HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD Soudan

© UNICEF/NYHQ2007-0862/Cranston

Une fille en classe, à Juba, la capitale du Sud-Soudan. L'UNICEF reste attentif à l'amélioration de l'accès à l'enseignement au Sud-Soudan tout en appuyant l'aide apportée à 4,7 millions de personnes touchées par le conflit dans la région du Darfour.

Enjeux pour les enfants et les femmes

Au Soudan, on estime actuellement à 4,7 millions le nombre de personnes touchées par le conflit actuel au Darfour et à environ 2,7 millions supplémentaires le nombre de personnes déplacées 1, dont 137 000 déplacées ou re-déplacées rien que sur la première moitié de 2009. De plus, en mars 2009, le gouvernement du Soudan a révoqué les licences de 16 ONG partenaires, ce qui a profondément affecté les opérations humanitaires au Darfour. Tout en se mobilisant pour le retour des ONG renvoyées, les acteurs humanitaires restants se sont efforcés de répondre aux besoins les plus urgents identifiés dans une évaluation conjointe des Nations Unies et du gouvernement. En plus de cette situation fortement médiatisée au Darfour, inondations et sécheresse accroissent la vulnérabilité des enfants et des femmes dans d’autres régions, particulièrement à l’est où l’on déplore l’insécurité alimentaire, la malnutrition aiguë, les poussées de maladies et le manque de services sociaux. Des conflits localisés ont également éclaté, aggravant les conditions de sécurité au Soudan du Sud. Les élections de février 2010 et la démarcation des frontières dans les zones de transition demeurent de potentiels déclencheurs d’insécurité.

Action humanitaire prévue pour 2010

Tout en continuant de répondre aux besoins immédiats d’assistance humanitaire dans les zones les plus affectées par la situation d’urgence, l’UNICEF appuiera les interventions de relèvement rapide afin de faciliter le retour et la réintégration des personnes déplacées et des réfugiés, en particulier les enfants en danger, ainsi que la réconciliation entre les communautés. En tant que chef de file des groupes sectoriels de l’eau, l’assainissement et l’hygiène, l’éducation (avec Save the Children) et du sous-groupe de la protection de l’enfance, mais également en tant que co-président du groupe sectoriel de la nutrition (avec l’Organisation mondiale de la Santé), l’UNICEF jouera en 2010 un rôle crucial dans le développement de l’approche par groupes sectoriels de l’ONU. Cette approche sera destinée à renforcer la coordination et la mise en oeuvre des secours en situation d’urgence. Le renforcement des capacités des partenaires nationaux constituera un élément majeur dans tous les secteurs. Ci-dessous sont détaillés les résultats attendus des interventions humanitaires d’urgence de l’UNICEF :

Santé et nutrition : l’UNICEF apportera une réponse immédiate aux niveaux très élevés de malnutrition aiguë grâce à un appui à l’alimentation thérapeutique et aux autres services. L’UNICEF et ses partenaires mèneront également des campagnes de vaccination contre la polio, la rougeole, le tétanos et la méningite. Ils renforceront aussi les services de soins de santé primaires et de soins de santé en situation d’urgence pour environ 9,4 millions d’enfants et de femmes vulnérables. La distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides de longue durée et de suppléments en vitamine A et autres micronutriments continuera également.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : un approvisionnement en eau salubre et en assainissement seront mis à disposition pour jusqu’à 1 million de personnes déplacées dans les camps et les zones de réinstallation au Soudan. Des comportements plus sûrs en matière d’hygiène seront encouragés dans les camps, les écoles et les communautés hôtes grâce à des activités régulières de promotion de l’hygiène et à la distribution de trousses d’hygiène à 2,5 millions de personnes, enfants compris.

Education : près de 425 000 enfants et professeurs affectés par le conflit ou vulnérables pourront aller à  l’école grâce à des locaux financés par l’UNICEF au Soudan du Nord. Quant au Soudan du Sud, l’accent sera mis sur l’amélioration de l’accès de près de 2 millions d’enfants (40 pour cent de filles) à l’école primaire et sur des programmes d’apprentissage accéléré grâce à des espaces d’apprentissage temporaires ainsi qu’à du matériel d’apprentissage et de loisir. Les professeurs, responsables de l’éducation et partenaires du développement travaillant pour l’éducation dans les situations d’urgence recevront une formation afin de pouvoir répondre aux besoins des enfants en matière de soutien psychologique, de réintégration et d’apprentissage accéléré.

Protection de l’enfance : au Soudan du Nord, jusqu’à 250 000 enfants et adolescents recevront un soutien psychologique grâce aux réseaux de protection communautaires, et 700 enfants relâchés par les forces ou groupes armés auront accès à des services de réintégration. Au moins 60 pour cent des enfants séparés, non accompagnés ou orphelins, 5000 enfants très vulnérables affectés par le conflit au Soudan du Sud ainsi que tous les enfants relâchés par l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) pourront accéder à un soutien psychologique, y compris à des services pour les victimes de violences sexuelles. Au Soudan, 550 000 individus recevront un enseignement sur la prévention des blessures liées aux engins non explosés grâce à une sensibilisation aux dangers des mines au sein des communautés et des écoles. 

VIH/SIDA : grâce à une communication sur le changement des comportements, jusqu’à 1,3 million de jeunes au Soudan seront encouragés à adopter des pratiques sexuelles plus sûres. Des programmes élargis de prévention de transmission mère-enfant permettront l’accès de 110 000 femmes enceintes à des services de dépistage du VIH, d’accompagnement psychologique et de traitement.

Articles non alimentaires et coordination des secours : environ 1,6 million de personnes déplacées bénéficieront de la distribution d’articles non alimentaires comme des couvertures, des bâches en plastique, des ustensiles de cuisine, des jerricanes et des abris. Des activités de renforcement des capacités de préparation aux situations d’urgence seront également mises en place pour les organisations communautaires et les autres partenaires.

Communication et activités de plaidoyer : environ 750 000 personnes déplacées et rapatriées recevront des indications adaptées à temps pour pouvoir prendre des décisions réfléchies quant aux possibilités relatives à leur retour. 

1 Données fournies par l’Organisation des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires en juillet 2009.

Besoins financiers de l’UNICEF 2010
Sector Zone de programme Total
(Dollars É.-U)
Soudan du Nord
(Dollars É.-U)
Soudan du Sud
(Dollars É.-U)
Santé et Nutrition 25 706 300 12 267 000 37 973 300
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 31 748 100 12 621 000 44 369 100
Éducation 25 874 100 17 469 000 43 343 100
Protection de l’enfance 14 116 000 4 500 000 18 616 000
Sensibilisation au danger des mines 700 000 500 000 1 200 000
VIH/SIDA 3 239 500 1 950 000 5 189 500
Articles non alimentaires 9 817 200 4 000 000 13 817 200
Communication et Plaidoyer 1 365 000 500 000 1 865 000
Total 112 566 200 53 807 000 166 373 200

1 Data provided by the United Nations Organization for the Coordination of Humanitarian Affairs in July 2009.