Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

RÉPUBLIQUE ARABE SYRIENNE

ENJEUX POUR LES ENFANTS

Depuis la guerre du Golfe en 2003, la République arabe syrienne accueille quelque 450 000 réfugiés iraquiens, dont la moitié sont des enfants. Confrontées à des difficultés croissantes en raison de l’ambiguïté de leur statut juridique et de leurs revenus irréguliers, ces familles ont un accès limité aux hôpitaux et dispensaires publics. La couverture vaccinale des enfants est faible : 65% pour la rougeole et 75% pour les trois doses du vaccin antipoliomyélitique oral. Une récente enquête indique une forte prévalence de la diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans (19%). Près de 1500 familles vivent dans la pauvreté, avec 30% d’enfants âgés de 6 à 11 ans non scolarisés et qui ont souvent un emploi pour compléter le revenu familial. Même si ces phénomènes sont encore peu répandus, il semble que de très jeunes filles pratiquent le commerce du sexe, alors que des filles et des femmes sont victimes de la traite dirigée par des réseaux organisés ou des membres de leur famille. L’exposition à la guerre et l’insécurité ont traumatisé beaucoup de familles et d’enfants.

On dénombre également près de 600 Palestiniens originaires d’Iraq, dont la moitié sont placés dans le camp d’Al Hol (nord-est du pays), alors que, depuis la mi-mai 2006, les autres sont pris au piège dans un no man’s land (Al Tanf) entre les frontières syrienne et iraquienne. Ces derniers vivent dans des conditions extrêmement précaires, dans des tentes faites de couvertures. Ils ne disposent ni d’équipements d’approvisionnement en eau salubre et d’assainissement ni d’accès aux soins médicaux ou aux ressources récréatives et éducatives.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Santé et nutrition : En coopération avec le Ministère de la Santé et des ONG, l’UNICEF vaccinera tous les enfants et les femmes enceintes dans les zones ciblées et financera les centres de santé spécialisés dans la vaccination des enfants et d’autres soins préventifs ; il informera 1500 familles à risque des problèmes liés à la santé maternelle et infantile ; il formera des agents de santé et des travailleurs sociaux aux soins de santé primaires, à l’éducation sanitaire et à la vulgarisation ; il financera les visites à domicile de « visiteurs sanitaires » et organisera des séances de sensibilisation dans les centres de santé ; il établira un réseau de bénévoles communautaires dans les zones ciblées et renforcera leurs capacités de satisfaire les besoins des populations sous-desservies ; il appuiera l’application d’un système de surveillance sanitaire et nutritionnelle. 

Éducation : L’UNICEF inscrira à l’école 1000 enfants de familles à risque et prendre en charge le coût des fournitures scolaires ; il améliorera l’équipement et les ressources éducatives de dix écoles primaires ; il formera des enseignants et des travailleurs sociaux ; il entreprendra des projets éducatifs pour 1500 enfants non scolarisés ; il aidera à relever le niveau scolaire de 5000 enfants pour qu’ils suivent le programme d’études syrien ; il créera, en collaboration avec des ONG, des organisations communautaires et des associations de jeunes, des espaces récréatifs et d’éducation spéciales pour les enfants présentant des difficultés d’apprentissage, en particulier en mathématiques, sciences physiques et langues ; il fondera un réseau de bénévoles communautaires pour atteindre 1500 familles dont les enfants ne sont pas scolarisés et leur présentera les possibilités d’inscription dans l’enseignement ; il poursuivra le dialogue avec le Ministère de l’éducation pour une meilleure intégration des enfants iraquiens.

Protection de l’enfance : L’UNICEF assurera des services de consultation pour 1000 enfants menacés d’exploitation sexuelle ou qui travaillent, et pour 1500 enfants en détresse ; il soutiendra la formation au conseil psychosocial d’experts et de bénévoles dans les ONG et les organisations communautaires se consacrant à la prévention de la prostitution et du travail des enfants ; il prendra en charge le coût des services de conseil psychosocial ; il créera des espaces éducatifs et récréatifs pour les enfants et les adolescents qui travaillent ; il mettra en place des lignes téléphoniques d’information et de conseil ; il renforcera la capacité de desserte des bénévoles pour détecter les traumatismes familiaux ; il assurera les compétences de conseil dans les centres de santé, les ONG et les organisations communautaires dans les zones ciblées ; il facilitera l’établissement d’un réseau efficace d’acteurs en matière de protection de l’enfance.

Coordination et documentation des projets : Un fonctionnaire national sera recruté pour assurer une présence permanente dans les sites d’intervention et faire la liaison avec les partenaires. D’autres activités incluront des visites régulières de suivi et des déplacements sur le terrain pour évaluer les flux de mères et d’enfants réfugiés et l’évolution de leurs besoins. Du matériel de plaidoyer sera produit, comme des clips vidéo et des articles présentant un intérêt humain.

Formation pour la préparation et la réponse aux situations d’urgence : L’UNICEF prodiguera une formation régulière aux homologues gouvernementaux et partenaires concernés, ainsi qu’au personnel de l’UNICEF, dans les domaines de la préparation et la réponse aux situations d’urgence. La récente crise au Liban a en effet mis en lumière des lacunes, particulièrement en ce qui concerne la coordination, l’actualisation régulière des plans d’urgence sectoriels nationaux, le maintien de systèmes d’information et le soutien logistique.

Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Secteur

$US

Santé et nutrition

220 000

Éducation

220 000

Protection de l’enfance

180 000

Coordination et documentation des projets

70 000

Formation pour la préparation et la réponse aux situations d’urgence

30 000

Total

770 400

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.