Santé

Élimination du Tétanos maternel et néo-natal

© UNICEF video
Adolescente afghane à qui l’on administre le vaccin antitétanique devant chez elle. Les spécialistes formés par l’UNICEF rendent visite aux femmes en âge d’avoir des enfants à leur domicile où 90 pour cent d’entre elles accouchent.

Les défis :

Le tétanos maternel et néonatal (TMN) est une maladie douloureuse qui a tué rapidement 128 000 nouveau-nés rien qu’en 2008. Un nombre significatif de femmes meurent également du tétanos néonatal chaque année.

Le tétanos maternel et néonatal représente une proportion très élevée du total des cas de tétanos et s’explique par la médiocrité des services de vaccination, des services d’obstétrique limités ou inexistants, et des soins post-partum peu hygiéniques du cordon ombilical. La majorité des mères et des nouveau-nés qui succombent au tétanos vit en Afrique et en Asie du Sud et de l’Est, généralement dans des régions où les femmes sont pauvres, ont un accès limité aux soins médicaux et peu d’informations sur les pratiques obstétricales sans danger.

Une fois la maladie contractée, le taux de fatalité peut s’élever à 100 pour cent sans prise en charge hospitalière et être compris entre 10 et 60 pour cent avec des soins hospitaliers. Le nombre exact de victimes du tétanos n’est pas connu car de nombreux nouveau-nés et mères meurent à la maison et ni les naissances, ni les décès ne sont déclarés.

La solution
Le tétanos maternel et néonatal est facile à éviter grâce aux mesures suivantes :

  • vaccination des femmes par le vaccin antitétanique à des fins de protection – un enfant dont la mère a été vaccinée contre le tétanos est aussi protégé contre la maladie au cours des premiers mois de sa vie;
  • pratiques hygiénique pendant la naissance pour s’assurer que ni la mère ni le nouveau-né ne contractent une infection au moment de la naissance;
  • soins appropriés au cordon ombilical pour s’assurer que le cordon n’est pas contaminé et ne met pas la vie du nouveau-né en danger.

Initiative pour l'élimination du tétanos maternel et néonatal :
L’Assemblée mondiale de la Santé a commencé à s’attaquer à l’élimination du tétanos néonatal en 1989. En 1999, cet objectif a retrouvé de la vigueur lorsqu’il a été associé à l’élimination du tétanos maternel. À l’époque, le TMN était encore présent dans 57 pays. Ce chiffre a été révisé à la hausse (58) en 2002 lorsqu’il a fallu inclure le Timor Leste.

L’initiative a pour but d’éliminer le tétanos maternel et néonatal dans les 58 pays dans lesquels il représentait encore un problème pour la santé en 1999, grâce à la vaccination antitétanique et des activités de vaccination supplémentaires. En juin 2010, 18 de ces pays avaient éliminé le tétanos maternel et néonatal et 40 n’avaient pas encore atteint cet objectif.

Par élimination, on entend un taux de tétanos néonatal inférieur à un cas pour 1000 naissances vivantes dans tous les districts du pays. Le rôle de l’UNICEF et de l’OMS dans cet effort mondial est le suivant :

  • encourager leurs partenaires, y compris les gouvernements, à s’engager à atteindre l’objectif de l’élimination du tétanos maternel et néonatal grâce à l’allocation des ressources nécessaires;
  • réunir des fonds pour cette initiative afin de combler les lacunes financières dans les pays cibles ;
  • soutenir les ministères nationaux de la Santé publique en préparant un plan solide aux niveaux technique et financier ;
    commander et livrer des vaccins antitétaniques et du matériel pour les injections pour les campagnes de vaccination et s’assurer que la chaîne du froid est entretenue ;
  •  fournir une assistance technique lors de la mise en oeuvre de campagnes de qualité;
  • suivre les progrès vers l’élimination du TMN ;
  • officialiser les résultats (généralement grâce à des enquêtes sur la mortalité dans les communautés) lorsque les pays déclarent avoir éliminé la maladie ;
  • élaborer des stratégies avec les pays afin de continuer à juguler le TMN après élimination en renforçant la vaccination de systématique .

Des progrès
Grâce aux efforts conjugués des nos partenaires, des progrès importants ont été accomplis entre 1999 et juin 2008 :

  • plus de 901 millions de femmes ont été vaccinées par deux doses de vaccin antitétanique;
  • 18 pays (Afrique du Sud, Bangladesh, Bénin, Burundi, Comores, Égypte, Érythrée, Malawi, Myanmar, Namibie, Népal, Rwanda, République du Congo, Togo, Turquie, Vietnam, Zambie et Zimbabwe) et 15 États indiens ont officiellement éliminé le tétanos maternel et néonatal;
  • À partir de 2008,  la réduction de la mortalité due au Tétanos Néonatal a été réduite de 90 pour cent au cours des 20 dernières années. .

Des partenaires
L’UNICEF a pris l’engagement d’éliminer le tétanos maternel et néonatal qui constitue un problème de santé publique, un objectif partagé par nos partenaires, notamment l’Organisation mondiale de la Santé, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNPFA), Becton Dickinson (BD), USAID, CDC, Immunisation Basics, le gouvernement japonais et JICA, Save the Children, GAVI, la marque de couches P&G (Pampers), PATH, RMHC, la Gates Foundation, les Comités nationaux pour l’UNICEF et des gouvernements du monde entier. Récemment les Kiwanis International onr rejoint le partenariat.


 

 

 

 Version imprimable

Le tueur silencieux

Voyez un court métrage du U.S. Fund for UNICEF. (en anglais)

© UNICEF video 
  bas | haut 

Une stratégie conjointe

La Stratégie pour l'élimination du tétanos maternel et néonatal de l'UNICEF/OMS/UNFPA publiée en 2000, a identifié 57 pays qui doivent encore éliminer la maladie.

Cartographie des progrès pour l'élimination du Tétanos néonatal et maternel

Tétanos maternel et néonatal dans le monde,  mises à jour mensuelles pour :

En juin 2008,

  • • 12 pays avaient officiellement éliminé le tétanos maternel et néonatal (TMN).
  • • En Inde, 15 États et Territoires de l’Union avaient officiellement éliminé le (TMN).
  • • 46 pays étaient toujours exposés 
    (carte grandeur réelle, 94 ko).
Recherche