Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

KENYA

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La sécheresse récurrente, la pauvreté, le VIH/SIDA, le déclin économique et les dysfonctionnements du secteur de la santé ont eu des conséquences néfastes sur le bien-être des femmes et des enfants. L’état de santé de la population est généralement médiocre : 23,2% des enfants de moins de cinq ans de la province du Nord-Est souffrent de malnutrition sévère et les taux de mortalité infantile et des enfants de moins de cinq ans augmentent. Le paludisme demeure la principale cause directe de mortalité et de morbidité chez les enfants et les femmes, suivi par les infections respiratoires et la malnutrition. Si la prévalence du VIH est passée de 10% à la moitié des années 90 à 6,7% actuellement, on observe de vastes variations entre les régions. Les enquêtes ont également révélé que 24% des ménages puisent l’eau dans des rivières ou des cours d’eau, que 21% seulement ont l’eau courante dans leur logement et qu’à peine 11% utilisent un point d’eau public. Seulement une fille sur cinq est inscrite à l’école, une sur dix achève l’enseignement primaire et une sur cent l’enseignement secondaire.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Santé et nutrition : Au bénéfice de 159 000 enfants de moins de cinq ans et femmes enceintes, l’UNICEF fournira un ensemble intégré de services essentiels en matière de nutrition et de santé dans le nord du pays et les zones touchées par la sécheresse, et il surveillera les niveaux de malnutrition et de morbidité ; il relèvera l’appui logistique, distribuera des médicaments et des fournitures de base et formera des agents de santé ; il renforcera les services réguliers de santé et de nutrition tout en se tenant prêt à soutenir une expansion des activités en cas de situation d’urgence ; il fournira des trousses d’urgence, des moustiquaires traitées à l’insecticide, des comprimés de vitamine A et des médicaments essentiels ; il apportera son concours au recrutement de personnel chargé d’assurer ces services.

L’UNICEF continuera de financer 60 centres d’alimentation thérapeutique gérés par des partenaires afin de traiter 6000 enfants gravement malnutris ; il étendra la gestion de la malnutrition sévère aux centres de santé gouvernementaux ; il appuiera la gestion de la malnutrition modérée des enfants dans 10 districts ; il formera 100 agents de santé au traitement de la malnutrition sévère ; il financera la réalisation de 10 enquêtes et évaluations nutritionnelles ; il achètera et distribuera des comprimés de vitamine A, de fer et de vermifuge à tous les enfants de moins de cinq ans.

Eau et assainissement : L’UNICEF remettra en état/améliorera 60 installations d’approvisionnement en eau ; il dotera 100 écoles supplémentaires de systèmes d’approvisionnement en eau, y organisera des cours d’éducation à l’hygiène et créera des potagers scolaires afin de réduire l’impact de la sécheresse et de compléter les programmes d’alimentation scolaire ; il financera une évaluation de l’impact environnemental ; il forera de nouveaux trous de sonde, créera des bassins dans les zones touchées par la sécheresse et aménagera des potagers pour améliorer les projets nutritionnels ; il renforcera les capacités des communautés touchées par la sécheresse ; il étendra l’appui aux subventions pour le combustible aux communautés et districts les plus touchés ; il multipliera les activités de promotion de l’hygiène et l’assainissement ; il continuera de soutenir les équipes d’intervention rapide chargées de réparer les systèmes d’approvisionnement en eau.

Éducation : Pour venir en aide à 150 000 enfants, l’UNICEF aménagera des espaces d’apprentissage sûrs ; il distribuera du matériel pédagogique ; il s’assurera que 5000 enseignants et d’autres personnels éducatifs ont suivi une formation pertinente en matière de soutien et soins psychosociaux ; en collaboration avec le PAM et le Groupe de coordination de l’eau et l’assainissement, il veillera à ce que les enfants disposent d’eau potable et d’un repas par le biais du programme élargi d’alimentation scolaire ; il acheminera des fournitures pour les internats afin de répondre à la hausse des inscriptions ; il achètera et distribuera des mallettes de jeux à 250 internats peu coûteux ; il mobilisera les communautés concernées afin qu’elles participent activement à l’éducation ; il soutiendra la surveillance régulière et des interventions ponctuelles.

Protection de l’enfance : L’UNICEF étendra le programme de transferts de fonds qui couvre 200 ménages dans le district de Garissa aux 3000 enfants les plus vulnérables dans la province du Nord-Est ; en coordination avec ses partenaires, il réalisera des évaluations rapides sur les questions de protection de l’enfance dans les situations d’urgence ; il apportera un soutien psychosocial ; il recherchera les enfants séparés de leur famille et les remettra à leurs parents ou tuteurs ; il s’occupera des enfants non accompagnés ; il assurera le suivi des cas de violence et d’exploitation ; il apportera une aide juridique et informera sur les droits de l’enfant ; il créera des espaces sûrs pour les enfants ; il formera 250 enseignants et 200 agents de santé, travailleurs sociaux et personnels juridiques spécialisés dans l’enfance à répondre à la violence et la maltraitance.

Besoins financiers de l’UNICEF pour 2007

Secteur

$US

Santé et nutrition

5 500 000

Eau et assainissement

4 000 000

Éducation

1 500 000

Protection de l’enfance

1 000 000

Total*

12 000 000



* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.