HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

AFRIQUE DE L'OUEST ET AFRIQUE CENTRALE Guinée

© UNICEF/NYHQ2009-2192/Kamber

Un enfant atteint de rougeole est assis avec sa mère dans un hôpital de Conakry. Moins de 10% des Guinéens ont accès aux prestations de santé de base. La pauvreté, les inondations et l'insécurité alimentaire en hausse contribuent à la croissance de l'instabilité politique.

Enjeux pour les enfants et les femmes

L’instabilité politique et la détresse socio-économique en Guinée se sont aggravées en 2009, provoquant davantage de vagues de manifestations anti-gouvernementales et de grèves générales. La situation a encore empiré avec les meurtres et la forte incidence de violences sexuelles perpétrés contre les personnes qui manifestaient contre le gouvernement lors d’un rassemblement à Conakry, la capitale, le 28 septembre 2009. Une série de catastrophes, comme des inondations particulièrement fortes, ont fait baisser les récoltes et augmenter la malnutrition. Le prix du riz, du sucre, de l’huile et d’autres aliments de base sont également en hausse à Conakry, envenimant les tensions dans les zones urbaines alors que les niveaux de vie continuent leur déclin. L’alliance de la pauvreté et de la faim constante pousse les jeunes garçons et filles à succomber au trafic d’enfants et au travail des enfants. Ces activités dérivent souvent sur des rapports sexuels forcés et d’autres formes de violence, compromettent leur accès à l’éducation et mettent en péril leur bien-être général et leur développement.

Action humanitaire prévue pour 2010

L’UNICEF travaillera en partenariat avec le gouvernement de Guinée, les agences des Nations Unies et les ONG nationales et internationales afin d’apporter des secours d’urgence tout en respectant les principaux engagements de l’UNICEF pour les enfants. Il s’agira de minimiser la vulnérabilité de plus de 2,2 millions d’enfants touchés par l’insécurité alimentaire, qui sont aussi les plus exposés à l’exploitation, en particulier dans les zones urbaines. L’UNICEF s’efforcera de garantir un accès à la santé et la nutrition, à l’eau salubre sûre et à l’assainissement et l’hygiène, avec pour objectif la réduction de l’incidence du choléra, des autres maladies transmises par l’eau et l’amélioration de l’état nutritionnel général des enfants. Au cours de l’année 2010, l’UNICEF renforcera la capacité du gouvernement et de la société civile en matière de préparation et d’intervention dans les situations humanitaires d’urgence. Les résultats prévus des interventions de l’UNICEF dans les situations d’urgence sont décrits ci-dessous :

Santé : des soins de santé essentiels pour 10 000 enfants et femmes exposés aux poussées de maladies transmises par l’eau et autres situations d’urgence seront fournis grâce à des initiatives de sensibilisation pour la préparation nationale et locale et la mise en place de fournitures médicales et de médicaments. Des mesures sanitaires de prévention et d’intervention en situation d’urgence seront également prises afin de se préparer à de potentielles maladies infectieuses comme la grippe A (H1N1).

Nutrition : des secours immédiats pour les besoins de 50 000 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition aiguë grave seront apportés en collaboration avec le Programme alimentaire mondial, permettant de réduire le taux de malnutrition aiguë grave à moins de 10 % et d’améliorer l’état nutritionnel général des enfants. L’UNICEF appuiera également le gouvernement de Guinée dans la coordination des interventions de nutrition en situation humanitaire d’urgence dans le cadre de son rôle de co-dirigeant du groupe sectoriel sur la nutrition avec Save the Children.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : afin de réduire l’incidence du choléra et des maladies transmises par l’eau, 300 000 personnes vulnérables bénéficieront d’un accès sûr à l’eau salubre, d’installations d’assainissement suffisantes et d’une valorisation de l’hygiène. L’accès à des installations sanitaires adaptées garantissant l’intimité et la sécurité des femmes et des filles se fera grâce à la construction de 6000 latrines conformes aux normes Sphère. Elles seront installées dans des zones identifiées par des analyses cartographiques comme présentant une forte exposition aux poussées de maladies transmises par l’eau.

Education : les enfants déplacés ou vulnérables retourneront ou s’inscriront pour la première fois à l’école grâce à la construction d’espaces d’enseignement provisoires et à l’approvisionnement de matériel scolaire de base. Les responsables de l’éducation pourront intervenir avec plus d’efficacité dans l’éducation en situation humanitaire d’urgence grâce à des formations sur la préparation des plans de secours locaux et l’intervention en situation humanitaire d’urgence. Les enseignants recevront quant à eux des formations sur la prévention du VIH/SIDA et sur la paix à transmettre aux élèves.

Protection de l’enfance : les victimes de violences sexistes et sexuelles recevront une aide juridique, un soutien psychologique et des soins de réhabilitation. L’UNICEF renforcera également la capacité du gouvernement et de la société civile grâce aux mesures adéquates de protection de l’enfance dans les situations humanitaires d’urgence avec notamment le Code de conduite des Nations Unies pour la protection contre l'exploitation et la violence sexuelles dans les situations de crise humanitaire.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Sector $US
Santé 1 500 000
Nutrition 700 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 1 270 000
Éducation 1 000 000
Protection de l'enfance 850 000
Total 5 320 000