Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

ZAMBIE

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La forte prévalence du VIH/SIDA, l’insécurité alimentaire et la pauvreté chronique et aiguë, et la médiocre capacité de gouvernance se renforcent mutuellement et représentent une « triple menace » qui continue de frapper l’une des nations les plus pauvres du monde. Les indicateurs sanitaires sont à des niveaux critiques : le taux de mortalité des moins de cinq ans est estimé à 182 décès pour 1000 naissances vivantes, le taux de mortalité maternelle à 750 décès pour 100 000 naissances vivantes et l’espérance de vie à la naissance a chuté à 38 ans, la quatrième la plus basse du monde. Le paludisme est responsable d’un tiers des décès des enfants de moins de cinq ans, les autres causes majeures étant le VIH/SIDA, les maladies diarrhéiques, les infections respiratoires et les troubles néonatals. Près de 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Seize pour cent des Zambiens âgés de 15-49 ans sont séropositifs et on estime que 1,1 million d’enfants sont orphelins, dont beaucoup sont séropositifs. Près de 50% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique.

Dans les zones rurales, près de 4,8 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau salubre et 6,6 millions à un système satisfaisant d’assainissement ; le choléra est endémique dans plusieurs régions. La combinaison du faible taux de scolarisation et des résultats médiocres fait que seulement un enfant sur cinq réalise son droit à recevoir une éducation de base de qualité. Les mécanismes utilisés traditionnellement pour faire face sont en train de s’effondrer alors que les cas de maltraitance sexiste et de violences à l’égard des femmes et des enfants se multiplient.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Santé, nutrition et VIH/SIDA :  L’UNICEF établira un système de surveillance nutritionnelle et soutiendra la réadaptation des enfants gravement malnutris ; il renforcera le système de surveillance, de dépistage et de traitement des maladies, et appuiera les programmes de lutte et de prévention du paludisme par la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide et de médicaments antipaludéens ; dans les zones vulnérables, il vaccinera contre la rougeole les enfants de moins de 15 ans, et il maintiendra et accroîtra la couverture vaccinale.

Eau et assainissement : Dans les régions méridionales et orientales, l’UNICEF construira et remettra en état 100 points d’eau, des latrines et des installations pour se laver les mains dans 200 écoles ; il organisera des campagnes sur l’hygiène ; il achètera et distribuera des jerrycans de 20 litres dans 200 écoles et des semences pour les potagers scolaires ; enfin, il fournira un appui aux programmes dans 10 districts.

Éducation : Dans toutes les écoles vulnérables et touchées par la sécheresse dans les Provinces occidentale, méridionale, orientale et de Lusaka, l’UNICEF encouragera la pratique sportive pour diffuser des messages sur la prévention du VIH/SIDA et la maltraitance des enfants ; il fournira des « écoles dans une boîte » et des mallettes de jeu ; il formera des enseignants et des parents/membres des conseils des écoles communautaires à la mobilisation sociale et au plaidoyer à travers le sport.

Protection de l’enfance : L’UNICEF soutiendra des consultations et encouragera l’adoption du projet de loi sur la violence à l’égard des femmes et des filles ; il formera 90 animateurs communautaires sur les instruments du droit international qui protègent les droits des femmes et des enfants afin de sensibiliser 100 communautés dans 18 districts ; il aidera 100 comités d’assistance au bien-être communautaire qui surveillent les cas de maltraitance et de violences aux femmes, apportent un soutien psychosocial aux victimes de la violence et aux ménages s’occupant d’orphelins ou autres enfants vulnérables, renforcent les mécanismes permettant aux foyers dirigés par des personnes âgées de s’occuper d’orphelins et d’autres enfants vulnérables, et garantissent l’accès aux services sociaux de base ; il formera 300 agents de police aux instruments des droits de l’homme et à la gestion des cas de maltraitance ; il fournira une assistance technique pour appliquer et encadrer les interventions d’urgence en matière de protection de l’enfance.

Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Secteur

$US

Santé, nutrition et VIH/SIDA

3 000 000

Eau et assainissement

890 000

Éducation

1 450 000

Protection de l’enfance

750 000

Total*

6 090 000

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.