clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Espańol
عربي
中文

EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE, COMMUNAUTÉ DES ÉTATS INDÉPENDANTS

© UNICEF/NYHQ2011-1654/Bell

Une femme ramène ses enfants, de la maternelle à chez elle, Samarkandek, Kirghizistan. L'école expérimente un programme de réduction des risques en cas de catastrophe pour mieux préparer la population aux catastrophes, naturelles ou pas.

Enfants et femmes dans la crise

L'Europe centrale et orientale et la Communauté d'États indépendants sont exposées aux catastrophes naturelles, qui se soldent par de lourdes pertes économiques et en vies humaines, détruisent les infrastructures sociales et rendent les femmes et les enfants très vulnérables aux déplacements, au manque de protection et aux problèmes de santé graves. L'instabilité politique continue de régner au sein de la région et des pays voisins. D'après les estimations, 2,5 millions de personnes étaient encore déplacées en Europe et en Asie centrale fin 2010, en raison des conflits liés aux revendications indépendantistes et aux contentieux territoriaux1.

En juillet 2011, le tremblement de terre de magnitude 6,1 sur l'échelle de Richter, qui a secoué la vallée de Ferghana et a été ressenti le long de la frontière entre le Kirghizistan et l'Ouzbékistan, a rappelé le risque encouru par les populations de la région et a mis en lumière la nécessité d'accélérer la planification de la gestion des catastrophes. La Turquie a enregistré l'afflux de plus de 11 000 personnes - dont la majorité sont des enfants - fuyant les troubles en Syrie2, ainsi qu'un tremblement de terre de magnitude 7,2 en octobre. La réapparition en 2010 de la polio en Asie centrale, pour la première fois en dix ans, et la fréquence des flambées de rougeole depuis 2008 - notamment en Europe orientale et en Ouzbékistan - reflètent la fragilité de la région à l'égard des maladies à prévention vaccinale.

Répondre aux besoins urgents en 2012

Bureau régional

En 2012, le bureau régional privilégiera les activités suivantes :

Géorgie
En 2012, l'UNICEF continuera de répondre aux besoins de 40 000 enfants et leur famille en Abkhazie (Géorgie), en collaboration avec les ONG locales et internationales et des institutions des Nations Unies. Les activités de soutien se concentreront sur les interventions de relèvement dans les situations d'après-conflit en vue de renforcer la fourniture de services sociaux et de santé de base. Les résultats escomptés sont les suivants :

Kirghizistan
En 2012, l'UNICEF continuera de collaborer avec le Gouvernement du Kirghizistan, d'autres organismes de l'ONU et des ONG afin d'accroître la durabilité des interventions d'urgence dans les zones affectées et de renforcer les mécanismes de préparation aux situations d'urgence. En tant que chef de file des groupes sectoriels pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), l'éducation et la nutrition et des sous-groupes sectoriels pour la protection de l'enfant, l'UNICEF participe activement à la planification interorganisations des mesures d'urgence.

Tadjikistan
En 2012, l'UNICEF renforcera davantage les capacités et la coordination pour répondre aux catastrophes lorsqu'elles surviennent - dans le cadre de son rôle dans différents groupes sectoriels humanitaires - en veillant à ce que les enfants aient un accès continu aux services essentiels en matière de santé, de nutrition, de protection, d'éducation, ainsi que d'eau et d'assainissement. Les résultats escomptés dans le cadre des programmes actuels sont les suivants :

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

Fin octobre, l'UNICEF avait reçu 100 000 dollars É.-U. (soit 5 pour cent) des 2 200 000  dollars É.-U. sollicités. Pour combler le manque de financement de ses activités régionales, l'UNICEF a eu recours à d'autres sources. Le bureau régional a aidé les bureaux de pays, les autorités et les partenaires nationaux en Bosnie-Herzégovine, au Kazakhstan, en Turquie et en Ouzbékistan à planifier et gérer la préparation aux situations d'urgence et en Arménie, en Azerbaïdjan, en Géorgie, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Tadjikistan et en Ouzbékistan à intégrer les activités liées à la réduction des risques de catastrophe au sein de l'éducation.

Plus de 28 000 enfants, éducateurs et employés ont acquis des capacités en matière de réduction des risques de catastrophe. Le matériel pédagogique a été adapté et un programme pilote sur les méthodes d'évaluation de la sécurité des écoles a été lancé au Kirghizistan.

L'UNICEF a répondu aux besoins humanitaires et de protection de 40 000 enfants et leur famille en Abkhazie (Géorgie). Le Fonds a réalisé des formations et distribué des équipements et des fournitures de santé maternelle et infantile ; un réseau de centres communautaires proposant des services sociaux de base a été établi.
En Turquie, l'UNICEF a aidé le gouvernement en fournissant une formation psychosociale aux enseignants et en scolarisant à nouveau les enfants après le séisme du mois d'octobre.

Au Kirghizistan, plusieurs projets « post-conflits » ont été réalisés dans les domaines de la santé, l'éducation, la protection de l'enfant et l'eau, l'assainissement et l'hygiène.

L'UNICEF a participé aux interventions liées à l'épidémie de polio de 2010 au Tadjikistan et dans les pays voisins; la région a ensuite été déclarée exempte de polio.

Besoins de financement pour 2012

L'UNICEF demande 8 241 000 dollars É.-U. pour poursuivre ses activités humanitaires dans la région et, en collaboration avec les gouvernements et ses partenaires et être en mesure de fournir une aide opportune et de qualité pendant les situations d'urgence. Ces activités comprennent des exercices de simulation et le développement des capacités du personnel de l'UNICEF, ainsi que des gouvernements et des partenaires. Le bureau régional continuera d'aider les bureaux à intégrer la réduction du risque de catastrophe dans leurs programmes courants afin de renforcer la résilience et d'atténuer l'impact des catastrophes naturelles sur les femmes et les enfants.

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2012 et le site Internet du bureau de pays www.unicef.org/ceecis/.

1Observatoire des situations de déplacement interne, « Internal Displacement in Europe », Observatoire des situations de déplacement interne, Genève, 2010, www.internal-displacement.org/8025708F004CE90B/(httpRegionPages)/89DF093F3A3371D6C125786A00495575?OpenDocument, consulté le 20 novembre 2011.
2 Fonds des Nations Unies pour l'enfance, « UNICEF Situation Report: Turkey borders with Syria », UNICEF, New York, 28 juin 2011, p. 1.