har09header_fr
Languages
English
Español
عربي

WCARO CONGO : RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/NYHQ2008-1041/Nesbitt

Des enfants jouent devant l’école Malanba de Boko à Boko, dans la province du Pool. L’UNICEF a financé la construction de latrines à l’école.

ENJEUX POUR LES ENFANTS ET LES FEMMES

La situation de la province du Pool, la région la plus touchée par les conflits armés qui ont ébranlé le Congo pendant une décennie, est en train d’évoluer progressivement. Les incidents avec les membres des milices ont diminué, ce qui a permis au Pool de participer en 2008 aux élections locales. Ces tendances confirment un retour progressif vers la paix et la réintégration du Pool sur la scène politique nationale. Cependant, l’accès aux services sociaux reste d’une grave faiblesse avec, pour conséquence, la propagation régulière des maladies hydriques, ce qui continue d’avoir un impact négatif sur la santé et l’état nutritionnel des enfants et des femmes. D’autres secteurs, voisins du Pool, sont périodiquement confrontés aux épidémies de choléra à cause de l’utilisation de puits non protégés, de l’eau de pluie et de rivières comme source principale d’eau de boisson et de l’absence de systèmes d’assainissement. Le soutien de l’UNICEF porte sur la restauration/construction des installations d’eau et d’assainissement dans les centres de santé et dans les écoles, la nutrition au niveau local, la prévention et le traitement de la malnutrition et la communication en vue de modifier les comportements.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2009

L’UNICEF a établi des partenariats avec des ONG et des organisations confessionnelles pour mener des évaluations, réaliser des interventions en faveur de la nutrition, encourager l’enregistrement des naissances et organiser des activités de communication au niveau local. Les interventions d’urgence de l’UNICEF sont totalement intégrées dans la Coopération des Programmes de pays. Il n’existe pas de mécanisme de groupe en place. 

Santé et nutrition : l’UNICEF administrera de la vitamine A et distribuera des moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée à au moins 10 400 enfants de moins de cinq ans et à 2480 femmes enceintes/allaitantes (80 % de la population visée) ; il distribuera des comprimés vermifuges à au moins 9200 enfants âgés de 6 à 59 mois (80 % de la population visée) ; il administrera des suppléments en fer pour la prévention de l’anémie et assurera l’accès au traitement préventif intermittent du paludisme à l’intention d’au moins 2480 femmes enceintes/allaitantes (80 % de la population visée) ; il assurera un traitement de la malnutrition à l’échelle locale pour au moins 500 cas (50 %) et soutiendra l’accès d’au moins 60 % des foyers à des informations pratiques sur la prévention des maladies infantiles et veillera à la détection précoce des complications en vue d’un transfert dans un centre de santé.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF pourvoira en eau potable et en installations sanitaires 5000 personnes dans les districts de Goma, Tsé Tsé et Mindouli en construisant/restaurant des puits ; il construira un réservoir renforcé pour 12 000 personnes (37 % de la population visée) à Loudima (province de Bouenza) ; il construira dix groupes de latrines (trois cabines chacun) pour les besoins de 750 personnes dans les districts de Goma, Tsé Tsé et Mindouli ; il sensibilisera aussi la population aux pratiques les plus essentielles en matière  d’hygiène et d’assainissement.

Éducation : l’UNICEF distribuera des fournitures scolaires à 7000 enfants des écoles primaires ; il soutiendra la restauration de 10 écoles y compris la mise en place d’installations d’eau et d’assainissement dont bénéficieront 3000 écoliers ; il assurera la formation de 150 enseignants dans le domaine de l’éducation de base et les formera aux activités d’aptitude à la vie quotidienne en accordant une importance particulière aux habitudes liées à l’hygiène et à l’eau ; il assurera des cours de rattrapage pour 600 élèves, principalement pour les filles ; et il distribuera également des aliments d’appoint et des vermifuges dans les écoles pour 1000 enfants en ayant besoin.

Protection de l’enfance : l’UNICEF soutiendra des campagnes en faveur de l’enregistrement des naissances ainsi que des activités de sensibilisation au profit de 6000 enfants (17 %) dépourvus de certificat de naissance et mettra en place dans les écoles et les congrégations religieuses des activités de mobilisation sociale contre la violence sexuelle.

Besoins financiers de l’UNICEF pour les secours d’urgence en 2009 *
Secteur $ US
Santé et nutrition 1 124 077
Eau, assainissement et hygiène 750 043
Éducation 310 000
Protection de l’enfance 450 000
Total ** 2 634 120

* Les fonds reçus suite au présent appel seront utilisés pour répondre à la fois aux besoins immédiats et à moyen terme des enfants et des femmes selon les indications données ci-dessus. Si l’UNICEF reçoit des fonds excédant les besoins à moyen terme  pour cette situation d’urgence, l’UNICEF les affectera à d’autres  urgences accusant un sous-financement.
** Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7 %. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision  2006/7 du Conseil d’administration du  9 juin 2006.