har_header_fr_2008

MENA SOUDAN: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ06-0894/Furrer

Au sud du Soudan, à Rumbek, une classe d’école primaire soutenue par l’UNICEF. Alors que la région du sud, semi-autonome, se relève de plusieurs décennies de guerre, le Darfour reste le théâtre de combats acharnés.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Près de trois ans après la signature de l'Accord global de paix, les grands défis humanitaires persistent dans l'ensemble du pays. Bien que les activités de relèvement et de développement prennent place dans tout le Soudan, de vastes poches de besoins humanitaires demeurent. La crise humanitaire qui se poursuit au Darfour est la plus connue. Le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du territoire a atteint 2,1 millions et les conflits armés quotidiens menacent la sécurité et les moyens d'existence d'une grande partie de la population civile. Au Soudan du Sud, la population continue de vivre dans la précarité. Les taux de morbidité et de mortalité maternelles et infantiles sont parmi les plus élevés dans le monde. Des poches de besoins humanitaires existent également à l’Est du pays ainsi que dans les « Trois zones ». Les donateurs ont mis du temps à assister ces zones moins visibles, ce qui a contribué à renforcer l’acuité de la crise humanitaire. Les épidémies, l’absence de services de base, les catastrophes naturelles et les conflits périodiques frappent les collectivités dans toutes les parties du pays.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

L'UNICEF exercera le rôle de chef de groupe pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène, la nutrition et l'éducation et exercera un rôle critique d'appui dans les groupes santé et protection de l'enfance. Les programmes appuyés par l'UNICEF porteront en 2008 sur au moins 10 millions d'enfants et de femmes ainsi que sur les groupes particulièrement vulnérables.

Santé et nutrition : près de 1,4 million d'enfants âgés de moins d'un an seront vaccinés contre la rougeole et la polio, outre le triple vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos (DCT). S'agissant de la rougeole, 1,4 million d'enfants de moins d'un an et 4,8 millions d'enfants de moins de cinq ans recevront une dose du vaccin. Environ un million de femmes enceintes et 5,3 millions de femmes en âge de procréer recevront une dose de vaccin contre le tétanos. Elles auront également accès aux services de santé en matière de procréation. L'administration de vitamine A continuera de revêtir une importance critique pour 6,8 millions de femmes venant d'accoucher ainsi que pour les enfants de moins de cinq ans. Tout aussi importante sera la distribution de moustiquaires imprégnées d'insecticide pour protéger du paludisme
2 millions d'enfants de moins de cinq ans. L'UNICEF assurera également l’approvisionnement en fournitures médicales pour 6,7 millions d'enfants de moins de 5 ans et 5,7 millions de femmes en âge de procréer. L'appui de l'UNICEF au Gouvernement et à ses partenaires comportera notamment la formation, la coordination, l'assistance technique, des fournitures et des équipements. L'assistance nutritionnelle, sous forme d'alimentation d'appoint et d'assistance technique dispensée à des programmes de récupération nutritionnelle, bénéficiera à 20 000 enfants atteints de malnutrition sévère et à 350 000 enfants souffrant de malnutrition modérée. L'UNICEF continuera d'améliorer le système d'information nutritionnelle. En outre, il contribuera à la prévention, au contrôle et au traitement de maladies associées à des carences de micronutriments grâce à la supplémentation, à l'enrichissement des aliments, et à la diversification diététique. En outre, l'UNICEF poursuivra l’amélioration de la nutrition maternelle et infantile au moyen d'un  train de mesures nutritionnelles intégrées.

Eau, assainissement et hygiène : l'UNICEF et les organismes partenaires assureront un accès amélioré à l'eau potable et à l'assainissement à 2,3 millions de personnes. Environ 860 points d'eau seront mis à disposition, soit par le biais d'une remise en état, soit en procédant à de nouveaux forages, 880 nouvelles pompes manuelles seront installées ainsi que 15 bassins et 5 minibassins. L'entretien des installations sera assuré, notamment la chloration de l'eau, en particulier pour 850 systèmes d'approvisionnement d'eau dans des camps de personnes déplacées. Au moins 170 écoles seront dotées d'eau potable et d'équipements sanitaires tout en étant sensibilisées à l'hygiène. Des latrines seront installées dans 11 000 foyers et communautés. Environ 2,3 millions de personnes participeront à des activités de sensibilisation à l'hygiène à travers tout le pays. Plus de 2000 personnes seront formées pour assurer l'entretien à long terme des points d'eau tout en bénéficiant d'une éducation permanente à propos de l'eau potable, des avantages de l'hygiène et du recours aux installations sanitaires. Plus de 1000 animateurs formés à la promotion de l'hygiène diffuseront des messages de sensibilisation à l'hygiène et à la propreté au moyen de campagnes et de visites à domicile.

Éducation : l'UNICEF continuera d'être chef de file du secteur de l'éducation et cherchera à fortement augmenter tant l'accès à l'éducation que la qualité de l'enseignement primaire au Soudan. Les interventions humanitaires de l'UNICEF et ses programmes de relèvement viseront à scolariser 1,9 million d'enfants victimes de la crise ou vivant dans des zones passant de la phase d’urgence à celle du redressement. L'UNICEF et ses partenaires distribueront également des fournitures scolaires pour 1,9 million d'enfants et assureront la formation de 10 500 enseignants aux méthodes pédagogiques axées sur le bien-être et le respect de l'enfant, outre l'apprentissage de l'anglais et d'autres sujets d'importance critique.

Protection de l'enfance et sensibilisation aux dangers des mines : l'UNICEF continuera de jouer un rôle crucial pour assurer dans tout le Soudan la protection des enfants, des femmes et des groupes vulnérables contre les sévices, l'exploitation, la violence et l'abandon, en tenant compte des enfants enrôlés dans les groupes armés pour être envoyés au front. L'UNICEF et ses partenaires ne ménageront aucun  effort  pour démobiliser 2500 enfants, les réunir avec leurs familles, les réadapter et les réinsérer dans leur milieu. Des soins psychosociaux seront dispensés à 200 000 enfants victimes de la guerre et aux autres groupes particulièrement vulnérables. Ils sensibiliseront plus de 5 millions de personnes aux questions d'importance critique, notamment la mutilation génitale féminine, le mariage précoce et d’autres thèmes encore. Une campagne de sensibilisation aux mines et munitions non explosées visera 400 000 personnes. Des homologues locaux ainsi que des membres des collectivités locales seront formés de manière à assurer des résultats à long terme. Plus de 1300 personnes recevront une formation sur des questions diverses.

Articles non alimentaires et coordination des secours : au Soudan du Nord, notamment dans les  trois Etats du Darfour, l'UNICEF fournira à 430 000 foyers, le cas échéant, des articles non alimentaires et des abris de secours d'urgence (approvisionnement interinstitutions organisé par l'UNICEF). Au Soudan du Sud, les articles non alimentaires seront prévus pour 20 000 personnes déplacées, les communautés d'accueil et les personnes démunies. Les stocks seront prépositionnés de manière à assurer une intervention sans délai. (Au Soudan du Sud, l'UNICEF n'organise pas l'approvisionnement en commun, mais collabore très étroitement avec les partenaires interinstitutions pour fournir le même appui.)

VIH/SIDA : les activités porteront sur 400 000 personnes rendues vulnérables par les déplacements, les épidémies, le conflit ou tout autre motif. Au nombre des interventions principales figureront notamment la sensibilisation, la formation, la prestation des soins psychosociaux et médicaux, en particulier la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant ainsi que l'appui aux victimes de viol.

Communication et activités de plaidoyer : l'UNICEF appuiera les activités humanitaires dans un pays aussi vaste et complexe que le Soudan au moyen d’une communication appropriée et d’activités de plaidoyer. À l'appui des programmes humanitaires et de relèvement, en 2008, l'UNICEF fournira des informations sur le processus de retour à environ 700 000 personnes déplacées ainsi que des messages à l'intention de 5 millions de personnes sur la façon de combattre les épidémies, de se prémunir contre le VIH/SIDA et sur d'autres thèmes tels que les mutilations génitales féminines, les enfants soldats ou la pratique de l'hygiène et l'assainissement.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008 ($ US)
Secteur Soudan du Nord Soudan du Sud Total
Santé et nutrition 23,373,800 13,274,526 36,648,326
Eau, assainissement et hygiène 22,595,000 16,463,500 39,058,500
Education 13,634,329 10,745,000 24,379,329
Protection de l’enfance et sensibilisation aux dangers des mines 16,738,000 7,855,200 24,593,200
Articles non alimentaires et coordination des secours 12,000,000 5,538,000 17,538,000
VIH/SIDA 3,380,000 2,000,000 5,380,300
Communication et plaidoyer 1,805,680 971,000 2,776,680
Total* 93,526,809 56,847,226 150,374,035

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.