har_header_fr_2008

ESARO ANGOLA: RÉSUMÉ DE LA SITUATION D'URGENCE

© UNICEF/HQ07-1719/Nesbitt

Une classe à Luanda, la capitale de l’Angola. L’UNICEF soutient les programmes adaptés à l’enfant dans cette école, notamment par le biais de projets d’amélioration de la qualité de l’eau et des installations sanitaires.

ENJEUX POUR LES ENFANTS

L’Angola vit une période de transition, aussi la programmation est-elle de plus en plus axée sur le relèvement et le développement du pays en dépit de l’arrêt relativement récent des hostilités en 2002. La guerre a eu un impact considérable sur tous les aspects de la vie économique et sociale en Angola. La destruction des infrastructures les plus essentielles et l’interruption de l’enseignement ont entraîné une dégradation continue des services. Les mouvements massifs de population, notamment l’exode rural, ont donné naissance à des bidonvilles dans les zones urbaines et périurbaines, exerçant une pression excessive sur l’accès au logement et aux services de base. Seulement 53 % de la population disposent d’une eau potable améliorée et 31 % d’installations sanitaires. Avec un taux de mortalité des enfants âgés de moins de cinq ans de 260 pour 1000 naissances vivantes, l’Angola présente l’un des chiffres les plus élevés dans le monde. Afin d’éviter l’apparition de nouvelles situations d’urgence, l’Angola doit principalement porter ses efforts sur l’amélioration de l’accès à l’eau potable, de la nutrition et des services de santé, notamment la lutte contre le choléra. Faute de prendre les mesures nécessaires pour satisfaire ces besoins, une augmentation de la morbidité est probable, principalement le choléra, les maladies diarrhéiques et le paludisme, accompagnée d’une augmentation des taux de mortalité.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2008

L’UNICEF appuiera le Gouvernement, les organismes des Nations Unies et d’autres acteurs pour lutter contre le choléra et pour répondre aux situations d’urgence à l’échelle nationale. Les programmes appuyés par l’UNICEF porteront sur 1,5 million d’enfants et 3 millions de femmes en 2008.

Santé et nutrition : l’UNICEF fournira des médicaments essentiels et des équipements de première nécessité pour 33 650 personnes atteintes du choléra. Il distribuera 15 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée aux familles victimes des inondations. Enfin, il distribuera des fournitures médicales et des équipements de protection biologique pour les 600 000 utilisateurs des services de santé dans les zones où sévit la fièvre hémorragique.

Eau, assainissement et hygiène : l’UNICEF produira du matériel à l’intention des médias en vue de faire diffuser des messages destinés à 7,4 millions de personnes sur l’importance de la prévention du choléra et de la fièvre hémorragique ainsi que sur leur traitement. Il fournira des trousses pour la désinfection de l’eau à domicile, des trousses pour la conservation de l’eau et l’hygiène pour 464 000 familles particulièrement vulnérables. Des citernes souples d’eau potable seront distribuées à 10 000 personnes au niveau local. En outre, 20 000 personnes bénéficieront d’eau potable et d’installations sanitaires grâce à l’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement de leur centre de santé local.

Éducation : au total, 3000 enfants déplacés et 80 enseignants bénéficieront de la dotation de matériaux scolaires de base et de mallettes de jeux et 20 écoles provisoires, accueillantes, seront construites à leur intention.

Protection de l’enfance : en cas d’inondations, l’UNICEF réunira 5000 enfants qui auront été séparés de leurs familles. Il assurera l’enregistrement gratuit des naissances de 10 000 enfants sans papiers et distribuera des articles non alimentaires essentiels, tels que des vêtements et des biberons pour
4000 enfants vulnérables. En cas d’épidémie de fièvre hémorragique, l’UNICEF fournira des articles non alimentaires pour 2000 bébés, du matériel de rescolarisation pour 1500 enfants et des soins psychosociaux pour 1000 enfants.

Récapitulatif des besoins financiers de l’UNICEF pour 2008
Secteur US$
Santé et nutrition 2,041,982
Eau, assainissement et hygiène 2,723,262
Éducation 57,617
Protection de l’enfance 300,724
Total* 5,123,585

* Le total comprend un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux réel de recouvrement pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

LATEST NEWS FROM RELIEF WEB

Sorry, the news reader is experiencing technical difficulties. Please try again later.