clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Espa˝ol
عربي
中文

AFRIQUE DE L'OUEST ET CENTRALE RD du Congo

© UNICEF/NYHQ2009-1315/Asselin

Un garçon passe devant un poste de maintien de la paix des Nations Unies dans la province Orientale. Les conflits, le niveau extrême de violence sexuelle et l'effondrement des services sociaux en font une des pires crises humanitaires du monde.

Enfants et femmes dans la crise

Le conflit actuel secouant l'est et le nord-est du pays, conjugué à des services sociaux de piètre qualité, voire inexistants à l'échelle nationale, font de la République démocratique du Congo l'un des pays où sévit l'une des pires crises humanitaires de la planète. La population déplacée était estimée en juin 2011 à 1,6 million de personnes, dont la plupart sont des enfants. On compte environ 800 000 rapatriés pour 120 000 familles d'accueil1. En 2011, les attaques menées par les groupes armés et les forces armées - qui pratiquent massivement la violence sexuelle - se sont poursuivies, tandis que des centaines d'enfants ont échappé aux groupes armés. Depuis 2010, les épidémies de rougeole sont fréquentes. Si des campagnes préventives ne sont pas mises en oeuvre à temps, 11 millions d'enfants seront fortement exposés à la maladie dans les quatre provinces de Bandundu, Bas-Congo, Kinshasa et Nord-Kivu2. Le choléra a également fait son apparition dans de nouvelles zones et se propage rapidement le long du fleuve Congo, où 16 680 cas et 482 décès étaient signalés au 20 octobre 20113. De nombreux enfants n'ont pas pu accéder à l'éducation ou ont vu leur scolarité interrompue; les options adaptées et souples en matière d'éducation font défaut, notamment pour les jeunes enfants et les adolescents vivant dans cet environnement précaire. D'après les estimations, 7,6 millions d'enfants ne vont pas à l'école, dont 34 pour cent se trouvent dans les zones affectées par le conflit4. Les problèmes de sécurité et le manque d'accès physique aux communautés dans le besoin entravent sérieusement la fourniture de l'aide humanitaire.

Répondre aux besoins urgents en 2012

En tant que chef de file des groupes sectoriels pour la nutrition, l'éducation, la protection de l'enfance, les hébergements d'urgence et l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), ainsi que pour les articles non alimentaires, l'UNICEF collaborera avec le Gouvernement de la République démocratique du Congo, d'autres organismes de l'ONU et des ONG pour satisfaire les besoins suivants :

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

En 2011, l'UNICEF a demandé 123 070 000 dollars É.-U. au titre de ses activités en République démocratique du Congo (RDC). Fin octobre 2011, l'UNICEF avait reçu 62 618 453 dollars É.-U. (51 pour cent). Dans le cadre du programme de Réponse rapide aux mouvements de population de l'UNICEF, les besoins de 1,8 million de personnes ont été évalués, des articles ménagers essentiels et des matériaux pour construire des abris ont été distribués à plus de 65 000 familles et plus de 200 000 personnes affectées par le conflit dans l'est de la RDC ont eu accès à l'eau et à l'assainissement. Des fournitures alimentaires thérapeutiques ont été distribuées à plus de 95 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. L'UNICEF a réagi à l'épidémie de rougeole dans cinq provinces en vaccinant plus de 5,6 millions d'enfants âgés de 6 mois à 15 ans ; environ 16 000 personnes atteintes du choléra ont également été soignées. Plus de 630 000 personnes affectées par le choléra et les déplacements (par rapport à un objectif initial de 826 000) ont amélioré leur connaissance en matière d'hygiène et ont eu accès à l'eau salubre et aux installations d'assainissement.

Au cours des 9 premiers mois de l'année, des services ont été fournis à plus de 15 000 survivants de la violence sexuelle et sexiste (dont 50 pour cent sont des enfants). Quelque 71 000 enfants déplacés et rapatriés ont eu accès à des espaces amis des enfants protégés ; en outre, 4500 enfants ayant échappé aux groupes armés ont bénéficié d'une prise en charge provisoire. Plus de 26 000 enfants ont bénéficié d'un accès amélioré à l'éducation et aux services psychosociaux.

Besoins de financement pour 2012

L'UNICEF demande 143 900 000 dollars É.-U. au titre de ses activités humanitaires prévues en République démocratique du Congo. Cette demande est conforme au Plan d'action humanitaire 2012. Un financement complet et immédiat est nécessaire pour soutenir la protection et le relèvement des femmes et des enfants.

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2012 et le site Internet du bureau de pays http://www.unicef.org/drcongo/french/.

1 Plan d'action humanitaire de 2012 pour la République démocratique du Congo, à paraître, et estimation, d'après l'UNICEF, de la population infantile.
2 Estimation, d'après l'UNICEF, de la population infantile de 6 mois à 15 ans dans quatre provinces.
3  Ministère de la santé publique de la République démocratique du Congo « Situation épidémiologique du choléra en République démocratique du Congo, Bulletin », Ministère de la santé publique, Kinshasa, 20 octobre 2011, p. 1.
« Enquête en grappes à indicateurs multiples - 2010 » septembre 2010.
5 Le programme multisectoriel Réponse rapide aux mouvements de population apporte une aide humanitaire d'urgence en matière d'articles non alimentaires/hébergements d'urgence, d'éducation et d'eau, d'assainissement et d'hygiène aux populations affectées par les catastrophes ou le conflit (environ 1,7 million de bénéficiaires chaque année) dans l'est de la République démocratique du Congo (Bas et Haut-Uele, Ituri, Nord et Sud-Kivu).