Santé

L’UNICEF lance un guide pratique sans précédent pour lutter contre le choléra

l’UNICEF a mis au point un guide pratique pour lutter contre la résurgence du choléra.  Regarder dans RealPlayer

 

NEW YORK, États-Unis  d’Amérique, 15 mai 2013 – Dans le cadre des efforts qu’il déploie pour réduire la prévalence du choléra dans le monde, l’UNICEF a mis au point un « Guide  pratique de lutte contre le choléra », une maladie de plus en plus menaçante dans le monde. Ce guide va permettre à l’UNICEF et ses partenaires de prévenir, anticiper et lutter contre la maladie.

« Ce guide est vraiment fantastique car il réunit tous les éléments nécessaires pour juguler le choléra de façon efficace », explique Mickey Chopra, le Responsable du service de la santé à l’UNICEF.

D’après les estimations, il y a chaque année entre 3 et 5 millions de cas de choléra, dont 100 000 à 120 000 sont mortels. La moitié de ces victimes sont des enfants de moins de cinq ans. Seuls 5 à 10% des cas sont répertoriés, ce qui ne permet pas de détecter facilement la maladie et d’agir à temps.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-0530/OLIVIER ASSELIN
Une fille se fraye un chemin sur une petite passerelle à Clara Town, Monrovia, Libéria. Pendant que le gouvernement continue de reconstruire les infrastructures et les services sociaux de base, les politiques et stratégies nationales à long terme améliorent la santé et la nutrition des enfants et des femmes au Libéria.

Le lancement du guide pratique à l’UNICEF House, à New York, représente le point culminant d’une étude approfondie et globale sur les lignes directrices existantes ; elle a été menée à tous les niveaux et dans toutes les divisions de l’UNICEF en Afrique, avec la participation des partenaires principaux engagés dans la lutte contre le choléra, avec l’Organisation mondiale de la Santé en tant que chef de file.

« Le guide récolte les données les plus pertinentes mises à jour sur le terrain et les rassemble dans un seul et même ouvrage, indique Sanjay Wijesekera, le Responsable de la section Eau, Assainissement et Hygiène de l’UNICEF. Il se fonde sur des preuves irréfutables et prend en compte les pratiques ayant porté leurs fruits. »

Le choléra apparaît pour la première fois dans le delta du Gange, en Inde, et se propage au reste du monde au cours du XIXe siècle. Les six pandémies qui ont eu lieu au cours du siècle suivant ont tué des millions de personnes. La septième pandémie a débuté en 1961 en Asie du Sud et ses effets continuent d’être ressentis de nos jours.

Une nouvelle flambée de choléra suscite de sérieuses craintes au sein de l’UNICEF.

« La résurgence du choléra est liée à plusieurs facteurs, allant du changement climatique aux inégalités croissantes et à l’aggravation de la pauvreté dans de nombreux régions », explique le Dr Chopra.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2013-0219/Susan Markisz
Nicholas Alipui, le Directeur des Programmes de l’UNICEF, prend la parole lors du lancement du « Guide pratique de lutte contre le choléra » de l’UNICEF, qui s’est déroulé au siège de l’UNICEF.

Le choléra se transmet par l’eau et la nourriture contaminées, et demeure encore de nos jours la maladie de la pauvreté et des inégalités. Elle peut tuer en quelques heures, mais dans la plupart des cas, elle peut être traitée facilement et à moindre coût avec des sels de réhydratation orale, à condition d’être décelée à temps.

Les populations tombent malades parce qu’elles n’ont pas accès aux soins de santé, à l’eau salubre et à des services d’assainissement.

« Les plus vulnérables sont les plus touchés, et c’est donc sur eux que nous devons faire porter nos efforts en matière de programmation et d’intervention », affirme M. Wijesekera.

L’Afrique de l’Ouest et centrale est l’une des régions où le risque de propagation est le plus élevé. En 2012, plus de 80 000 cas ont été répertoriés, avec près de 1 500 décès.

L’UNICEF est mieux placé que quiconque pour intervenir dans ces régions en utilisant une approche multisectorielle et globale.

« Ce guide pratique change la donne pour nous en termes de prévention et d’action contre le choléra, affirme Nicholas Alipui, le Directeur des Programmes de l’UNICEF. Nous devons recourir à des instruments de ce type pour former les communautés locales, renforcer leurs connaissances en matière de santé et mobiliser les populations. Autrement, les résultats obtenus ne seront pas
durables ».


 

 

Photographie : Journée mondiale de l'eau

Recherche