har_header_fr_2008

ESARO KENYA: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ06-2273/Bannon

Des réfugiés somaliens sont évacués du camp d’Ifo, dans la Province du Nord-Est (Kenya). Les inondations et les sécheresses ont provoqué des déplacements massifs de population, mettant en danger les femmes et les enfants.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La sécheresse, les inondations ainsi que les déplacements de population à l'intérieur du pays occasionnés par les conflits ont continué d'aggraver le bien-être et les moyens d'existence des enfants et des femmes dans tout le pays. La malnutrition demeure une des principales causes sous-jacentes de plus de 55 % des décès d'enfants. Environ un tiers des enfants kényans âgés de moins de 5 ans souffre de malnutrition chronique. L’Enquête démographique et sanitaire 2003 a révélé qu'en moyenne, un enfant âgé de moins de 5 ans meurt toutes les cinq minutes au Kenya. Sur approximativement 300 décès quotidiens d'enfants, environ un tiers concerne des enfants qui meurent avant l'âge d'un mois. Le paludisme, les maladies diarrhéiques, les infections respiratoires aiguës, autant de maladies évitables et facilement traitées, figurent parmi les causes premières des décès d'enfants. Le VIH/SIDA constitue un défi majeur pour le Kenya. Moins de la moitié de la population n'a pas accès à l'eau potable.

Depuis les élections nationales de décembre 2007, quelque 500 000 personnes souffrent des effets du déchaînement de violence postélectorale et 250 000 ont dû fuir leur foyer. L’UNICEF leur apporte nourriture, abris et médicaments de première nécessité.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

L'UNICEF est membre du Kenya Food Security Meeting (KFSM, Forum sur la sécurité alimentaire du Kenya), dirigé par le bureau du Président. Il s'agit d'une instance de préparation aux situations d'urgence et de coordination des interventions, qui est dirigée par le Gouvernement. L'UNICEF préside les groupes de travail sectoriels sur la santé et la nutrition, l'eau, l'assainissement et l'hygiène ainsi que l'éducation, avec les ministères techniques compétents. Ces groupes de travail sectoriels sont des sous-comités du KFSM. L'UNICEF est également un membre actif du Groupe thématique des Nations Unies sur les catastrophes, l'instance où les interventions du système des Nations Unies sont coordonnées et alignées sur les choix du Gouvernement au niveau de pays.

Santé : l'UNICEF fournira des médicaments essentiels ainsi que les équipements à 200 centres de santé et formera 100 agents sanitaires et 250 agents villageois à la vaccination et au maintien de la chaîne du froid. Des médicaments essentiels seront mis à disposition pour couvrir les besoins de 683 768 personnes dans 10 districts. En outre, 250 agents sanitaires communautaires seront formés pour promouvoir les moustiquaires imprégnées d’insecticide. Ils distribueront 70 000 moustiquaires traitées à 9000 foyers.

Nutrition : l'UNICEF fournira une aide alimentaire d'urgence et les équipements pour 400 centres de santé dans les districts les plus touchés. Plus de 1200 agents sanitaires recevront une formation en matière d'alimentation du nourrisson et du jeune enfant ainsi que pour le traitement de la malnutrition.

Eau, assainissement et hygiène : les interventions suivantes seront menées en faveur d'environ 100 000 personnes déplacées, notamment la construction ou la remise en état de puits et installations sanitaires dans 50 écoles, de 100 puits ou trous de sonde dotés de pompes manuelles pour approvisionner en eau potable 25 000 personnes dans les zones d’installation permanente et dans les zones de retour. L'UNICEF formera 200 équipes pour assurer la gestion de l'eau au niveau local ainsi que 12 équipes centrales pour la gestion de l'eau urbaine et du comté ainsi que pour mener les évaluations dans le domaine de l'assainissement. Il renforcera les capacités de mise en œuvre et de suivi, de préparation en prévision de catastrophes, d'intervention, de gouvernance, d'options stratégiques, de planification de la reconstruction et du contrôle de la qualité de l'eau.

Éducation : l'UNICEF fournira 1000 trousses scolaires et mallettes de jeux pour 50 000 enfants pour leur permettre de poursuivre leur scolarité. Il fournira également dix tentes pour abriter les classes pour 400 élèves. Il renforcera la capacité du Ministère de l'éducation dans le domaine de la préparation aux situations d'urgence et aux interventions.

Protection de l'enfance : L’UNICEF renforcera les services pour la jeunesse en privilégiant les sports et formera de jeunes animateurs. Il assurera également la formation de comités parajuridiques communautaires et offrira des services juridiques aux enfants à l’occasion des cours itinérantes mensuelles ; il renforcera les capacités des enseignants et les intégrera dans le réseau d’appui psychosocial.

Hébergement et coordination des secours : l'UNICEF renforcera ses propres capacités de préparation multisectorielle aux catastrophes et de réaction rapide en fournissant des trousses familiales pour répondre aux besoins d'hébergement de 100 000 personnes déplacées (par les conflits, les inondations ou la sécheresse). Ce faisant, par le biais de l'équipe de pays, l'UNICEF ne ménagera aucun effort pour renforcer les capacités du Gouvernement du Kenya à affronter les catastrophes (de la phase de préparation aux situations d'urgence, aux interventions immédiates et efficaces ainsi que pour la phase de relèvement).

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé 2 325 000
Nutrition 2 980 800
Eau, assainissement et hygiène 2 123 500
Éducation 1 105 000
Protection de l’enfance 1 700 000
Hébergement et coordination des secours 1 065 000
Total* 11 299 300

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.