HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

ASIE-PACIFIQUE Népal

© UNICEF/NYHQ2009-0900/Sokol

Une fillette du village de Dalit dehors alors que la nuit tombe sur le district de Mugu. Les prix élevés des aliments, les crues saisonnières et l'insécurité actuelle affectent l'état nutritionnel et la condition scolaire des enfants dont près de la moitié sont sous-alimentés.

Enjeux pour les enfants et les femmes

Au Népal, on considère qu’environ 3 millions de personnes – dont 1 million d’enfants – sont directement affectées par un environnement sécuritaire de plus en plus instable, des inondations d’une gravité exceptionnelle et une récente flambée épidémique de diarrhées. Des milliers d’enfants risquent d’être recrutés ou recrutés de nouveau par des groupes armés récemment créés. En outre, la malnutrition, les inondations saisonnières, les pertes de récoltes et l’impact des crises alimentaire, pétrolière et financière sont néfastes pour l’état nutritionnel et l’éducation des enfants partout dans le pays. L’état sanitaire des enfants est déjà extrêmement précaire. En effet, on estime que la moitié des enfants âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Pendant la saison des moussons, l’eau contaminée et les conditions médiocres d’hygiène et d’assainissement sont à l’origine de flambées mortelles de diarrhées et de choléra dans au moins un quart du pays, alors que les districts du terai, exposés aux urgences, ont des taux de prévalence de VIH qui figurent parmi les plus élevés du pays.

Action humanitaire prévue pour 2010

En 2010, en coopération avec le gouvernement du Népal, des institutions des Nations Unies et des ONG partenaires, internationales et nationales, l’UNICEF va fournir des secours d’urgence correspondant aux principaux engagements pris vis-à-vis des enfants afin d’assurer des soins de santé et nutritionnels essentiels et l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et l’hygiène, à l’éducation et la protection de l’enfance pour environ 3 millions de personnes – dont 1 million d’enfants – dans 30 districts, ce qui représente à peu près la moitié du pays. L’UNICEF sera en outre le chef de groupe pour la nutrition, l’eau, l’assainissement et l’hygiène, et l’éducation. L’organisation sera aussi chef du sous-groupe pour la protection de l’enfance et co-présidera le groupe de travail pour la santé et la nutrition en situation d’urgence, l’objectif étant de planifier la préparation et la réponse aux inondations, aux tremblements de terre et aux troubles civils. L’UNICEF va pré-positionner des fournitures afin de faciliter une réponse rapide aux besoins critiques en situation d’urgence. Il s’agit là d’une mesure immédiate. On attend les résultats suivants des interventions d’urgence de l’UNICEF :

Santé et nutrition : en coopération avec l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres partenaires au sein du groupe, l’UNICEF va mener des campagnes de vaccination de routine. L’état nutritionnel des populations dans les districts les plus durement frappés par l’insécurité alimentaire sera suivi à l’aide de contrôles et d’études anthropométriques. Un complément de vitamine A et des comprimés vermifuges vont être administrés à 3,7 millions d’enfants de moins de cinq ans. Parallèlement, la gestion de la malnutrition, réalisée au niveau local, va être développée pour atteindre 6000 enfants de plus, souffrant de malnutrition aiguë.  La capacité des agents de santé de fournir un soutien alimentaire aux nourrissons et aux jeunes enfants va être améliorée.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : l’UNICEF va améliorer sa préparation et sa capacité de réponse dans 20 districts exposés aux inondations et 25 districts où on rencontre des gastroentérites aiguës. Pour cela, des sites d’évacuation vont être identifiés et des pompes à main et des latrines, en vue d’accueillir des personnes déplacées dans leur propre pays, vont être installées. Les systèmes d’approvisionnement d’eau endommagés par les inondations vont être réparés et du matériel de secours pour l’hygiène, l’assainissement et la purification d’eau va être prépositionné.

Éducation : travaillant avec le ministère de l’Éducation et Save the Children, l’UNICEF va axer ses efforts sur la fourniture d’un accès à l’éducation aux 50 000 enfants affectés par les conflits et sur le renforcement de la gouvernance dans 300 écoles désignées « zones de paix ». En outre, les partenaires dans le domaine de l’éducation vont être formés à l’enseignement en situation d’urgence dans 20 districts vulnérables. Des données et des informations factuelles sur l’impact des crises alimentaire, pétrolière et financière sur l’éducation au Népal vont être collectées et utilisées pour les discussions sur les politiques à mener.

Protection de l’enfance : l’UNICEF est chef du sous-groupe pour la protection de l’enfance, qui va améliorer la capacité nationale de surveillance, constitution de preuves et diffusion de l’information concernant la violation des droits de l’enfant, et aussi de prévention de l’enrôlement des enfants dans les forces armées ou dans des groupes armés. Des services de réintégration et du soutien psychosocial, au niveau local, vont être fournis si nécessaire. L’éducation au danger des mines va continuer à être mise en œuvre avec des partenaires. Des trousses pour la protection de l’enfant vont également être prépositionnées.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Secteur $US
Santé 350 000
Nutrition 2 040 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 3 000 000
Éducation 500 000
Protection de l'enfance 1 000 000
VIH/SIDA 300 000
Total 7 190 000