har_header_fr_2008

ASIE ET PACIFIQUE NÉPAL: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ06-0195/Van Houtrye

Des femmes de Katmandou (Népal) attendent sous la pluie de recevoir des suppléments de vitamine A lors d’une campagne nationale soutenue par l’UNICEF. Cette vitamine, qui renforce le système immunitaire, sauverait 12 000 personnes au Népal chaque année.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Depuis dix ans, la rébellion maoïste au Népal a affecté la vie de millions de femmes et d’enfants dans les districts pauvres et reculés, en particulier les familles déjà vulnérables. Les effets du conflit ont été aggravés par les catastrophes naturelles, notamment les inondations, dans de nombreuses parties du pays. On estime que plus de 3 millions de personnes dans ces zones bénéficieront des fonds récoltés grâce au Rapport sur l’action humanitaire.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

Santé et nutrition : l’UNICEF fera incorporer les interventions de santé néonatale aux activités sanitaires communautaires. L’allaitement au sein sera encouragé de même que les aliments d’appoint. Des plans seront établis pour les zones difficiles d’accès. Les centres de vaccination supplémentaires requis seront mis en place. La couverture des centres de nutrition communautaires sera étendue afin d’assurer le traitement des enfants souffrant de malnutrition aiguë. Des aliments thérapeutiques prêts à la consommation seront administrés aux enfants sévèrement malnutris. Une surveillance nutritionnelle sera mise en place face aux risques accrus de malnutrition dans les situations d’urgence. Les femmes et les filles recevront des trousses de traitement post-exposition en vue de limiter les risques de transmission du VIH. L’approvisionnement en médicaments antirétroviraux pédiatriques permettra d’assurer la continuité du traitement durant les situations d’urgence.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF formera à l’échelon communautaire des femmes auxiliaires de santé bénévoles, des volontaires de la Croix-Rouge du Népal et des agents de santé pour promouvoir le lavage des mains au savon et procéder à des démonstrations sur les diverses possibilités de traitement de l’eau à domicile. Il distribuera des échantillons de savon et d’eau de javel (hypochlorite de sodium) et assurera la promotion d’une campagne sur le traitement de l’eau potable à domicile ainsi que le lavage des mains au savon. Les systèmes d’adduction d’eau endommagés par les inondations ou les glissements de terrain seront remis en état. Des stocks de fournitures de première nécessité seront constitués pour répondre aux situations d’urgence, comprenant notamment des abris, des équipements sanitaires et le matériel pour la purification de l’eau potable.

Éducation : l’UNICEF mettra en œuvre le programme écoles « zones de paix » dans sept districts marqués par la poursuite des troubles et élaborera, testera, puis imprimera des modules pédagogiques comprenant notamment ceux de formation psychosociale. Des stocks de matériel scolaire de base ainsi que des fournitures pour 6000 enfants seront constitués de manière à pouvoir répondre sans délai aux situations d’urgence. Le rôle de chef de groupe de l’UNICEF pour le secteur éducation dans les situations d’urgence sera renforcé.

Protection de l’enfance : l’UNICEF renforcera la capacité de l’Equipe spéciale du Népal sur le mécanisme de surveillance et de communication de l’information sur les enfants et les conflits armés, à faire rapport sur les violations graves, conformément à la résolution 1612 du Conseil de sécurité, tout en recherchant d’autres violations éventuelles de leurs droits qui devront également faire l’objet d’une surveillance. Il mettra en œuvre la stratégie nationale pour la libération, le retour et la réinsertion des enfants associés aux forces armées ou à des groupes armés et autres enfants concernés. Une stratégie sera élaborée pour résoudre les défis posés par les enfants victimes de conflits armés dans le cadre national de protection de l’enfance. Les capacités des organisations communautaires, notamment les commissions parajuridiques, seront renforcées pour appuyer la réinsertion de ces enfants au sein des collectivités.

Sensibilisation aux dangers des mines : l’UNICEF appuiera l’Autorité nationale de lutte antimines pour formuler une stratégie nationale et assurer une coordination efficace de ces activités avec la Mission des Nations Unies au Népal et l’Équipe de pays des Nations Unies. De nouvelles approches de communication, des méthodes de formation et des instruments pour l’éducation aux risques seront élaborés, en collaboration avec le Comité technique national et le Groupe de travail conjoint. L’UNICEF, de concert avec l’Autorité nationale de lutte antimines, les organismes des Nations Unies et les ONG, cherchera à élaborer et à consolider les systèmes nationaux pour évaluer les risques d’engins explosifs et les besoins. Il plaidera aussi en faveur du respect des traités concernant la protection des civils à l’égard des engins explosifs frappant sans discrimination et appuiera la formulation et la mise en œuvre d’une stratégie nationale d’assistance aux victimes. Les capacités du Gouvernement, des organismes des Nations Unies et de la Croix-Rouge pour répondre aux besoins de réduction des risques de façon appropriée, efficace, et en temps voulu, seront renforcées.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 1,620,000
Eau, assainissement et hygiène 450,000
Education 400,000
Protection de l’enfance 3,500,000
Sensibilisation aux dangers des mines 100,000
Total* 6,070,000

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.