HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

AFRIQUE DE L'EST ET AFRIQUE AUSTRALE

© UNICEF/NYHQ2006-0188/Kamber

Des enfants du bidonville de Kibera, à Nairobi, au Kenya, le plus grand bidonville urbain d'Afrique. Environ 18,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire dans la région de l'Afrique de l'Est et l'Afrique australe.

Enjeux pour les enfants et les femmes

Les besoins humanitaires sont en augmentation dans la région de l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe. Les familles sont confrontées à de multiples crises parmi lesquelles catastrophes naturelles, conflits, épidémies, insécurité alimentaire et autres altérations des mécanismes d’adaptation et des moyens de subsistance. En 2009, 17 des 20 bureaux de pays de l’UNICEF de la région ont mis en place une intervention d’urgence. De nombreux pays sont victimes pour la troisième, quatrième ou cinquième fois d’une faible saison des pluies. L’arrivée annoncée d’El Niño sur certaines régions devrait modérer la sécheresse, mais ce phénomène entraîne en contrepartie des risques accrus d’inondation et de poussées de maladies, dont la grippe A (H1N1), ainsi qu’une probable destruction des ressources. L’impact de la flambée des prix des aliments et l’instabilité économique globale dans la région constituent une préoccupation supplémentaire.     

Action humanitaire prévue pour 2010

Avec les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les ONG et d’autres partenaires, le Bureau régional de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe (ESARO) de l’UNICEF renforcera sa capacité de préparation aux situations d’urgence et d’organisation des secours dans la région. Il utilisera comme guide le cadre de réduction des risques de catastrophe des Nations Unies, récemment adopté. Il continuera également d’appuyer les pays confrontés à des situations d’urgence potentielles ou en cours. En 2010, cet appui se manifestera par un renforcement de l’assistance technique aux pays utilisant le mécanisme interinstitutions de coordination sectorielle, afin d’honorer les engagements de l’UNICEF en tant que chef de groupe sectoriel pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène, la nutrition, l’éducation et la protection de l’enfance. Les résultats prévus des interventions de l’UNICEF dans les situations d’urgence sont décrits ci-dessous :

Préparation aux situations d’urgence et organisation des secours : l’UNICEF renforcera la préparation aux situations d’urgence et l’organisation des secours dans ses 20 bureaux de pays de la région grâce à des formations sur l’évaluation des situations d’urgence et les plans d’action, l’analyse des lacunes, l’évaluation des fournitures et des ressources humaines et d’autres outils permettant d’atteindre un niveau minimum de préparation. L’UNICEF appuiera également le renforcement de la capacité nationale en matière de planification d’urgence, de procédures opérationnelles standard et de réduction des risques de catastrophe.

Santé : avec l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres partenaires, l’UNICEF travaillera à réduire l’impact et la poussée des maladies transmises par l’eau et à faciliter l’accès au soins de santé essentiels pour les enfants et les femmes en situation d ‘urgence, grâce à des contrôles et suivis constants et au déploiement d’un appui technique selon la nécessité. 

Nutrition : l’UNICEF renforcera sa capacité à intervenir efficacement dans les crises nutritionnelles existantes comme dans les nouvelles crises auprès des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes ou allaitantes. L’UNICEF fournira pour cela formation et conseils techniques à ses 20 bureaux de pays d’Afrique de l’Est et d’Afrique australe ainsi qu’aux responsables du groupe sectoriel sur la nutrition.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : l’UNICEF fournira un appui aux bureaux de pays pour développer les plans de préparation et d’organisation des secours WASH et fournira une assistance technique directe aux groupes sectoriels sur l'eau, l'assainissement et l'hygiène en leur assurant une formation, grâce par exemple au module de formation UNICEF/OXFAM sur le choléra. 

Éducation : l’UNICEF travaillera avec ses homologues de l’éducation nationale afin de minimiser l’interruption des classes pour les élèves et les enseignants dans les situations d’urgence, à l’aide de formations sur la préparation aux situations d’urgence et l’organisation des secours. L’UNICEF fournira également une assistance technique aux chefs des groupes sectoriels sur l’éducation.

Protection de l'enfance : l’UNICEF aidera les bureaux de pays à renforcer leurs capacités de protection de l'enfance dans les situations d'urgence, notamment grâce au mécanisme du sous-groupe sectoriel pour la protection de l’enfance. Cela impliquera de répondre aux besoins spéciaux des enfants séparés ou non accompagnés, des orphelins, des enfants associés aux groupes ou forces armés et des victimes de violences sexistes, de détresse psychologique ou d’exploitation.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Secteur $US
Préparation aux situations d’urgence et organisation des secours 800 000
Santé 300 000
Nutrition 1 600 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 300 000
Éducation 350 000
Protection de l'enfance 300 000
Total 3 650 000