)

Steve Nettleton, correspondant de l’UNICEF, présente le nouveau centre de santé pour les femmes et les enfants à Banda Aceh (Indonésie).
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche