har_header_fr_2008

WCARO CONGO: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© AP/2005/Haviv/VII

Un jeune garçon atteint de paludisme est soigné dans une clinique dirigée par l’ONG Médecins sans Frontières dans une ville de l’est de la République du Congo. Le conflit de 10 ans (1993-2003) a anéanti l’infrastructure du pays.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La République du Congo souffre aujourd’hui encore des séquelles de 10 années de conflit armé (1993-2003) qui a dévasté son infrastructure, ruiné son économie, infligé d’immenses souffrances et provoqué des déplacements massifs de population. En comparaison de 1990, les indicateurs de base reflétant la situation des enfants et des femmes se sont détériorés. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est de 117 pour 1000 naissances vivantes et celui de mortalité infantile s’élève à 75 pour 1000 naissances vivantes. Les taux de malnutrition modérée et sévère sont de l’ordre de 14 %. Le taux de couverture vaccinale complète demeure faible, soit 52,1 %. L’accès à une eau potable de qualité acceptable s’établit à 58 %. Selon les estimations, le taux net d’inscription dans l’enseignement primaire est de 54 %. La situation des habitants du Pool est particulièrement préoccupante, l’insécurité reste élevée. Les droits de l’homme des populations autochtones (pygmées) vivant dans les zones forestières du Nord-Ouest sont bafoués. Leur accès aux services sociaux de base est pour ainsi dire inexistant.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

Les interventions financées par l’UNICEF se situeront en priorité dans le département du Pool qui a souffert de la guerre.

Santé et nutrition : environ 40 000 enfants âgés de moins de cinq ans, 8000 femmes enceintes et 7800 femmes venant d’accoucher bénéficieront des interventions suivantes de l’UNICEF : fourniture de médicaments essentiels ; outre la vaccination systématique, vaccination d’urgence dans les zones difficiles d’accès du département du Pool et campagnes de vaccination d’urgence contre la poliomyélite dans les départements proches de la frontière avec l’Angola et la République démocratique du Congo ; traitement antihelminthique des enfants et des femmes enceintes ; administration de vitamine A aux enfants âgés de 6 à 59 mois ainsi qu’aux femmes venant d’accoucher ; prévention et traitement du paludisme ; dépistage et traitement des enfants souffrant de malnutrition.

Eau, assainissement et hygiène : près de 75 000 personnes vulnérables bénéficieront de la construction ou de la remise en état de 50 puits, de 10 citernes et de 50 latrines améliorées à fosse autoventilée, avec des points prévus pour se laver les mains. En outre, l’UNICEF appuiera les mesures de promotion de l’hygiène ainsi que de la formation de 50 artisans locaux dans les domaines de l’entretien des pompes et de la désinfection des puits au chlore.

Éducation : dans les trois districts de Goma Tsé Tsé, Loumo et Mindouli, l’UNICEF remettra en état 10 écoles, notamment leurs systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement et fournira du matériel scolaire pour environ 10 000 enfants de l’enseignement primaire tout en formant 150 enseignants.

Protection de l’enfance: l’UNICEF fournira des interventions intégrées pour les soins, le traitement et la réhabilitation psychosociale pour 500 enfants et femmes victimes de violences sexuelles ainsi que pour 50 enfants nés à la suite de viols et formera 50 agents de santé ou travailleurs sociaux au traitement médical et psychosocial des victimes de violences sexuelles. En outre, il s’efforcera de concrétiser les droits de 7000 enfants particulièrement vulnérables issus de minorités à disposer de services sociaux de base de qualité (eau potable, assainissement, vaccinations, services de santé de base, enseignement primaire et certificats de naissance).

Récapitulatif des besoins  financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 1,650,000
Eau, assainissement et hygiène 1,000,000
Education 350,000
Protection de l’enfance 500,000
Total* 3,500,000

*Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.