har_header_fr_2008

ASIE ET PACIFIQUE SRI LANKA: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ06-1603/Noorani

Sapna (à droite) et son frère vivent dans un camp pour personnes déplacées par le conflit dans la Province du Nord-Est, au Sri Lanka. Sapna aimerait aller à l’école mais elle se sent plus en sécurité dans le camp. « Je veux aussi vivre », dit-elle.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La reprise du conflit au Sri Lanka depuis avril 2006 a eu de graves répercussions sur le bien-être et les moyens d’existence des enfants et des femmes, en particulier au Nord et à l’Est du pays. Depuis septembre 2007, près de 190 000 personnes restent déplacées en raison des événements (outre 200 000 autres personnes déplacées par le tsunami) mais 100 000 ont été réinstallées. Les taux de malnutrition sévère aiguë parmi les enfants de moins de cinq ans, dans certaines parties affectées des districts de Batticaloa et de Jaffna, s’établissent respectivement à 6 % et à 6,7 % (2007) alors que le taux moyen pour le pays est de 2,5 % (Enquête démographique et sanitaire 2000). L’accès à l’eau potable et à l’assainissement se situent respectivement à 79 et 76 % pour l’ensemble de la population. Toutefois, dans certains districts touchés par le conflit, la couverture en assainissement atteint à peine 30 %. Sur un million d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire, c’est plus d’un quart qui est soit partiellement, soit totalement déscolarisé. La reprise des combats a accru le risque de recrutement de mineurs par les groupes armés ainsi que d’autres violations des droits de l’enfant. Tant les déplacements que la violence généralisée et indiscriminée, les attaques aux mines claymore, les mines et munitions non explosées et les bombardements aériens ont créé un climat de peur, outre des disparités notables dans les zones vulnérables.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

L’intervention humanitaire appuyée par l’UNICEF portera sur 500 000 personnes déplacées, sur les populations réinstallées ainsi que sur les collectivités d’accueil au Nord et à l’Est du pays.

Santé et nutrition : l’UNICEF distribuera des médicaments essentiels et des équipements de première nécessité à 90 centres de santé, appuiera les services sanitaires mobiles et fournira 387 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide à autant de ménages. Il assistera également 96 centres de récupération nutritionnelle et formera 380 agents de santé au traitement de la malnutrition sévère.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF fournira de l’eau potable et des équipements sanitaires à 150 000 personnes réinstallées ainsi qu’à des personnes déplacées en construisant à cet effet de nouvelles infrastructures ou en remettant en état les infrastructures existantes. Une formation sera donnée aux équipes communautaires de gestion de l’eau pour leur permettre de conduire des évaluations techniques sur les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement. L’UNICEF appuiera les programmes de sensibilisation à l’hygiène dans les zones de retour ainsi que dans les camps de personnes déplacées.

Éducation : un total de 200 000 enfants déplacés en raison du conflit armé et de 2500 enseignants bénéficieront d’un matériel scolaire et de mallettes de jeux. L’UNICEF formera des enseignants du cycle primaire, remettra en état des écoles et construira 50 écoles provisoires, pourvues d’eau potable et d’installations sanitaires, pour assurer à 7500 enfants un enseignement sans interruptions dans un milieu sûr.

Protection de l’enfance : L’UNICEF fournira une assistance à 1500 enfants démobilisés par les groupes armés ; il travaillera avec ses partenaires pour aider les communautés à mettre en place des mécanismes de protection, notamment l’enregistrement des enfants non accompagnés et l’identification et la réunification de ces enfants avec leurs familles ; il renforcera le plaidoyer sur les violations graves des droits de l’enfant en application de la résolution 1612 du Conseil de sécurité. Quelque 252 000 enfants qui ont directement souffert du conflit bénéficieront de programmes de soins psychosociaux, outre la sensibilisation aux dangers des mines.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008

Secteur

US$
Santé et nutrition 2,500,000
Eau, assainissement et hygiène 2,000,000
Éducation 2,800,000
Protection de l’enfance 2,000,000
Total* 9,300,000

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.