har09header_fr
Languages
English
Español
عربي

TACRO HAÏTI : RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/NYHQ2008-0741/LeMoyne

Une fille enlève la boue de sa maison dans la ville des Gonaïves, ravagée par des inondations. Des semaines après le passage dévastateur d’une série d’ouragans et d’orages tropicaux en septembre 2008, une grande partie de la ville reste submergée d’eau et de boue.

ENJEUX POUR LES ENFANTS ET LES FEMMES

Au cours de l’année 2008, les prix élevés des produits alimentaires et de l’énergie, combinés aux quatre ouragans qui ont frappé à la suite Haïti, ont causé la dégradation des conditions de vie et du bien-être des enfants et des femmes à travers tout le pays. Quelque 2,66 millions d’enfants souffrent d’au moins une forme de privation (alimentation, santé, éducation, eau, assainissement, abri, information). En dépit d’importants progrès dans la réduction de la mortalité chez les moins de cinq ans (de 118 à 76 pour 1000 naissances vivantes entre 2000 et 2007), elle reste à un niveau élevé. La mortalité maternelle a augmenté, passant à 630 pour 100 000 naissances vivantes sur la période 1999−2007 contre 523 pour 100 000 sur 1993−2000. Vingt-quatre pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique et  9% de malnutrition aiguë. Trois pour cent seulement des moins de cinq ans vivent dans un ménage qui consomme du sel iodé. Quarante-deux pour cent de la population n’a accès à aucune source d’eau potable améliorée.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2009

L’UNICEF est à la tête de quatre groupes : nutrition; eau, assainissement et hygiène; éducation; protection sociale. En 2009, au moins 200 000 enfants et femmes devraient bénéficier des programmes soutenus par l’UNICEF.

Préparation aux urgences et opérations de secours : l’UNICEF fournira et prépositionnera les approvisionnements d’urgence nécessaires pour assurer des secours à 2000 familles au cours des premières 72 heures ; et renforcera la capacité de préparation aux urgences et opérations de secours du gouvernement, des institutions de l’ONU et de leurs ONG partenaires.

Santé et nutrition : l’UNICEF continuera à soutenir la campagne de vaccination en collaboration avec le ministère de la Santé ; fournira et distribuera des médicaments et de l’équipement médical d’urgence essentiels à 20 cliniques mobiles et dispensaires temporaires ; apportera son aide à 30 centres d’alimentation thérapeutique et formera 200 travailleurs de la santé au traitement de la malnutrition sévère.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF fournira de l’eau potable et des moyens d’assainissement à 10 000 personnes déplacées en construisant et en réhabilitant 10 systèmes d’adduction d’eau existants, 90 points de captage et  les installations sanitaires de 50 écoles et de deux dispensaires ; il fera également la promotion de programmes d’éducation et de sensibilisation à l’hygiène ciblant 200 000 personnes.

Éducation : l’UNICEF fournira des trousses, du matériel et mobilier scolaires pour 40 000 élèves et 125 écoles ; formera 750 enseignants du primaire ; réhabilitera des écoles et construira 50 écoles et structures scolaires destinées à accueillir 20 000 élèves du primaire.

Protection de l’enfance : Au bénéfice de 3000 enfants, l’UNICEF formera des parents, des pairs et le personnel des organismes publics à la prévention et à l’intervention dans les domaines de la violence et des sévices exercés contre des enfants, de l’enregistrement des naissances, des recherches dans l’intérêt des familles, des familles séparées et de leur besoins psychosociaux.

Besoins financiers de l’UNICEF pour les secours d’urgence en 2009 *
Secteur $ US
Préparation aux urgences et opérations de secours 500 000
Santé et nutrition 5 000 000
Eau, assainissement et hygiène 2 500 000
Éducation 2 900 000
Protection de l’enfance 600 000
Total ** 11 500 000

* Les fonds reçus suite au présent appel seront utilisés pour répondre à la fois aux besoins immédiats et à moyen terme des enfants et des femmes selon les indications données ci-dessus. Si l’UNICEF reçoit des fonds excédant les besoins à moyen terme pour cette situation d’urgence, l’UNICEF les affectera à d’autres urgences accusant un sous-financement.
** Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7 %. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.