HAR_graphic_fr
Languages
English
Español

AMÉRIQUES ET CARAÏBES Colombie

© UNICEF/NYHQ2009-1801/Markisz

Un travailleur social du gouvernement découvre des adolescentes dans la rue tard dans la nuit dans un quartier pauvre de Medellin. Un conflit de 40 ans dans le pays, des disparités profondes et des niveaux élevés de violence continuent de toucher les enfants.

Enjeux pour les enfants et les femmes

En Colombie, le conflit armé interne qui dure depuis 40 ans, l’un des plus longs dans l’histoire de l’Amérique latine, s’est aggravé en 2009, accroissant la gravité de la crise humanitaire qui existait déjà dans le pays. Non seulement les attaques armées et les affrontements entre l’armée et les groupes armés illégaux se sont multipliés, mais de nouveaux groupes armés ont également émergé dans différentes régions, avec pour conséquence fréquente des mutilations et meurtres de civils. En outre, au cours des neuf premiers mois de l’année, plus de 350 000 personnes ont été déplacées ou affectées par des inondations, les glissements de terrain ou des orages violents. Les enfants, notamment ceux des populations marginalisées comme les Afro-colombiens ou les autochtones, sont particulièrement touchés par ces crises. Ils sont de plus en plus victimes de déplacements internes et d’accidents provoqués par des munitions non explosées, et sont sujets au recrutement par des groupes armés illégaux afin d’être utilisés dans les conflits ou d’autres formes d’exploitation comme les violences sexistes.

Action humanitaire prévue pour 2010

En 2010, l’UNICEF interviendra pour répondre aux besoins humanitaires de 280 000 enfants et femmes touchés par le conflit interne et les catastrophes naturelles. Cette intervention demandera la participation de neuf agences des Nations Unies, d’ONG internationales, de l’Office humanitaire de la Communauté européenne, du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge.
L’UNICEF dirige actuellement le Groupe thématique sur les services de base, avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’Organisation mondiale de la santé/Organisation panaméricaine de la santé, et est responsable de diriger les sous-groupes de l’eau, l’assainissement et l’hygiène et de l’Éducation. Les résultats prévus des interventions de l’UNICEF dans les situations d’urgence sont décrits ci-dessous :

Santé et nutrition : en coordination avec l’Organisation mondiale de la santé/Organisation panaméricaine de la santé, l’UNICEF garantira un accès aux soins de santé et de nutrition de base pour 35 000 enfants et femmes vulnérables affectés par des catastrophes naturelles, par un isolement ou un déplacement forcé, grâce à la stratégie de prise en charge intégrée des maladies de l'enfant. En partenariat avec le Programme alimentaire mondial, l’UNICEF assurera également l’accès à des suppléments nutritionnels pour 15 000 enfants autochtones de la région Pacifique ayant été déplacés ou isolés des services de santé en raison des violences armées.

Eau, assainissement et hygiène (WASH) : l’UNICEF assurera l’accès à une quantité suffisante d’eau salubre ainsi qu’à des infrastructures d’assainissement et d’hygiène adéquates respectant les normes Sphère, pour plus de 20 000 personnes affectées par les catastrophes liées au climat, par l’isolement ou les déplacements forcés. Pour cela, les puits et systèmes d’eau et d’assainissement des écoles, des dispensaires et des communautés seront réparés.

Éducation : l’accès à l’éducation dans un environnement d’enseignement sûr sera amélioré pour un total de 10 000 enfants touchés par les catastrophes, l’isolement ou le déplacement forcé dans plus de 40 salles de classe provisoires équipées de kits et manuels scolaires et d’infrastructures WASH réhabilitées afin de protéger les élèves des maladies transmises par l’eau.

Protection de l’enfance : plus de 200 000 enfants touchés par des catastrophes et/ou par le conflit armé, exposés aux accidents de munitions non explosées ou au recrutement par les groupes armés bénéficieront d’un soutien psychologique, d’un enseignement sur l’autonomie fonctionnelle, d’une formation professionnelle et de services de réintégration grâce à la création d’espaces adaptés aux enfants et de réseaux de protection communautaires. Le sous-groupe sectoriel de protection de l’enfance dirigé par l’UNICEF établira également un système de signes reconnu pour signaler les écoles comme des espaces humanitaires protégés afin d’éviter que les groupes armés, légaux ou illégaux, les utilisent.

VIH/SIDA : l’UNICEF et ses partenaires vont renforcer la capacité des jeunes à réduire leur exposition à l’infection du VIH dans les zones touchées par le conflit ou les catastrophes et les établissements de déplacement en véhiculant des informations sur la transmission et la prévention du VIH.

Besoins financiers de l’UNICEF permettant de respecter
les Principaux engagements pour les enfants en 2010
Secteur $US
Santé et nutrition 1 000 000
Eau, assainissement et hygiène (WASH) 800 000
Éducation 900 000
Protection de l'enfance 3 100 000
VIH/SIDA 200 000
Total 6 000 000