Rapport sur l'action humanitaire 2007 – Page d’acceuil

AFRIQUE DE L'EST ET AFRIQUE AUSTRALE

ENJEUX POUR LES ENFANTS

La région Afrique de l’Est et Afrique australe a connu ces dix dernières années plus de situations d’urgence que toute autre région du monde. Les guerres et les conflits civils, l’effondrement des structures de gouvernance, les sécheresses et les inondations, et diverses épidémies ont présenté des obstacles majeurs à la concrétisation des droits des femmes et des enfants. La région continue d’être le théâtre de crises humanitaires complexes, et 2006 n’a pas été une exception. L’année a commencé avec une crise massive dans la Corne de l’Afrique, où la sécheresse a touché 8 millions de personnes à Djibouti, en Érythrée, en Éthiopie, au Kenya et en Somalie. Par la suite, la région a également été frappée par de terribles inondations. Vers la fin de l’année, la tension en Somalie a restreint de façon drastique l’accès de l’aide humanitaire pour 1,8 million de personnes dans le centre et le sud de la Somalie.

ACTION HUMANITAIRE PRÉVUE POUR 2007

Préparation et réponse aux situations d’urgence : Le Bureau régional entreprendra des simulations, des analyses de vulnérabilité, une préparation et une planification des situations d’urgence ; il soutiendra les évaluations en temps réel et la formation aux niveaux national/régional ; il renforcera les fichiers de personnel afin de garantir la capacité régionale d’accélération ; il soutiendra l’approche par groupes et renforcera son rôle de chef de file dans les groupes eau et assainissement, et communication des données ; il consolidera les systèmes de surveillance, évaluera l’utilisation des mécanismes intégrés de surveillance et d’évaluation en situations d’urgence ainsi que les outils d’information et les bases de données concernant les Principaux engagements de l’UNICEF pour les enfants en situation d’urgence ; il renforcera la logistique et le lien avec le PAM, responsable de groupe d’activités.

Nutrition : Le Bureau régional actualisera les directives techniques pour les enquêtes nutritionnelles ; il assurera le soutien technique des groupes de travail au niveau national et facilitera une mise à jour conjointe des directives génériques de la méthodologie SMART afin d’inclure une section sur l’interprétation de la composante de contrôle qualité du logiciel Nutrisurvey ; il incorporera dans Nutrisurvey les enseignements acquis à partir des essais réalisés sur le terrain ; il utilisera l’atelier des principaux acteurs pour initier un plan d’action pour un programme intensif de formation et de renforcement des capacités concernant l’enquête nutritionnelle ; il formera et apportera un appui technique dans le cadre de l’élaboration et de la mise en place d’un mécanisme central de validation sur la qualité des enquêtes.

Protection de l’enfance : Il aidera l’Érythrée à organiser et faciliter la formation/le renforcement des capacités en matière de protection des enfants en situation d’urgence ; il diffusera le Cadre stratégique régional pour la lutte contre la violence sexiste ; il fournira un appui technique au Burundi afin de réunir une documentation efficace concernant l’expérience de ce pays en matière de désarmement, de démobilisation et de réinsertion des enfants soldats, pour tirer les enseignements et définir les bonnes pratiques ; il fournira un soutien technique aux initiatives favorisant la participation des adolescents aux situations d’urgence et aux périodes de transition après les conflits ; il renforcera les capacités de l’UNICEF et des ONG locales partenaires en matière de soutien psychosocial.

ANGOLA : L’UNICEF fournira des médicaments de base ainsi qu’une alimentation thérapeutique et supplémentaire pour traiter 75 000 enfants souffrant de malnutrition ; il achètera des fournitures destinées à traiter les maladies d’origine hydrique et apportera une réponse rapide aux épidémies ; il financera la formation des agents de santé ; il entreprendra une mobilisation sociale en faveur d’un comportement systématique de demande de soins ; il distribuera des fournitures destinées à prévenir les maladies d’origine hydrique et entreprendra une mobilisation sociale autour de ce problème ; il installera des équipements fixes ou temporaires d’alimentation en eau et d’assainissement dans les régions touchées par les inondations, les sécheresses et les maladies d’origine hydrique ; il traitera les populations touchées ; il assurera une sensibilisation aux dangers des mines dans cinq provinces au moins et diffusera des informations par le biais d’écoles ; il formera les enseignants comme militants de la sensibilisation aux dangers des mines.

COMORES : En cas d’éruption volcanique, il couvrira les citernes d’eau afin d’éviter la pollution de l’eau ; il fournira de l’eau potable en cas de contamination ; il contribuera à l’aide humanitaire en faveur des populations déplacées. L’UNICEF doit se préparer à aider les femmes et les enfants en cas de dégâts occasionnés aux logements, écoles, centres de santé, routes, etc. suite aux inondations probables de fin 2006 et de 2007. Il accroîtra l’utilisation des moustiquaires et distribuera des médicaments essentiels en cas d’épidémie de Chikungunya ; il améliorera les mesures de sécurité dans le cadre de la préparation à une épidémie de grippe aviaire.

MADAGASCAR : Il surveillera/renforcera les capacités des autorités nationales en ce qui concerne l’insécurité alimentaire ; il appuiera l’enquête SMART ; il soutiendra le Conseil national de secours ; il financera la réparation des entrepôts et des stocks régionaux pour les urgences ; il répondra aux crises climatiques ; il renforcera la préparation et la réponse aux situations d’urgence ainsi que le processus et l’actualisation du plan de préparation interagences ; il développera les responsabilités par groupes et  assurera la présence d’un administrateur d’urgence au bureau de pays.

RÉPUBLIQUE-UNIE DE TANZANIE : Il soutiendra les femmes et les enfants réfugiés ainsi que les communautés hôtes en ce qui concerne la santé/nutrition, l’éducation, la protection de l’enfance et le VIH/SIDA ;  il appuiera les opérations de rapatriement en coopération avec le HCR, le PAM et l’UNICEF au Burundi et en République démocratique du Congo ; il gèrera les situations d’urgence ainsi que les périodes de transition dans les communautés hôtes ; il travaillera avec le Gouvernement, l’équipe nationale des Nations Unies et le Groupe des partenaires de développement concernant la réponse à la grippe aviaire, l’UNICEF étant responsable de la communication.

Besoins financiers du Bureau régional pour 2007

Secteur

$US

Préparation et réponse aux situations d’urgence

570 000

Nutrition

1 500 000

Protection de l’enfance

104 000

Angola

1 500 000

Comores

470 000

Madagascar

1 200 000

République-Unie de Tanzanie

5 000 000

Total*

10 344 000

 

* Ce total inclut un taux de recouvrement maximal de 7%. Le taux de recouvrement réel pour les contributions sera calculé conformément à la décision 2006/7 du Conseil d’administration du 9 juin 2006.

© UNICEF Eritrea/2006