HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD Territoire palestinien occupé

© UNICEF/NYHQ2009-0042/El Baba

Des enfants marchent parmi des bâtiments détruits dans le camp de réfugiés de Rafah, après l'incursion militaire israélienne de la fin 2008/début 2009 dans la bande de Gaza. La destruction des infrastructures et le blocus actuel entravent toujours le redressement.

Enjeux pour les enfants et les femmes

En 2009, le Territoire palestiniens occupé subissent encore le contrecoup des années de conflit et des multiples crises politiques et économiques, en particulier à Gaza, où les incursions militaires de janvier ont détruit l’infrastructure de services sociaux et des logements. En raison du blocage israélien et de l’aggravation des restrictions à la circulation des biens et des personnes à l’intérieur de la Bande de Gaza et entre ce territoire et l’extérieur, les familles ont de moins en moins accès à des services fiables, en matière de santé de base et de nutrition, à l’eau potable ou à des installations sanitaires suffisantes, tous ces services étant proches de l’asphyxie. De même, l’urgence des besoins d’ordre humanitaire des habitants de Jérusalem Est et de Cisjordanie s’accroît du fait de la pénurie d’eau, les sources d’approvisionnement ayant été fermées pour installer des zones militaires et de colonisation.

Action humanitaire prévue pour 2010

En 2010, l’UNICEF va travailler avec l’Autorité palestinienne, des ONG partenaires et d’autres organisations des Nations Unies afin d’apporter une réponse à l’accroissement des besoins humanitaires de plus de 4 millions de personnes, dont plus de 2 millions d’enfants. L’UNICEF va avoir pour tâche essentielle de faciliter l’accès aux services de santé et de nutrition, à l’eau potable, à un assainissement et une hygiène adaptés aux besoins, et à l’éducation. L’organisation va aussi réduire la souffrance psychosociale. Elle va en outre favoriser une approche coordonnée de la préparation aux urgences. Étant chef de groupe pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène et pour l’éducation, ayant le rôle de chef du sous-groupe pour la nutrition et pour la protection de l’enfance, et dirigeant le groupe de travail sur la santé mentale et le soutien psychosocial, l’UNICEF va renforcer les capacités sectorielles et assurer une forte mobilisation. On attend les résultats suivants des interventions d’urgence de l’UNICEF :

Santé et nutrition : l’UNICEF va réagir immédiatement devant l’importance du degré de carence en micronutriments chez les enfants et va s’attaquer aux besoins de soins de santé des nouveaux nés, des femmes enceintes et allaitantes à haut risque et des enfants de moins de cinq ans. L’objectif de l’UNICEF est de créer un système de santé national plus solide, qui fournisse des soins de santé essentiels aux mères, aux nouveaux nés et aux enfants.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : la priorité est d’accroître l’accès à l’eau potable, d’améliorer les installations sanitaires et les pratiques d’hygiène afin de réduire les effets d’une eau et d’un assainissement médiocres sur la santé des communautés et sur l’environnement. Pour cela, on va procéder à la remise en état de l’alimentation en eau dans les écoles, les communautés et les dispensaires, ce qui devrait profiter à environ 200 000 personnes dans les zones les plus durement touchées par le conflit.

Éducation : l’UNICEF va traiter les problèmes auxquels se heurtent les élèves des secteurs les plus exposés et marginalisés et va faire en sorte que les élèves et les enseignants accèdent à des services d’éducation de base de qualité dans leur communauté. En partenariat avec le ministère de l’Enseignement et de l’Enseignement supérieur, l’UNICEF va travailler au renforcement des systèmes nationaux pour les services d’éducation de base.

Protection de l’enfance : l’UNICEF, en collaboration avec le Ministère des affaires sociales et des ONG partenaires, va réagir à une situation où plus de 626 000 enfants et personnes qui s’occupent d’eux sont exposés à la violence, aux mauvais traitements et à l’exploitation. L’UNICEF va continuer à jouer le rôle de chef de file interinstitutions en ce qui concerne les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies 1612 et 1882 et renforcer la surveillance, l’orientation et l’aiguillage et la communication de l’information concernant les violations des droits des enfants affectés par le conflit armé.

Adolescents : l’UNICEF, en collaboration avec le Ministère de la jeunesse et des sports, le ministère des Affaires sociales et des ONG partenaires, va offrir des cours de rattrapage et des activités récréatives à environ 200 000 adolescents (des filles et des garçons âgés de 13 à 18 ans). L’objectif global est d’améliorer le taux de rétention scolaire, de faire régresser la violence, de faire participer les adolescents, d’accroître la sensibilisation à un style de vie sain et d’améliorer la politique du pays à l’égard de la jeunesse.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Secteur $US
Santé 1 300 000
Nutrition 1 450 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 3 690 000
Éducation 8 300 000
Protection de l'enfance 8 000 000
Adolescents 5 500 000
Total 28 240 000