har_header_fr_2008

WCARO NIGER: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ05-1047/Chalasani

Des femmes et des enfants attendent leur tour dans une clinique qui donne des rations alimentaires supplémentaires aux enfants sous- alimentés de la région du Maradi (Niger). Le pays continue d’afficher des taux élevés de malnutrition des enfants.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La prolongation de la crise alimentaire et nutritionnelle, les flambées de choléra et de méningite, les inondations et l’escalade de la violence au nord du pays ont eu des effets désastreux sur le bien-être et les moyens d’existence des femmes et des enfants dans tout le Niger. Dans certaines zones, la malnutrition globale aiguë atteint des pics inquiétants – environ 20 % des enfants âgés de moins de cinq ans. En 2007, le pays a souffert à nouveau d’épidémies de méningite et de choléra, affaibli de surcroît par le déplacement de 25 000 personnes fuyant le conflit opposant les rebelles Touaregs à l’armée nationale.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

En 2008, l’UNICEF continuera d’être chef de groupe pour la nutrition et desservira 350 000 enfants souffrant de malnutrition. Dans les autres domaines humanitaires, l’UNICEF compte couvrir les besoins de 10 000 femmes et enfants vulnérables.

Santé et nutrition : l’UNICEF appuiera les centres de récupération nutritionnelle de manière à répondre aux besoins de 350 000 enfants malnutris tout en continuant à consolider l’efficacité du système de surveillance nutritionnelle. Une distribution ciblée d’aliments d’appoint aux enfants malnutris et à leurs familles à l’échelle nationale s’inscrit également dans le plan 2008.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF constituera des stocks d’articles non alimentaires, de fournitures médicales, d’équipements pour l’eau et l’assainissement et de trousses familiales pour couvrir les besoins de 10 000 personnes déplacées à l’intérieur du territoire.

Éducation : le programme d’éducation portera essentiellement sur la formation de gestionnaires de l’enseignement en matière de normes minimales d’éducation dans les situations d’urgence. En outre, dans 50 centres préscolaires et dans 100 écoles, parents et enseignants recevront une formation sur les pratiques les plus essentielles dans les domaines de la nutrition et de l’hygiène. L’UNICEF distribuera, en cas d’inondations, des trousses scolaires et le matériel pour construire des salles de classe provisoires et remettra en état des salles de classe de manière à couvrir les besoins de 100 écoles.

Protection de l’enfance : l’UNICEF se propose de renforcer les organisations communautaires et les organisations non gouvernementales qui créent des activités génératrices de revenus dans les zones peu sûres ainsi que dans celles qui sont susceptibles d’être frappées par une catastrophe naturelle en 2008. À l’heure actuelle, il est prévu d’assister un millier de foyers démunis.

Sensibilisation aux dangers des mines : en 2008, un programme d’éducation aux dangers des mines débutera dans les écoles et collectivités dans la région située au nord d’Agadès. Ces activités comprendront notamment la conception d’instruments pédagogiques adaptés à la situation locale et la formation de formateurs en matière d’éducation aux dangers des mines.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 6,413,000
Eau, assainissement et hygiène 791,000
Education 230,000
Protection de l’enfance 50,000
Sensibilisation aux dangers des mines 40,000
Total* 7,524,000

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.