clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Español
عربي
中文

ASIE DU SUD Sri Lanka

© UNICEF/NYHQ2009-2127/Pietrasik

Chandra et son neveu travaillent dans un potager à Palchenai, dans le district de Batticaloa. Ils ont perdu leur famille lors du conflit et du tsunami de 2004. Après 30 ans de guerre, près de 112 000 familles retournant chez elles ont besoin d'aide.

Enfants et femmes dans la crise

En mai 2009, la fin d'une guerre civile de près de 30 ans a marqué une période prometteuse pour le Sri Lanka, qui doit déboucher sur des perspectives concrètes pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables et leurs familles dans les provinces du Nord et de l'Est. Fin 2011, près de 382 000 personnes étaient retournées dans leur district d'origine avec l'espoir de reprendre une vie normale. Toutefois, les années de guerre ont sérieusement éprouvé les services de santé, les installations d'eau et d'assainissement, les systèmes d'éducation et les dispositifs de protection sociale déjà limités. Les mines terrestres et munitions non explosées restent des menaces invisibles et mortelles dans tout le Nord et l'Est du Sri Lanka.

Des efforts de redressement, avec notamment l'amélioration de l'infrastructure locale et l'élargissement des possibilités d'éducation, sont indispensables pour l'avenir des populations récemment rapatriées, qui représentent près de 112 000 familles. En outre, 7500 personnes déplacées, dont près de 2300 familles, continuent à vivre dans des camps. Le nombre de personnes rapatriées et déplacées, y compris les populations déplacées à long terme, s'élève à plus de 500 000.1 L'objectif humanitaire est d'aider ces Sri Lankais à retourner chez eux et leur fournir un accès à de meilleurs services sociaux, en particulier pour les enfants les plus vulnérables afin de soutenir l'élan actuel vers la réconciliation.

Répondre aux besoins urgents en 2012

L'UNICEF Sri Lanka dirige les groupes sectoriels pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) et pour la nutrition ainsi que le sous-groupe pour la protection de l'enfance, et co-dirige le groupe sectoriel pour l'éducation avec Save the Children. En 2012, l'UNICEF collaborera avec le Gouvernement du Sri Lanka, les diverses institutions de l'ONU, des ONG locales et internationales et les communautés d'accueil pour répondre aux besoins des femmes et enfants vulnérables dans les provinces du Nord et de l'Est.

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

Fin octobre 2011, le financement des donateurs avait couvert 85 pour cent des 14 750 000 dollars É.-U. demandés. Ce financement a permis de distribuer des compléments nutritionnels et thérapeutiques à plus de 16 000 enfants souffrant de malnutrition sévère ou modérée. Plus de 10 000 enfants de moins de 5 ans et femmes enceintes ou allaitantes ont eu accès aux services de santé dans le Mullaitivu General Hospital récemment rénové. L'état de santé général dans les zones de réinstallation s'est amélioré grâce à la construction et la rénovation de 13 centres de soins de santé primaires dans les districts de Kilinochchi, Mullaitivu et Mannar de la Province du Nord.

De l'eau salubre a été fournie à plus de 33 000 personnes réinstallées grâce au nettoyage et à l'amélioration de 874 puits et au forage de 27 puits tubulaires. La remise en état et la construction de 597 toilettes ont permis d'améliorer l'assainissement et l'hygiène, et 105 sessions éducatives ont été organisées afin de promouvoir de meilleures pratiques d'hygiène.
 
L'accès à une éducation de qualité a été amélioré pour environ 37 000 enfants grâce à la rénovation de 80 écoles et la formation de plus de 700 enseignants au programme d'apprentissage accéléré.

Des subventions pour une formation commerciale et l'exercice d'une activité indépendante ont été octroyées à 667 jeunes, et 644 familles vulnérables, dont 1900 enfants, ont reçu des subventions en espèces. Environ 170 000 enfants et 152 000 adultes vivant dans des zones à risque ont bénéficié d'une formation sur les mines terrestres et les munitions non explosées.

Besoins de financement pour 2012

L'UNICEF demande 20 512 000 dollars É.-U. pour mener à bien ses activités prévues dans les provinces du Nord et de l'Est du Sri Lanka. Cette somme est supérieure à celle demandée en 2011 en raison de l'augmentation du nombre de personnes déplacées qui sont réinstallées dans des zones où les services et infrastructures sont limités ou inexistants. L'aide financière des donateurs reste essentielle pour dispenser des services d'urgence aux femmes et enfants qui reconstruisent leur vie dans des zones anciennement touchées par les conflits.

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2012 et le site Internet du bureau de pays www.unicef.org/srilanka.

1 Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, 'Joint Humanitarian and Early Recovery Update: Report #35', OCHA, New York, août 2011, p. 1. Il existe deux principaux cas de personnes déplacées au Sri Lanka. Les personnes récemment déplacées ou nouvellement déplacées à l'intérieur de leur propre pays font référence aux populations déplacées après avril 2008 et les personnes déplacées de longue date renvoient aux personnes déplacées avant cette date. À noter que le nombre total de personnes rapatriées dans la province du Nord inclut les retours des deux catégories de personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays.