Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord demeure le théâtre de situations d’urgence, d’origine humaine et naturelle, alors qu’il est de plus en plus dangereux d’y apporter une aide humanitaire. L’Iraq continue de se caractériser par la violence, l’absence d’ordre public et des difficultés extrêmes pour les acteurs humanitaires. La violence au sein de ce pays a provoqué le déplacement de plus de 360 000 personnes et, depuis 2003, elle a forcé 1,2 million de personnes à s’exiler. La guerre au Liban a causé des dommages énormes aux infrastructures nationales, de nombreuses pertes en vies humaines (dont un tiers sont des enfants), plus d’un cinquième des habitants du pays ont dû quitter leur foyer avant de revenir dans leur région d’origine sévèrement détruite. L’utilisation et la présence persistante de bombes à fragmentation et d’engins non explosés représentent une menace importante. La situation sur le territoire palestinien occupé reste tendue du fait de l’élection du Hamas, des restrictions de financement et d’accès ainsi que de la fermeture d’infrastructures qui causent des tensions politiques et remettent en question le droit des enfants à la scolarité, au jeu, à la santé et à la nutrition. Au Soudan, malgré une mobilisation massive de l’aide humanitaire au Darfour, la situation demeure extrêmement précaire avec 4 millions de personnes touchées et 2 millions de personnes déplacées, les Nations Unies et le Gouvernement n’ayant pu parvenir à un accord sur la façon de protéger les populations civiles. Les institutions humanitaires travaillent dans des conditions difficiles et dangereuses. Dans le sud du Soudan, l’insécurité et l’absence de services de base sont le principal motif d’inquiétude pour les nombreux réfugiés et personnes déplacées.

D’autre part, les femmes et les enfants sont sans cesse exposés aux risques de catastrophes naturelles et souvent victimes d’inondations, de sécheresses et de tremblements de terre dans les pays comme Djibouti, la République islamique d’Iran et le Soudan, et à un moindre degré, l’Algérie, le Maroc et le Yémen. Les épisodes de grippe aviaire signalés à Djibouti, en Égypte et dans la République islamique d’Iran sont tout aussi alarmantes.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Préparation aux situations d’urgence et renforcement des capacités : Le Bureau régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord étendra son programme d’alerte rapide/action rapide ; il soutiendra les pays les plus fragiles/à risque, comme l’Iraq, le Liban, le Soudan, le territoire palestinien occupé et le Yémen afin d’améliorer la planification de l’intervention anticipée aux niveaux sous-régionaux et sous-nationaux ainsi que dans un contexte interinstitutions et une approche de groupes ; il soutiendra l’analyse des capacités des partenaires nationaux et établira/renforcera les réseaux existants de partenariats/coordination ; il soutiendra les bureaux dans d’autres pays à risque comme l’Algérie, Djibouti, l’Égypte, la République islamique d’Iran et la République arabe syrienne afin d’améliorer la planification de l’intervention dans un contexte interinstitutions ; il mettra l’accent sur la préparation opérationnelle dans le domaine de l’approvisionnement/la logistique, les télécommunications et la sécurité ; il utilisera un outil de simulation pour renforcer les capacités des bureaux de pays et obtenir une intervention rapide et coordonnée.  

Intervention en cas de situation d’urgence : Le Bureau régional veillera à ce que les bureaux de pays disposent des capacités requises pour apporter une assistance rapide à au moins 50 000 personnes touchées dès le début d’une crise ; il constituera des stocks préalables pour améliorer la réponse des bureaux de terrain ; il étendra le fichier du personnel du Bureau régional pour consolider le mécanisme régional de capacité d’accélération afin de déployer rapidement des personnels qualifiés, en particulier dans des secteurs où l’UNICEF a un rôle de chef de file ; il relèvera les capacités à mettre en œuvre en toute sécurité des opérations d’urgence conformément aux consignes de la politique relative à la sécurité de l’ONU/UNICEF ; il opérera dans le cadre du système unifié de gestion de la sécurité des Nations Unies ; il coordonnera totalement ses activités avec les responsables désignés des Nations-Unies et ceux chargés de la sécurité sur place ; il soutiendra la surveillance des résultats et aidera les bureaux de pays pendant les crises à entretenir/définir des indicateurs à base factuelle qui serviront au plaidoyer et à l’évaluation de l’impact ; il tirera/étudiera des enseignements et des évaluations, et améliorera l’usage des recommandations.

Établissement de partenariats et coordination : Le Bureau régional forgera de solides partenariats avec des organismes et partenaires nationaux/régionaux afin d’entreprendre la formation conjointe du personnel aux interventions en situation d’urgence ; il continuera de soutenir la mise en place et la coordination régulière des activités par un réseau interinstitutions régional de préparation et d’intervention en situation d’urgence en réalisant des missions communes, en mettant les informations en commun et en menant une planification commune de la formation/des plans d’urgence ; il élaborera une note conceptuelle de programmes sur la meilleure façon de soutenir conjointement et mettre en œuvre des activités de ces programmes avec des adolescents dans des zones de crise et de conflits ou par leur truchement.

Besoins financiers du Bureau régional pour 2007 (dépenses de personnel inclus)

Secteur

$US

Préparation aux situations d’urgence et renforcement des capacités

150 000

Intervention en cas de situation d’urgence

350 000

Établissement de partenariats et coordination

100 000

Total*

600 000


 * Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement pour les contributions individuelles sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

© UNICEF Syria/2006/0995/Al Azmeh