har_header_fr_2008

ESARO MALAWI: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ05-1380/Newsbitt

Une jeune adolescente de Malawi s’occupe de son bébé et de ses 2 jeunes frères. Ses parents sont morts du SIDA et ses frères sont séropositifs au VIH. La famille vit maintenant dans la pauvreté et est rejetée par la communauté.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Huit districts au Malawi, comptant une population de 519 200 habitants, soumise à l’insécurité alimentaire lorsque les conditions économiques se détériorent, ont été définis comme vulnérables à partir de leur exposition aux inondations et aux pluies torrentielles suivies de périodes prolongées de sécheresse. Dans le pays, plus de 4 millions d’enfants vivent dans la pauvreté. La propagation croissante du VIH vient s’ajouter à la misère, rendant les populations démunies encore plus vulnérables aux risques et aux chocs. De ce fait, les enfants âgés de moins de cinq ans et les femmes sont particulièrement exposés aux effets des catastrophes naturelles, à la malnutrition, aux infections ainsi qu’à l’exploitation.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

Santé et nutrition : l’UNICEF constituera des stocks de médicaments essentiels et de fournitures médicales de première nécessité, notamment des sels de réhydratation orale (SRO) et du chlore dans 15 districts à risques de choléra, en vue d’être en mesure d’assurer sans délai le traitement complet de 5000 cas de choléra. Il fournira 15 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide ainsi que des médicaments pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes admis dans les centres de récupération nutritionnelle. Il intensifiera en même temps la distribution courante de moustiquaires dans les zones impaludées. Près de 95 centres de récupération nutritionnelle et 201 centres de nutrition communautaires recevront l’appui requis pour prendre en charge mensuellement 3500 enfants souffrant de malnutrition sévère. En partenariat avec le Programme alimentaire mondial (PAM), l’UNICEF appuiera, grâce à une alimentation d’appoint, le traitement de 40 000 enfants âgés de moins de cinq ans souffrant de malnutrition modérée et de 18 500 femmes enceintes ou allaitantes. Le système de suivi qui a été établi pour les centres de récupération nutritionnelle continuera de bénéficier d’une assistance, de même que les programmes de prévention, de soins et de soutien dans le domaine du VIH/SIDA. Avec l’aide de l’UNICEF, le Ministère de la santé mènera des campagnes nationales d’administration de vitamine A et de traitement anthelminthique de 956 000 enfants de moins de cinq ans.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF appuiera les campagnes nationales de sensibilisation à la prévention du choléra organisées par le Groupe de travail national sur le choléra. Dans 150 collectivités, les puits et les équipements sanitaires seront remis en état. Dans 15 districts sujets à des flambées de choléra, les sources d’eau feront l’objet d’un contrôle sanitaire et des tests de contamination de l’eau par E.coli seront effectués au moyen de bandelettes H2S au niveau des ménages. Les méthodes locales de purification de l’eau, notamment au chlore, seront encouragées. L’UNICEF fournira une formation en éducation sanitaire et une assistance à la gestion à 15 responsables de districts sanitaires, à 150 agents de santé, à 1200 collectivités et à 2000 prestataires de soins dans 500 crèches communautaires ainsi qu’à 95 centres de récupération nutritionnelle et à 200 cantines scolaires. L’UNICEF fournira également des seaux et des jerricans dotés de robinets et des récipients émaillés accompagnés d’un mode d’emploi et de messages sur une gestion hygiénique de l’eau potable ainsi que sur l’évacuation des excréments et déchets solides. Du savon et des détergents seront distribués et des messages clés seront diffusés sur la prévention du choléra et d’autres maladies. Des ateliers seront organisés à l’échelon national et du district pour faire le point sur la saison du choléra 2007/2008 afin d’être encore mieux préparé pour la saison suivante.

Éducation : l’UNICEF continuera d’accorder une attention particulière à la prévention de l’absentéisme des enfants fréquentant l’école, notamment les orphelins et autres enfants vulnérables, dans les zones à risque élevé d’insécurité alimentaire et d’inondations. Quelque 32 000 écoliers de l’enseignement primaire seront dotés du matériel scolaire de base, tandis que des mallettes de jeux seront distribuées à 30 écoles et à 30 centres de jeunes. Trente membres du Ministère de l’éducation ainsi que d’autres parties prenantes concernées bénéficieront d’une formation sur l’éducation dans les situations d’urgence. Une formation avec un volet sur le VIH et les soins psychosociaux sera prodiguée à 240 enseignants de l’enseignement primaire. Dans 15 écoles, des bâtiments seront reconstruits ou rénovés et des points d’eau assortis d’équipements sanitaires comprenant des latrines, des urinoirs et des moyens de se laver les mains seront installés. En outre, 15 écoles temporaires seront construites pour desservir 12 000 enfants de l’enseignement primaire.

Protection de l’enfance: l’UNICEF produira du matériel sur la protection de l’enfance en vue de prévenir l’exploitation des enfants en parallèle avec la campagne nationale « Stop aux violences faites aux enfants » et les émissions de radio, notamment la version radiophonique de « A Trolley full of Rights » (Un chariot plein de droits) afin de sensibiliser davantage aux sévices à l’encontre des enfants. L’UNICEF appuiera des ONG pour produire des pièces de théâtre sur les violences faites aux enfants dans chacune des zones d’autorité traditionnelle. Il favorisera la création d’Unités de soutien aux victimes au sein de la police ainsi que la formation de policiers à la ludothérapie axée sur les besoins de la victime. En outre, 400 agents communautaires de protection de l’enfance seront formés afin de faire progresser la lutte contre les sévices infligés aux enfants.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 2,000,000
Eau, assainissement et hygiène 1,000,000
Education 600,000
Protection de l’enfance 600,000
Total* 4,200,000

Pour une information récente, veuillez consulter nos mises à jour d'interventions humanitaires et appels reliés

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.