har09header_fr
Languages
English
Español
عربي

ESARO MADAGASCAR : RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/NHYQ2008-0204/Rasoamanana

En février 2008, cette famille déplacée par le cyclone Ivan a marché jusqu’à un abri provisoire dans le port de Taomasina.

ENJEUX POUR LES ENFANTS ET LES FEMMES

Tous les ans, trois à quatre cyclones en moyenne s'abattent sur Madagascar, accompagnés chaque fois d'inondations. L'île souffre également de sécheresse endémique. Avec 68 % de la population subsistant avec moins d'un dollar des États-Unis par jour, les mécanismes pour faire face aux catastrophes s'avèrent limités. Assurer le bon fonctionnement des systèmes logistiques pour atteindre à temps les enfants et les femmes les plus vulnérables est le défi posé à la communauté humanitaire et au Gouvernement. Les fonds récoltés grâce au Rapport sur l'action humanitaire permettront d'aider directement environ 300 000 personnes.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2009

L'UNICEF présidera le groupe thématique sur la prévention et la gestion des urgences et assurera la coordination des groupes sectoriels de la nutrition, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène ainsi que de l'éducation. L'UNICEF participe également activement aux activités du secteur sanitaire. Il élabore actuellement un mécanisme de secours coordonnés dans le domaine de la protection de l'enfance.

Santé et nutrition : l'UNICEF veillera à ce que le Programme élargi de vaccination (PEV) continue de couvrir les enfants âgés de moins de cinq ans dans les zones dévastées par les cyclones. Il appuiera la vaccination antirougeoleuse et  l'administration de vitamine A et assurera la disponibilité des vaccins et le bon fonctionnement de la chaîne du froid. Il approvisionnera les centres de santé dans les districts touchés en médicaments essentiels, en sels de réhydratation orale (SRO) et en moyens de prévention du paludisme. Il appuiera  la gestion des services de vulgarisation, distribuera des moustiquaires imprégnées d'insecticide de longue durée dans les zones de regroupement des personnes déplacées et fournira du matériel anthropométrique aux centres de santé dans les zones sinistrées. Le personnel de santé et les agents communautaires seront formés pour identifier les cas de malnutrition aiguë. Un appui sera fourni aux enquêtes de surveillance nutritionnelle dans les centres de santé et au niveau communautaire par le biais de stratégies de vulgarisation et les enfants malnutris recevront une alimentation thérapeutique prête à l'emploi et des médicaments.

Eau, assainissement et hygiène : l'UNICEF procédera à une étude sur le terrain et fournira de l'eau ainsi que des articles non alimentaires nécessaires à l'hygiène. Il appuiera la désinfection et la remise en état des puits familiaux et communautaires et les équipera de pompes manuelles. Il fournira l'équipement pour la conservation et le traitement de l'eau aux populations affectées dans les villes et les camps. Des latrines appropriées seront construites et des cours d’éducation sanitaire seront prodigués. Il appuiera la formation et la sensibilisation des maires, les directeurs d'école, des responsables de centres de santé et des chefs de Fokontany (chefs de village) aux principes et aux pratiques du secteur de l'eau et de l'assainissement.

Éducation : l'UNICEF distribuera des tentes, des ‘écoles en boîte’, des trousses de matériel récréatif et d'autres fournitures scolaires. Il appuiera la construction d'écoles et de salles de classe provisoires, la construction de latrines dans les localités affectées et la remise en état des bâtiments scolaires. Les écoles bénéficieront d'une assistance pour assurer que les enfants puissent terminer l'année scolaire et suivre des cours de rattrapage. Les responsables de l'enseignement pourront assister à des cours de préparation et de réponse aux situations d'urgence dans le secteur de l'éducation, outre la formation des enseignants. La création d'un environnement répondant aux besoins des enfants, l'acquisition de compétences psychosociales et le respect de l’égalité entre les sexes bénéficieront d’une attention spéciale.

Protection de l'enfance : l’UNICEF fournira une assistance technique dans le domaine de la prévention de la violence et de la maltraitance des groupes vulnérables au personnel qui gère les camps ainsi qu'aux membres de la communauté et aux autorités dans les zones affectées. De même, une assistance technique sera également fournie aux travailleurs humanitaires en matière de protection et d'une démarche humanitaire fondée sur des engagements. De plus, 15 aires de jeux adaptées aux besoins des enfants seront mises en place dans les centres d’hébergement à Antananarivo.

Hébergement et articles non alimentaires : l'UNICEF fournira des abris de secours ainsi que d'autres articles de base pour le ménage (tentes, bâches de plastique, batteries de cuisine, etc.) ainsi que des biens de première nécessité dans les municipalités les plus isolées en les acheminant par hélicoptère.

Besoins financiers de l’UNICEF pour les secours d’urgence en 2009 *
Secteur $ US
Santé 2 100 000
Nutrition  500 000
Eau, assainissement et hygiène 2 000 000
Éducation 1 400 000
Protection de l'enfance 300 000
Hébergement et articles non alimentaires 300 000
Total ** 6 600 000

* Les fonds reçus suite au présent appel seront utilisés pour répondre à la fois aux besoins immédiats et à moyen terme des enfants et des femmes selon les indications données ci-dessus. Si l’UNICEF reçoit des fonds excédant les besoins à moyen terme pour cette situation d’urgence, l’UNICEF les affectera à d’autres urgences accusant un sous-financement.
** Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7 %. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.