HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

AFRIQUE DE L'EST ET AFRIQUE AUSTRALE Somalie

© UNICEF/NYHQ2009-0205/Ysenburg

Des enfants et des femmes font la queue à l'extérieur d'un hôpital, à Jowhar. On estime que la moitié de la population a besoin d'aide humanitaire mais l'escalade du conflit a limité ses moyens d'accès.

Enjeux pour les enfants et les femmes

Avec environ 3,6 millions de personnes en situation d’urgence humanitaire et 1,3 million de déplacés, la Somalie est gangrenée par la violence et l’instabilité, l’extrême pauvreté, l’insécurité alimentaire et le non-respect de la protection due aux enfants. En août 2009, 19 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffraient de malnutrition aiguë, cette malnutrition atteignant dans certaines zones 27 pour cent. Par ailleurs, les enfants sont privés de plus en plus d’un accès à l’éducation, du fait des fermetures d’école en raison des combats, notamment à Mogadiscio. C’est en Somalie centrale et méridionale, rendue pratiquement inaccessible par l’escalade de la violence, que se trouvent 75 pour cent de ceux qui ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Dans les deux zones septentrionales, les enfants et les femmes sont confrontés à une sécheresse qui va en s’aggravant, à des pertes de bétail et au risque de malnutrition, alors que l’arrivée dans la région de populations récemment déplacées grève encore davantage des ressources disponibles limitées. 

Action humanitaire prévue pour 2010

En 2010, l’UNICEF va travailler en étroite collaboration avec ses partenaires du gouvernement, les organisations des Nations Unies et les ONG afin d’apporter des secours d’urgence conformément aux devoirs fondamentaux vis-à-vis des enfants dans les secteurs de la santé et de la nutrition, de l’eau, assainissement et hygiène, de l’éducation et de la protection de l’enfance, dans le but de réduire la vulnérabilité des plus de 3 millions de déplacés et de personnes affectées par le conflit – dont 1,5 million d’enfants – dans toute la Somalie. On attend les résultats suivants des interventions d’urgence de l’UNICEF :

Santé : en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé et des partenaires, l’UNICEF va faire en sorte que 90 pour cent des enfants de moins de cinq ans (soit 1,5 million) et 70 pour cent des femmes en âge d’avoir des enfants (soit 1,2 million) aient accès à des interventions sanitaires à fort impact dans le cadre de campagnes de la Journée pour la santé de l’enfant et à des soins de santé de base en distribuant des médicaments de première nécessité et en apportant d’autres formes de soutien aux centres de santé maternelle et  infantile. 

Nutrition : dans ce secteur, où l’UNICEF est chef de groupe, la capacité de réaction et la coordination vont être améliorées pour assurer le traitement de 270 000 enfants souffrant d’une malnutrition aiguë et l’accès à des programmes de soutien nutritionnel pour plus de 360 000 femmes enceintes et allaitantes.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : en tant que chef de groupe dans ce secteur, l’UNICEF va assurer, à 1,2 million de personnes, un accès suffisant à l’eau potable et à l’assainissement, selon les normes Sphère, grâce à une combinaison de mesures, notamment la restauration de systèmes d’adduction d’eau, la construction de latrines, la gestion de l’eau au niveau communautaire et l’enseignement de l’hygiène dans les écoles et dans les foyers.

Éducation : environ 100 000 élèves – dont près de 50 000 filles – vont disposer d’un accès accru à une éducation de qualité, formelle et informelle, plus équitable grâce à la réhabilitation de salles de classe,  la fourniture de matériel d’enseignement et d’apprentissage et la formation d’enseignants. Il y aura également des installations pour le lavage de mains et des latrines, séparées et adaptées spécifiquement. L’UNICEF conservera le rôle de chef de groupe pour l’éducation, en travaillant à une meilleure coordination de l’éducation en situation d’urgence, au niveau de la préparation et de la réponse apportée.

Protection de l’enfance : en tant que chef du sous-groupe pour la protection de l’enfance, l’UNICEF va faire en sorte que 150 000 enfants aient accès à un soutien et des soins psychosociaux et que des procédures élémentaires permettant d’identifier des problèmes de protection de l’enfance et d’y répondre soient instaurées dans au moins 300 communautés vulnérables. L’UNICEF va en outre plaider contre le recrutement des enfants dans les conflits armés en mobilisant les communautés, les responsables religieux et politiques et les organismes gouvernementaux et veiller à ce que les manquements graves aux droits de l’enfant soient consignés.

Abris et articles non alimentaires : l’UNICEF va poursuivre sa préparation aux situations d’urgence afin d’améliorer l’accès, pour 90 000 personnes, soit 15 000 foyers, à un hébergement et à des articles permettant la survie suffisants.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Secteur $US
Santé 12 320 000
Nutrition 18 850 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 18 833 000
Éducation 8 101 500
Protection de l'enfance 6 216 500
Abris et articles non alimentaires 1 188 100
Total 65 509 100