Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

NÉPAL

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Le conflit armé au Népal a gravement touché les enfants qui ont été tués ou blessés, enlevés et séparés de leur famille, obligés de travailler et qui se sont vu refuser l’accès à l’éducation et aux services de santé. Le Népal est fortement sujet aux tremblements de terre et autres catastrophes naturelles, avec chaque année des inondations et des glissements de terrain. En 2006, une grave sécheresse a frappé dix districts de la région du Nord-Ouest où, dans des circonstances normales, les taux de malnutrition des enfants sont déjà élevés et les équipements sanitaires en état de marche presque absents. Une récente étude place le Népal parmi les dix pays les plus touchés par les explosions déclenchées par les victimes et lui attribue la seconde plus forte proportion d’enfants blessés du monde. On estime à 100 000-250 000 le nombre de personnes déplacées à l’intérieur du territoire.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Santé et nutrition : L’UNICEF constituera des stocks préalables de médicaments essentiels et d’équipement médical pour 50 000 bénéficiaires ; il établira des micro-plans et formera du personnel de santé à la vaccination dans le cadre du PEV dans dix districts ; il fournira une assistance technique pour la nutrition d’urgence au Groupe de travail sur la santé et la nutrition d’urgence coprésidé par l’UNICEF ; il réalisera dix enquêtes nutritionnelles dans les zones touchées par les catastrophes ; il mettra en place des soins thérapeutiques communautaires et traitera 1000 enfants gravement malnutris ; il fournira une alimentation thérapeutique aux centres de santé pour traiter 300 enfants souffrant de malnutrition sévère ; il remettra en état les centres de santé dans neuf districts montagneux isolés affectés par le conflit.

Eau et assainissement : Pour 21 000 bénéficiaires, l’UNICEF réparera 50 systèmes d’approvisionnement en eau ; il formera des groupes d’usagers et des agents d’entretien et d’assainissement de village ; il formera les bénéficiaires et les agents d’entretien et d’assainissement de village au lavage des mains et au traitement de l’eau potable au point d’utilisation ; il approvisionnera dix écoles en eau potable et les dotera d’équipements d’assainissement ; il préparera un plan d’intervention intersectorielle immédiate en cas de catastrophes locales ; il constituera des stocks préalables d’articles de secours pour les approvisionnements en eau potable et pour l’hygiène ainsi que de matériaux de construction d’abris ; il traduira, imprimera et distribuera des brochures expliquant comment utiliser les articles de secours ; il guidera les institutions de secours pour une utilisation correcte des fournitures d’urgence.

Éducation : L’UNICEF réalisera une évaluation rapide des classes surchargées dans six écoles urbaines ; il proposera des programmes d’éducation de rechange pour 3000 enfants urbains non scolarisés touchés par le conflit armé ; il appliquera le programme des « écoles comme zones de paix » dans des districts choisis ; il préparera, testera et imprimera des modules d’éducation pour la paix ; il constituera des stocks préalables de fournitures et d’équipement élémentaires d’urgence pour 6000 enfants ; enfin il remettra en état des écoles primaires dans neuf districts montagneux isolés touchés par le conflit.

Protection de l’enfance : L’UNICEF définira et appliquera une stratégie nationale pour le rétablissement et la réinsertion d’enfants associés avec les forces et les groupes armés, ou autrement touchés par le conflit ; il renforcera l’Équipe spéciale du Népal sur le mécanisme de surveillance et de communication de l’information sur les enfants et les conflits armés (résolution 1612 du Conseil de sécurité) et étendra la couverture à 40 districts et sept violations fondamentales ; il formera le personnel des institutions de protection de l’enfance au travail social, à la gestion des cas et aux interventions psychosociales ; il créera et renforcera les comités parajuridiques communautaires pour traiter les cas de violence, de maltraitance et d’exploitation, et promouvoir la réconciliation dans 23 districts.

Sensibilisation aux dangers des mines : L’UNICEF organisera des réunions régulières du Groupe de travail sur la sensibilisation aux dangers des mines ; il établira un système complet de surveillance de la gestion ; il mettra en place des programmes de sensibilisation et d’aide aux victimes ; il mènera des recherches sur les mécanismes pour atteindre les destinataires cibles ; il identifiera les populations les plus menacées, leur situation géographique et leurs comportements ; il encouragera des stratégies systématiques de réduction des risques comme le marquage et la fermeture normalisés.


Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Secteur

$US

Santé et nutrition

1 055 000

Eau et assainissement

495 000

Éducation

1 120 000

Protection de l’enfance

3 320 000

Sensibilisation aux dangers des mines

368 000

Total*

6 358 000

 

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement pour les contributions individuelles sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.