har_header_fr_2008

ESARO ÉRYTHRÉE: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ95-1095/Pirozzi

Ahmed Hamad a vécu dans un camp pour personnes déplacées près de Massawa (Erythrée). Plus de 40 000 personnes touchées par le conflit ont été réinstallées ailleurs mais 13 000 personnes vivent encore dans des camps provisoires.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

En raison des changements climatiques et de la sécheresse cyclique entraînant une diminution des ressources d’eau potable, de nombreux enfants en Érythrée sont vulnérables aux maladies diarrhéiques, aux infections respiratoires aiguës et à la malnutrition. Seulement 60 % de la population rurale a accès à l’eau potable et seul un village sur dix dispose de latrines, quel qu’en soit le type. Les taux globaux de malnutrition aiguë en 2005/2006 chez les enfants de moins de cinq ans se situaient entre 11 et 21 %. Avec l’appui des organismes des Nations Unies, le Gouvernement poursuit la réinstallation des personnes déplacées, faisant peser un fardeau supplémentaire sur les services sociaux de base déjà surchargés dans les villages d’accueil. Plus de 40 000 personnes déplacées ont été réinstallées mais 13 000 vivent encore dans des camps.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

En sa qualité de chef de file dans les secteurs de la nutrition, de l’eau, de l’assainissement et de l´hygiène, en assurant la prise en charge et les soins de 45 000 enfants, dont 10 000 sont dénutris et en lançant des programmes d’eau et d’assainissement pour 60 000 personnes affectées par la sécheresse, l’UNICEF s’emploiera à faire face aux conséquences des sécheresses passées. Il maintiendra la capacité d’intervention requise pour répondre aux besoins tant des 20 000 personnes affectées par les changements de l’environnement liés au climat, susceptibles de favoriser les maladies ainsi que des 13 000 personnes vivant encore dans des camps.

Santé et nutrition : les programmes santé et nutrition visent 13 000 personnes déplacées (dont 2000 enfants âgés de moins de cinq ans) dans les régions de Gash Barka et de Debub et 45 000 enfants de moins de cinq ans (dont 10 700 souffrant de malnutrition modérée à sévère) outre les femmes enceintes. L’UNICEF fournira des médicaments essentiels ainsi que les équipements de première nécessité et appuiera 53 centres de récupération nutritionnelle et 39 centres communautaires de récupération nutritionnelle ; la distribution d’aliments d’appoint à des enfants souffrant de malnutrition modérée sera étendue à l’ensemble du pays ; la lutte contre le paludisme sera intensifiée et 10 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide seront distribuées ; la formation du personnel de santé, l’amélioration de la coordination et le recueil de données bénéficieront également d’une assistance.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF visera l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et de l’assainissement pour 60 000 personnes, au moyen des mesures suivantes : construction de
10 systèmes d’adduction d’eau ; remise en état de 30 puits non protégés et/ou 20 forages pour installer des pompes à main ; promotion de villages « sans défécation en plein air », formation de 50 techniciens villageois et aménagement d’eau potable et d’installations sanitaires dans 10 écoles.

Éducation : l’UNICEF construira 35 salles de classe provisoires à l’intention de 6450 enfants et
540 enseignants et fournira les matériels pédagogiques de base et des mallettes de jeux.

Protection de l’enfance : l’UNICEF créera pour les enfants une vingtaine d’aires de jeux accueillantes et assurera la formation de travailleurs sociaux et communautaires afin de traiter les enfants victimes de sévices ou de maltraitance et appuiera les soins psychosociaux et le regroupement familial ainsi que la création d’autres possibilités d’activités génératrices de revenus pour favoriser le relèvement rapide de 4000 familles vulnérables.

Sensibilisation aux dangers des mines : l’UNICEF fournira une assistance à 14 équipes d’information sur les dangers posés par les mines ainsi qu’à un millier de volontaires au niveau local pour sensibiliser 50 000 personnes, dont 15 000 enfants; outre l’aide psychosociale prestée aux enfants blessés.

Articles non alimentaires : environ 33 000 personnes, notamment les personnes déplacées, seront ciblées en accordant une attention spéciale aux enfants et aux femmes chefs de ménage.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 4,000,000
Eau, assainissement et hygiène 5,000,000
Éducation 1,300,000
Protection de l’enfance 1,500,000
Sensibilisation aux dangers des mines 375,000
Articles non alimentaires 800,000
Total* 12,975,000

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7 %. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du 9 juin 2006 du Conseil d’administration.