har_header_fr_2008

TACRO HAÏTI: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ05-1963/LeMoyne

À Port au Prince, capitale de Haïti, un enfant sous-alimenté dans un hôpital mal équipé. Dans ce pays, le plus pauvre des Amériques, 20 % de tous les enfants de moins de 5 ans meurent de causes qu’on aurait pu souvent prévenir.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Haïti est le pays le plus démuni de l'hémisphère ouest. Plus de la moitié de sa population doit survivre avec moins d'un dollar par jour et presque 45 % des habitants sont âgés de moins de 18 ans. Un enfant sur 12 meurt avant l'âge de cinq ans, principalement en raison de maladies évitables, de maladies d'origine hydrique et de la malnutrition. En 2007, des catastrophes naturelles récurrentes ont provoqué des centaines de morts, déplacé des milliers de personnes et endommagé les récoltes, les maisons, les établissements sanitaires et les écoles dans tout le pays.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

Santé et nutrition : pour répondre aux besoins de santé de 20 000 personnes affectées, des trousses pour les soins d'urgence seront stockées et prépositionnées de manière à pouvoir être distribuées immédiatement. Des aliments d'appoint seront fournis à 10 000 femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'à 11 500 enfants souffrant de malnutrition modérée à sévère. En outre, l'UNICEF fournira 50 000 moustiquaires imprégnées d'insecticide pour les habitants des zones inondées et y vaccinera, le cas échéant, 50 000 enfants de moins de cinq ans.

Eau, assainissement et hygiène : l'UNICEF supervisera le forage de 60 nouveaux trous de sonde et en remettra 100 autres en état pour fournir de l'eau potable à 100 000 personnes. Il remettra en état ou construira cinq systèmes d'approvisionnement en eau et 1000 latrines familiales ainsi que 10 latrines pour des institutions. L'hygiène et l'éducation environnementale seront promues dans 200 collectivités. Il formera les membres de 200 comités locaux de gestion de l'eau pour assurer le bon fonctionnement et l'entretien des installations. Ces différentes interventions viseront 200 000 personnes, en premier lieu les enfants et les femmes.

Éducation : Jusqu'à 40 000 élèves et 700 enseignants de l'enseignement public bénéficieront des activités suivantes : fourniture de matériel scolaire de base, notamment des cartables, des cahiers et des crayons ; formation de 700 enseignants en mettant l'accent sur le VIH/SIDA et l'éducation pour la paix ; remise en état de toutes les écoles dans les localités retenues et construction de latrines ; construction de 50 écoles provisoires dotées du matériel scolaire de base pour 15 000 élèves en cas de catastrophe.

Protection de l'enfance : L'UNICEF étendra aux zones urbaines devenues accessibles les mesures de protection et de soins aux enfants victimes de violences. En outre, l'UNICEF améliorera la réponse nationale en faveur des enfants et des femmes victimes de violences sexuelles au moyen d'un projet interinstitutions mis en œuvre en collaboration avec le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). Les enfants et les familles exposés au risque de catastrophes naturelles seront prioritaires pour bénéficier des activités de protection mises en œuvre dans d'autres programmes de l'UNICEF, notamment les soins psychosociaux, la création de structures accueillantes aux enfants, les activités scolaires et extrascolaires, l'amélioration de l'accès à l'eau potable et aux équipements sanitaires et la sensibilisation à l'hygiène. Les enfants et adolescents vulnérables, comme les enfants des rues et les orphelins, continueront de recevoir une éducation sur la prévention du VIH/SIDA. Les enfants bénéficieront de l'amélioration du système d'aiguillage vers les lieux de prestation des soins appropriés pour recevoir des soins médicaux, un soutien psychosocial et des conseils, en particulier les enfants affectés par le VIH/SIDA.

Préparation aux situations d'urgence : les principaux domaines d'intervention en 2008 concerneront la formation des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux à la préparation aux situations d'urgence et aux secours d'urgence. L'accent sera placé sur une réponse appropriée en cas d'inondations et de déplacements de population (les situations d'urgence les plus fréquentes en Haïti). L'UNICEF constituera également des stocks de secours qui seront prépositionnés dans des entrepôts situés à la périphérie et gérés par des partenaires qui seront formés à la gestion des stocks, à l'évaluation de leur distribution ainsi qu'à l'établissement de rapports. L'UNICEF renforcera également les capacités du Gouvernement.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 2,000,000
Eau, assainissement et hygiène 1,500,000
Éducation 1,500,000
Protection de l’enfance 1,500,000
Préparation aux situations d’urgence 350,000
Total* 6,850,000

*Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.