clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Español
عربي
中文

MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD Réfugiés iraquiens en Égypte, Jordanie, Liban et la République arabe syrienne

© UNICEF/NYHQ2007-0750/Noorani

En Syrie, des volontaires aident au développement de la petite enfance dans un camp pour réfugiés iraquiens palestiniens. Plus d'1,5 million d'Iraquiens restent réfugiés dans les pays voisins, fuyant la violence politique actuelle dans leur pays.

Enfants et femmes dans la crise

En raison du climat persistant de conflit, de violence et de discorde politique qui règne en Iraq, plus d'1,5 millions d'Iraquiens continuent à trouver refuge dans les pays avoisinants, majoritairement l'Égypte, la Jordanie, le Liban et la République arabe syrienne. Selon le HCR, la République arabe syrienne a accueilli le contingent le plus important de réfugiés iraquiens (1 million d'après les estimations du gouvernement1), soit environ 113 000 personnes, dont 45 000 enfants. Le nombre de réfugiés iraquiens est estimé à 34 000 en Jordanie, à 9300 au Liban et à 7500 en Égypte2. Le retour de ces réfugiés est entravé par une peur et une insécurité permanentes, alors que la détérioration du climat économique, conséquence de l'instabilité régionale actuelle, représente un défi financier et social majeur pour les familles réfugiées dans leurs pays d'accueil.

Répondre aux besoins urgents en 2012

L'UNICEF continuera à travailler avec les gouvernements d'Égypte, de Jordanie, du Liban et de la République arabe syrienne, ainsi qu'avec le HCR, d'autres institutions des Nations Unies et des ONG, afin de répondre aux besoins des réfugiés iraquiens vulnérables grâce aux interventions suivantes :

En République arabe syrienne, plus de 10 000 réfugiés auront accès à des services de santé primaire et de nutrition, 25 000 enfants iraquiens seront inscrits en école maternelle et élémentaire ou dans l'enseignement secondaire, et 1000 réfugiés et Syriens vulnérables issus des communautés d'accueil recevront une formation professionnelle, visant en particulier les mineurs réfugiés et les jeunes, notamment ceux qui sont en situation d'abandon scolaire. 11 000 autres enfants iraquiens ou syriens vulnérables et 600 familles bénéficieront de services psychosociaux et de protection de proximité, et 7500 adolescents iraquiens et syriens auront accès à des espaces et des activités spécifiques de meilleure qualité.

En Jordanie, l'UNICEF apportera son soutien au Ministère de l'éducation pour l'accueil des enfants iraquiens dans les écoles publiques. Au niveau communautaire, un accent particulier sera mis sur la prestation de services éducatifs et psychosociaux destinés aux groupes d'Iraquiens les plus vulnérables, notamment les enfants déscolarisés ou non scolarisés, les enfants d'âge scolaire pré-primaire et les enfants souffrant de handicap. Plus de 9000 enfants iraquiens et jordaniens et leurs parents bénéficieront d'une assistance par le biais d'interventions éducatives de proximité. Quelque 3800 enfants et leurs parents, ainsi que des professionnels des ONG, bénéficieront d'interventions psychosociales. L'UNICEF continuera à co-diriger le groupe de travail sectoriel sur l'éducation avec  Save the Children afin d'assurer une coordination efficace.
Au Liban, l'UNICEF favorisera la mise en place d'un environnement protecteur au sein des écoles et des communautés pour les enfants et les familles réfugiées d'Iraq. Quelque 300 enfants réfugiés et leurs familles bénéficieront d'interventions psychosociales. Les communautés auront accès à des activités de sensibilisation aux mécanismes de protection de l'enfant, proposées par 200 prestataires de service. L'UNICEF renforcera également les capacités de 150 enseignants et administrateurs du Ministère de l'éducation, de 50 centres de développement social et de 200 parents afin d'améliorer l'intégration des réfugiés iraquiens dans le système scolaire national. De plus, 200 enfants et jeunes Iraquiens déscolarisés bénéficieront d'un soutien par la formation professionnelle, des activités d'apprentissage des aptitudes à la vie quotidienne, des activités de loisirs et une aide à la réinsertion dans le système scolaire traditionnel. En étroite coordination avec le HCR, les cas identifiés d'enfants à risques seront suivis, et le plaidoyer en faveur de l'intégration des problématiques des réfugiés iraquiens dans les priorités nationales sera poursuivi.

En Égypte, l'UNICEF améliorera l'accès à la prise en charge psychosociale de 1500 enfants iraquiens. Un soutien au développement des capacités de 25 travailleurs psychosociaux sera également apporté conjointement avec l'Institut de formation psychosociale. L'UNICEF renforcera les capacités de 13 centres de santé primaires, afin de leur permettre de fonctionner comme des services de protection infantile, et assurera une sensibilisation aux questions de santé et un dépistage auprès de mères iraquiennes et d'environ 3000 enfants.

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

En octobre 2011, 773 750 dollars É.-U. (2 pour cent) sur les 40 056 000 dollars É.-U. demandés avaient été reçus pour le soutien aux réfugiés iraquiens.

En Syrie, plus de 5000 enfants ont pu accéder à des espaces amis des enfants, 4000 professionnels de l'éducation ont été formés et 60 écoles ont été rénovées. Le renforcement des capacités des professionnels de santé a surtout concerné la santé maternelle et infantile, la nutrition et la surveillance. Les Journées nationales de la vaccination, ainsi qu'une campagne localisée d'éradication de la polio, ont permis de toucher plus de 90 pour cent des enfants dans les zones à haut risque.

En Jordanie, l'UNICEF a plaidé avec succès en faveur de l'accès gratuit à l'école publique et à des supports d'apprentissage pour les enfants réfugiés iraquiens. L'UNICEF a apporté un soutien au Ministère de l'éducation pour le fonctionnement de 72 écoles abritées dans des bâtiments loués, 20 écoles à double vacation et des salles polyvalentes dans 29 écoles. Vingt ONG et organisations de proximité ont proposé des services éducatifs et psychosociaux à 10 000 enfants iraquiens et jordaniens.

Au Liban, l'UNICEF a apporté une aide psychosociale à 125 personnes, offert un appui à plusieurs classes, profitant à 300 enfants, dispensé une formation professionnelle à 25 jeunes déscolarisés, orienté 150 personnes vers des services sociaux de base et formé 100 enseignants et travailleurs sociaux dans 4 centres de développement social.

En Égypte, 15 professionnels de santé ont été formés au dépistage sanitaire global pour 3000 enfants de moins de 5 ans, ainsi qu'à la sensibilisation, l'éducation et le soutien à la nutrition et à la prévention des maladies auprès de leurs mères. Le dispositif d'orientation médicale a été renforcé pour les cas critiques.

Besoins de financement pour 2012

L'UNICEF demande un montant de 11 404 000 dollars É.-U. pour mener à bien son action d'assistance aux femmes et aux enfants iraquiens vulnérables en Égypte, en Jordanie, au Liban et en République arabe syrienne, qui ont besoin d'une assistance durable permettant de leur garantir un niveau de vie minimal et une protection fondamentale.

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2012.

1 Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Appel Global de l'UNHCR 2012-2013 : Iraq, UNHCR, Genève, 1er décembre 2011, p. 154.  
2 Agence des Nations Unies pour les réfugiés - Groupe régional d'analyse des données, « Statistical Report on UNHCR Registered Iraqis and Non-Iraqis: Iraq, Egypt, Iran, Jordan, Lebanon, Syria, Turkey, and the GCC countries », UNHCR, Genève, 31 octobre 2011, pp. 5, 7, 9, 11, 13.