clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Español
عربي
中文

ASIE DU SUD

© UNICEF/NYHQ2011-1662/Page

Dans la province du Sindh, au Pakistan, une fille porte un bébé dans un camp pour personnes déplacées par les inondations. La région, une des plus peuplées du monde, subit des catastrophes naturelles, des conflits et de graves tensions internes.

Enfants et femmes dans la crise

L'Asie du Sud, où l'UNICEF dispose de bureaux en Afghanistan, au Bangladesh, au Bhoutan, aux Maldives, au Népal, au Pakistan et au Sri Lanka, est une des régions du monde les plus peuplées et les plus touchées par les situations d'urgence. Elle se caractérise par une absence de capacités d'adaptation aux risques naturels, tels que les tremblements de terre, les inondations saisonnières et les vagues de froid. Elle est également en proie à des conflits localisés et à des tensions internes, alimentés en partie par des disparités socio-économiques et des problématiques d'équité.

Trois des pays de la région figurent parmi les 20 pays les plus exposés aux risques naturels, selon le World Risk Report 2011.1 En 2011, le Bangladesh, l'Inde, le Népal et le Sri Lanka ont tous été sérieusement touchés par des inondations liées aux moussons. Une mousson exceptionnellement importante a notamment frappé la province de Sind, au sud du Pakistan, entre mi-août et mi-septembre. La moitié des 5,4 millions de personnes touchées étaient des enfants.2 L'UNICEF a lancé un appel à hauteur de 50,3 millions de dollars É.-U. pour financer des interventions humanitaires visant à assurer la santé, la nutrition, l'éducation et la protection des enfants et des femmes victimes de la catastrophe dans la région du Sind.3 L'Afghanistan a été frappé par une grave sécheresse, qui a obligé la communauté internationale à lancer un appel global révisé le 1er octobre4  afin de permettre aux organismes humanitaires d'éviter que la situation ne se dégrade encore davantage pour les 2,6 millions de personnes gravement touchées. Le 18 septembre, un tremblement de terre d'une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter a frappé le Bhoutan, le nord-est de l'Inde et l'ouest du Népal. L'impact du tremblement de terre a été particulièrement important au Bhoutan, où il a provoqué des dégâts matériels dans plus de 8000 maisons, 110 écoles et 36 centres de santé à travers le pays.5

Les conflits internes font actuellement rage dans les pays de la région ont également aggravé la situation humanitaire des femmes et des enfants. Le conflit en Afghanistan, qui est entré dans sa dixième année, ne montre aucun signe d'apaisement et le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays et de civils blessés, ainsi que les difficultés d'accès aux services de santé essentiels, ont continué d'augmenter en 2011. D'après plusieurs rapports, l'espace humanitaire a été restreint alors que les communautés locales ont apparemment été obligées de choisir leur camp dans ce conflit.6 Au Pakistan, la lutte contre les insurgés dans la ceinture tribale du pays est responsable, aujourd'hui encore, du déplacement de plus de 800 000 personnes.7 Les besoins de financement humanitaires en 2012 pour l'Afghanistan, le Pakistan et le Sri Lanka sont décrits dans différents chapitres. Cependant, l'appui technique du bureau régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud sera nécessaire en 2012 pour assurer la préparation et la réponse aux situations d'urgence dans les huit pays de cette région.

Répondre aux besoins urgents en 2012

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

En 2011, l'équipe régionale de l'UNICEF pour les situations d'urgence a apporté un appui aux huit pays de la région en matière de renforcement des capacités de préparation aux situations d'urgence grâce à des missions inter-institutions. L'équipe a également pu apporter un appui direct d'urgence pendant la phase aiguë de réponse d'urgence aux inondations dans la région du Sind au Pakistan, et un appui à la coordination des groupes sectoriels (ex. : soutien au groupe sectoriel de l'eau, l'assainissement et l'hygiène [WASH] pour la réponse de l'UNICEF et de ses partenaires à la sécheresse en Afghanistan). L'équipe a également apporté un soutien au groupe de travail de l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), de la nutrition et de la protection de l'enfance lors des inondations au Pakistan et pour l'intégration de la prévention des risques de catastrophe dans les programmes de pays de l'UNICEF (ex. : Bangladesh, Inde, Maldives et Népal). Ce soutien régional a représenté 35 missions, soit au total 326 jours/homme.

L'équipe régionale de l'UNICEF pour les situations d'urgence a également assuré la révision technique et la validation des plans et appels humanitaires de l'UNICEF présentés par les pays touchés par les situations d'urgence.

Besoins de financement pour 2012

Afin de mener à bien les actions prévues de soutien aux situations d'urgence au niveau régional en 2012, le Bureau régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud demande la somme de 3 990 000 dollars É.-U. aux donateurs. Cette somme comprend un montant de 3 millions de dollars É.-U. pour les actions de préparation et de réponse dans les pays de la région exposés aux situations d'urgence, qui ne font pas l'objet d'un chapitre distinct de l'Action humanitaire pour les enfants et qui ont peu de chances de bénéficier d'appels éclairs inter-institutions en cas d'urgences de faible à moyenne ampleur. Ce financement est indispensable pour continuer à apporter une assistance technique en matière de préparation aux situations d'urgence et de réduction des risques liés aux catastrophes et à prendre en charge les coûts liés l'appui aux groupes sectoriels  de l'eau, l'hygiène et l'assainissement (WASH), de la nutrition, de l'éducation et de la protection de l'enfance.

Un financement suffisant permettra au bureau régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud d'assumer l'ensemble de ses responsabilités au niveau régional dans le cadre des Principaux engagements pour les enfants dans l'action humanitaire.

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site http://www.unicef.org/hac2012 et le site Internet du bureau de pays www.unicef.org/rosa.

1 Institut pour l'environnement et la sécurité humaine de l'Université des Nations Unies, « World Risk Report 2011 », Alliance Development Works, Berlin, 2011, p.  64. Les pays de l'Asie du Sud incluent : Afghanistan (15), Bangladesh (6), et Bhoutan (18).
2 Fonds des Nations Unies pour l'enfance, « UNICEF Pakistan Update: 2011 Floods - Needs and Response, UNICEF Pakistan, Islamabad, 2 novembre 2011, p. 1.
3 Ibid., p. 3.
4 La « Révision d'urgence de l'Appel global 2011 pour l'Afghanistan, en réponse aux inondations » est une demande de financement supplémentaire de 142 millions de dollars É.-U. pour permettre aux institutions humanitaires d'intervenir face à ces inondations.
5 Fonds Central d'Intervention d'Urgence des Nations Unies, « Actualisation trimestrielle : 3ème trimestre 2011 », Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, New York, 14 octobre 2011, p. 3.
6 Internal Displacement Monitoring Centre, « Afghanistan: Armed conflict forces increasing numbers of Afghans to flee their homes - A profile of the internal displacement situation », Internal Displacement Monitoring Centre, Genève, 11 avril 2011, p. 80.
7 Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, « Actualisation de l'Appel Global de l'UNHCR 2011 : Pakistan », UNHCR, Genève, 1er décembre 2010, p.  186.
8 Par souci d'économies, l'appui technique du groupe sectoriel pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), d'éducation et de protection de l'enfance sera basé au bureau régional de l'UNICEF pour l'Asie de l'Est et le Pacifique à Bangkok, mais sera mis à disposition des pays d'Asie du Sud.