Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

COLOMBIE

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La poursuite du conflit armé entre le Gouvernement et les milices ainsi que le niveau élevé de violence ont des conséquences tragiques sur la société colombienne et sur les enfants. En outre, ces phénomènes posent de graves obstacles aux opérations humanitaires. L’assistance aux personnes déplacées à l’intérieur du territoire est limitée dans plusieurs zones, particulièrement celles où l’accès est difficile par manque de routes, et du fait des blocus militaires et d’autres problèmes de sécurité. En 2005, 64,2% de la population vivait dans la pauvreté et 31% dans une pauvreté extrême. En moyenne, l’absentéisme scolaire des enfants déplacés était de 4,2%, soit presque deux fois la moyenne nationale, qui est de 2,7%. La malnutrition chez les enfants déplacés s’établit à 23%, contre 12% pour la moyenne nationale.

De 5000 à 6000 enfants sont encore dans les rangs des groupes armés non gouvernementaux et on estime à un nombre similaire les enfants engagés dans les milices urbaines. Près de 400 enfants seulement ont été rendus à la vie civile dans le cadre des démobilisations collectives. Le regroupement des enfants démobilisés en groupes de délinquants, l’apparition de nouveaux acteurs armés illégaux et le renforcement des bandes existantes dans des zones évacuées par des groupes démobilisés demeurent extrêmement préoccupants. On a constaté une recrudescence inquiétante des accidents dus aux mines et aux engins non explosés.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Protection des enfants soldats et prévention du recrutement : L’UNICEF soutiendra les initiatives gouvernementales pour promouvoir une culture de paix, et proposer aux enfants et aux adolescents des activités récréatives ; il continuera/élargira les projets existants pour prévenir le recrutement dans les groupes armés non gouvernementaux ; il soutiendra la réinsertion de 200 enfants/adolescents démobilisés de groupes armés non réguliers et leur distribuera des subventions ; il fournira un appui technique à l’Institut colombien de bien-être familial (ICBF) afin d’aider 1000 enfants/adolescents démobilisés ; il apportera une assistance technique à la profonde réforme législative lancée par la Colombie ; avec le Ministère des communications, il renforcera les politiques publiques sur l’action humanitaire et la protection de l’enfance ; il développera/renforcera les organisations du Réseau d’adolescents en collaboration avec les stations de radio et les modules radiophoniques communautaires afin de former des adolescents aux droits de l’enfant et à la prévention du recrutement des enfants ; il appuiera les initiatives des adolescents ; il publiera et diffusera une étude du bureau de l’Ombudsman sur les enfants anciennement associés avec des groupes armés.

Action humanitaire pour les enfants déplacés à l’intérieur du territoire : L’UNICEF renforcera l’assistance psychosociale apportée à 15 800 enfants touchés par les déplacements et le conflit armé ; il formera des enseignants et des groupes de soutien par le biais du projet Retour vers le bonheur dans 45 municipalités ; il appliquera des programmes de soins de santé primaires au niveau communautaire ; avec le PAM, il distribuera des rations alimentaires à 1300 enfants déplacés et 130 femmes enceintes ; il aidera les familles et les agents de santé communautaires à surveiller le statut nutritionnel ; il formera 150 adolescents/jeunes mères à l’assainissement grâce au projet Foyers heureux ; il encouragera les programmes d’éducation et de sensibilisation à l’hygiène dans 30 écoles et 60 communautés ; il assurera une assistance financière et technique pour les systèmes d’assainissement dans les sites temporaires ; il soutiendra la remise en état et une meilleure surveillance des systèmes d’approvisionnement en eau qui sont endommagés ou doivent répondre à une demande accrue ; il facilitera l’accès des enfants déplacés aux écoles et formera/épaulera les enseignants.

Action humanitaire en matière de sensibilisation aux dangers des mines : Au bénéfice de 60 000 personnes, l’UNICEF aidera les autorités nationales, les partenaires des ONG et la société civile à définir un programme complet, décentralisé et viable qui appuiera le Plan national de sensibilisation aux dangers des mines. Les activités seront les suivantes : renforcer les capacités locales pour la mise en œuvre des programmes aux niveaux départemental et municipal ; former les institutions locales et les doter d’outils propres à atténuer les risques des mines et des engins non explosés ; concevoir et développer une stratégie d’éducation communautaire pour réduire le nombre d’accidents dus aux mines et aux engins non explosés ; promouvoir des soins complets pour les victimes en leur donnant les moyens de faire valoir leurs droits et d’avoir accès aux soins de santé et à l’aide humanitaire ; soutenir les activités dans 31 départements, la priorité revenant à 64 municipalités identifiées dans l’évaluation des besoins de l’Observatoire national des mines terrestres.


Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Domaines thématiques de travail – action humanitaire

$US

Protection des enfants soldats et prévention du recrutement

3 800 000

Action humanitaire pour les enfants déplacés à l’intérieur du territoire

600 000

Action humanitaire en matière de sensibilisation aux dangers des mines

1 100 000

Total*

5 500 000

 

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.