har_header_fr_2008

ESARO OUGANDA: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ04-1176/LeMoyne

Une fille joue à la marelle dans la ville de Kitgum (Ouganda). Elle a perdu sa jambe lors d’une attaque de l’Armée de résistance du Seigneur, un groupe rebelle. Un conflit endémique continue dans le nord de l’Ouganda.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Plus de deux décennies de conflit armé en Ouganda entre le Gouvernement et l'Armée de résistance du Seigneur ont perpétué une situation humanitaire complexe au nord du pays. Le droit à la santé, à l'alimentation, à l'eau potable, à l'éducation, à la protection et au logement des femmes et des enfants qui représentent 80 % du 1,5 million de personnes déplacées à l'intérieur du pays, demeure largement virtuel. Les indicateurs humanitaires au nord-est de la sous-région du Karamoja sont systématiquement inférieurs aux moyennes nationales car cette sous-région continue de souffrir d'un conflit endémique impliquant la population agropastorale Karamajong.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

L'UNICEF exercera le rôle de chef de groupe pour l'eau et l'assainissement et de chef de sous-groupe pour la protection de l'enfance. L'UNICEF présidera le Groupe de travail sur l'éducation dans les situations d'urgence. Les programmes appuyés par l'UNICEF desserviront au moins 3,6 millions d'enfants et
3,6 millions de femmes en 2008.

Santé et nutrition : l'UNICEF assistera 1,5 million d'enfants et 200 000 femmes en âge de procréer ainsi que 50 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë en leur fournissant des services de base de qualité, tant préventifs que curatifs, dans les domaines de la santé et de la nutrition, aussi bien au niveau institutionnel que communautaire.

Eau, assainissement et hygiène : l'UNICEF étendra son action à un million de personnes dans des camps de personnes déplacées ainsi que dans des communautés d'accueil, outre 300 000 autres personnes victimes de catastrophes naturelles. Il fournira des installations d'approvisionnement en eau potable et des équipements sanitaires ainsi que des cours d'éducation sanitaire et d'hygiène. Il coordonnera toutes les activités relatives à l'eau et à l'assainissement en sa qualité de chef de file du Comité permanent interinstitutions (CPI).

Éducation : près de 250 000 enfants d'âge scolaire et 2000 enseignants bénéficieront des mesures qui seront prises pour créer des lieux d'apprentissage et de vie appropriés et sûrs dans les zones touchées par le conflit ainsi que de l'appui accordé aux initiatives telles que le Mouvement pour l'éducation des filles (GEM) et les campagnes  de rescolarisation. En outre, l’UNICEF apportera une aide à 50 000 écoliers de l'enseignement primaire victimes de catastrophes naturelles.

Protection de l'enfance : l’UNICEF appuiera les activités menées en faveur de 8000 enfants et femmes associés aux groupes armés et de 400 000 femmes et enfants à risque de violence sexiste, et de 300 000 enfants vivant dans des collectivités touchées par le conflit en créant, en étendant et en rationalisant des systèmes et services accueillants pour les enfants au niveau du district et des soins tant institutionnels que communautaires.

VIH/SIDA : l'action de l'UNICEF portera sur 1,2 million de femmes enceintes et de femmes en âge de procréer ainsi que sur 35 000 personnes à un stade avancé de séropositivité, en étendant la prévention complète de la transmission de la mère à l'enfant, en assurant un meilleur accès aux services de santé notamment pour le VIH/SIDA et en améliorant la qualité des soins de traitement des personnes vivant avec le SIDA.

Hébergement familial et articles non alimentaires : l'UNICEF assistera 590 000 personnes vulnérables dans les zones touchées par le conflit ainsi que les victimes de catastrophes naturelles, notamment en leur fournissant des articles non alimentaires essentiels.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 8,191,920
Eau, assainissement et hygiène 17,619,593
Education 13,717,400
Protection de l’enfance 9,784,755
VIH/SIDA 3,439,900
Hébergement familial et articles non alimentaires 5,298,426
Total* 58,051,994

Pour une information récente, veuillez consulter nos mises à jour d'interventions humanitaires et appels reliés

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.