har_header_fr_2008

WCARO GUINÉE-BISSAU: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF Guinea-Bissau/Pirozzi

Une séance de surveillance de la croissance à l’Hôpital central de Bissau, capitale de la Guinée-Bissau. La stagnation de l’économie et l’instabilité politique du pays ont affaibli les secteurs de la santé et de l’éducation.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La Guinée-Bissau se relève difficilement du conflit armé de 1998-1999 qui a entraîné l'instabilité politique, l'insécurité, la stagnation ou le ralentissement de l'économie, affaiblissant encore davantage les structures déjà ébranlées tant du secteur gouvernemental que privé. Le secteur social, notamment la santé et l'éducation, a gravement souffert. L'instabilité politique permanente associée aux faiblesses structurelles pose un défi majeur pour la prestation de services de santé de qualité. Les résultats de la dernière enquête en grappes à indicateurs multiples (2006) font état d’une augmentation du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Le taux de mortalité maternelle est également élevé. Il atteint 1100 décès pour
100 000 naissances suivantes. Seuls 38 % de la population ont accès à l'eau potable et à peine 30 % possèdent un minimum de connaissances sur la pratique de l'hygiène. Le paludisme, les infections respiratoires aiguës, les maladies diarrhéiques et la malnutrition constituent les principales causes de décès des enfants.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

Santé et nutrition : environ 120 000 enfants de moins de cinq ans particulièrement vulnérables et 36 000 femmes enceintes en zones rurales bénéficieront des interventions clés ci-après : fourniture de médicaments essentiels, de micronutriments et de trousses sanitaires à 60 centres de santé ; formation de 120 agents sanitaires au traitement du paludisme, des maladies diarrhéiques, des infections respiratoires aiguës et de la malnutrition aiguë ; formation de 480 agents sanitaires communautaires pour qu’ils soient en mesure d’offrir des services de santé et de nutrition de base et promouvoir la santé familiale ainsi que les bonnes pratiques nutritionnelles ; fourniture de moustiquaires imprégnées d'insecticide de longue durée pour 30 000 nouveau-nés et 30 000 femmes enceintes ; appui à 14 centres existants de récupération nutritionnelle gérés par Caritas en faveur de 200 enfants souffrant de malnutrition aiguë et administration de vitamine A en deux fois et déparasitage de 200 000 enfants.

Eau, assainissement et hygiène : les activités énumérées ci-après porteront sur environ 120 000 personnes, en priorité sur les femmes et les enfants : 50 nouveaux forages et remises en état de 100 trous de sonde afin de fournir de l'eau potable ; à l’échelon des villages, construction de 1000 latrines communautaires ; formation des membres des comités locaux de gestion de l'eau et création d'une autorité locale chargée de la gestion, des opérations et de l'entretien des systèmes d'approvisionnement en eau ; promotion de l'éducation sanitaire et de l'hygiène et sensibilisation à l'hygiène dans 50 écoles et
500 collectivités locales ; suivi et évaluation du projet.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 520,000
Eau, assainissement et hygiène 350,000
Total* 870,000

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.