Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

NIGER

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Le Niger occupe le dernier rang du classement de l’indicateur du développement humain élaboré par le PNUD. Dans ce pays, 61% des habitants survivent avec moins d’un dollar par jour et près de 49% de la population a moins de 15 ans. Un enfant sur cinq meurt avant l’âge de cinq ans, principalement d’infections respiratoires, de maladies d’origine hydrique, du paludisme, d’autres maladies évitables et de la malnutrition. La malnutrition aiguë globale (sévère et modérée) chez les enfants âgés de 6 à 59 mois dépasse le seuil d’urgence et s’établit à 10,3%, alors que près d’un enfant de moins de cinq ans sur deux souffre de malnutrition chronique. La mauvaise hygiène contribue à la persistance de maladies d’origine hydrique qui ont été exacerbées pendant les récentes urgences (sécheresse, inondations et flambées de choléra). En 2006, 1018 cas de choléra et 4103 cas de méningites ont été notifiés, avec un taux de létalité de 5% et 7,1% respectivement. De plus, le paludisme est endémique au Niger : plus de 750 000 cas ont été recensés en 2005, avec 2054 décès enregistrés.

La faible scolarisation, particulièrement des filles, contribue au taux de 85% d’analphabétisme du Niger. Plus de 84% des écoles n’ont pas de latrines, ce qui entrave l’accès et la qualité de l’éducation, ainsi que la santé des élèves. La précarité des moyens d’existence des femmes a de graves conséquences sur l’accès des enfants à l’éducation, et sur l’abandon et la traite des enfants. Les enfants sont souvent soumis à des violations de leurs droits en raison de la maltraitance, la violence, l’exploitation et la privation de soins.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Santé et nutrition : Afin de réduire la mortalité des enfants et diminuer/maintenir le taux de malnutrition aiguë à 10% ou au-dessous, l’UNICEF traitera 300 000 enfants de moins de cinq ans et appliquera un plan de communication en vue d’un changement de comportement au niveau communautaire, en ciblant des groupes clés. À cet effet, il appuiera la définition et la mise en œuvre de politiques et de protocoles nationaux et assurera l’approvisionnement ininterrompu d’aliments thérapeutiques et supplémentaires et d’outils anthropométriques pour traiter la malnutrition aiguë modérée et sévère chez les enfants de moins de cinq ans, tout en procédant à une distribution ciblée de produits alimentaires pour les enfants de moins de trois ans dans les régions les plus vulnérables ; il encouragera l’allaitement maternel exclusif et l’introduction adaptée d’aliments complémentaires pour les jeunes enfants ; il garantira un approvisionnement ininterrompu de suppléments en vitamine A et de comprimés de vermifuge, ainsi que la vaccination systématique ; il réalisera des enquêtes nutritionnelles, des activités d’alerte précoce, de surveillance et de plaidoyer en matière de nutrition ; il améliorera l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée pour les nourrissons, les jeunes enfants et les femmes enceintes ; il dressera des plans d’intervention en cas d’épidémie de méningite ; il renforcera la préparation à la prise en charge des flambées de choléra ; il renforcera les capacités locales d’intervention en cas de catastrophe et constituera des stocks préalables de fournitures ; il formera le personnel et les agents communautaires au traitement des maladies infantiles, en particulier les infections respiratoires aiguës, la diarrhée et le paludisme.

Eau, assainissement et hygiène : Les activités de l’UNICEF comprendront la prise en charge des maladies diarrhéiques et la promotion du lavage des mains ; la protection des sources afin de garantir la disponibilité d’eau à tous avec un risque minimal de pollution ; la promotion d’un meilleur assainissement et la sensibilisation à l’importance de l’hygiène à l’aide de matériel de formation existant ou qui sera préparé ; l’amélioration de l’environnement scolaire en dotant les écoles d’équipements d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Éducation et protection de l’enfance : L’UNICEF remettra en état des salles de classe et des équipements endommagés par les inondations dans cinq districts ; il distribuera des manuels scolaires à quelque 1500 enfants touchés par les inondations ; il construira des latrines dans 100 écoles des régions prédisposées au choléra ; il transmettra aux parents d’élèves des notions essentielles de nutrition et d’hygiène dans 100 centres préscolaires et 400 écoles, en collaboration avec des associations féminines.

Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Secteur

$US

Santé et nutrition

5 879 318

Eau, assainissement et hygiène

1 300 000

Éducation et protection de l’enfance

380 000

Total*

7 759 318

 

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement pour les contributions individuelles sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.