clear1Action humanitaire pour les enfants 2012 UNICEF
Languages
English
Español
عربي
中文

AFRIQUE DE L'OUEST ET CENTRALE République centrafricaine

© UNICEF/NYHQ2011-0801/Grarup

Une fillette est soignée contre le paludisme dans un hôpital de la préfecture de Haut Mbomou. Le conflit a affecté tous les aspects de la vie quotidienne du pays, ruinant les infrastructures et déplaçant 192 000 personnes.

Enfants et femmes dans la crise

Le conflit actuel opposant l'armée, des factions nationales et des groupes armés étrangers bouleverse l'environnement quotidien des femmes et des enfants centrafricains. Environ 192 000 personnes, dont au moins la moitié sont des enfants, sont actuellement déplacées dans leur propre pays 1.L'impact humanitaire du conflit se fait sentir dans toutes les facettes de la vie quotidienne. La destruction des infrastructures empêche l'accès à des services de base en matière d'éducation et de santé. Dans les régions affectées par le conflit, les taux de scolarisation sont très faibles (46 pour cent2) ; d'après les estimations, 1500 enfants ont été recrutés par les groupes armés3. Une enquête nationale récente révèle que 40,7 pour cent des enfants de moins de 5 ans souffrent d'un retard de croissance et 7,4 pour cent de malnutrition aiguë modérée ou sévère4. En octobre 2011, l'épidémie de choléra dans le sud de la capitale a donné lieu à une situation d'urgence sanitaire ; 94 cas et 15 décès ont été signalés5.

Répondre aux besoins urgents en 2012

En 2012, l'UNICEF assumera la direction des groupes sectoriels pour la nutrition, l'éducation, et l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH) afin de coordonner la préparation aux situations d'urgence et l'organisation des secours à l'échelle nationale et infranationale. L'aide humanitaire fournie par l'UNICEF, en collaboration avec le Gouvernement de la République centrafricaine, des ONG et d'autres organismes de l'ONU, vise à réduire les vulnérabilités de 600 000 personnes affectées par le conflit, dont 294 000 enfants.

Le financement humanitaire en action : faits marquants de 2011

En 2011, l'UNICEF estimait que 11 763 000 dollars É.-U. étaient nécessaires au financement de ses activités humanitaires en République centrafricaine. Fin octobre 2011, le Fonds avait reçu 5 857 564 dollars É.-U., soit 50 pour cent. L'UNICEF a obtenu, entre autres, des résultats clés pour les femmes et les enfants : dans les zones affectées par le conflit, ses projets éducatifs ont permis à près de 160 000 enfants, dont 62 000 filles, de se réinscrire à l'école primaire (dépassant ainsi les prévisions qui étaient de 150 000 enfants). Au moins 20 écoles et 30 établissements de santé ont eu accès à une eau propre et à un système d'assainissement adéquat grâce à de nouveaux puits artésiens et installations d'assainissement. Les projets liés à la protection de l'enfance ont apporté une aide à 1000 enfants associés à des groupes armés (soit 100 pour cent de l'objectif) et ont également renforcé les mécanismes de suivi et de communication. Soucieux de réduire la mortalité de près de 74 000 femmes enceintes et près de 320 000 enfants de moins de 5 ans, l'UNICEF a fourni des médicaments essentiels dans le cadre de prestations de santé à impact élevé et de services de nutrition. L'UNICEF a en outre administré des vaccins contre la polio, a distribué des supplémentations en vitamine A et des comprimés vermifuges à 756 000 enfants de moins de 5 ans et a vacciné environ 500 000 enfants contre la rougeole.

Besoins de financement pour 2012

L'UNICEF sollicite 11 018 000 dollars É.-U. pour apporter une réponse intégrée à la crise que traverse la République centrafricaine. Afin de satisfaire les besoins élémentaires et de réaliser les droits des femmes et des enfants affectés par le conflit actuel, un financement adéquat dans tous les secteurs est crucial. Cette demande est conforme aux conditions du Processus d'appel global (CAP) de 2012. 

Pour toute information supplémentaire sur l'action humanitaire prévue en 2012, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2012.

1 Observatoire des situations de déplacement interne, « Central African Republic: New displacement due to ongoing conflict and banditry », IDMC, Genève, 1er décembre 2010, p. 24, www.internal-displacement.org/8025708F004BE3B1/(httpInfoFiles)/95AEC93671A035E7C12577EC003BE9EE/$file/CAR+-+Dec+2010.pdf, consulté le 15 novembre 2011. 
2 Ministère de l'éducation de la République centrafricaine, « Annuaire statistique de l'éducation nationale 2010-2011 », Ministère de l'éducation, Bangui, République centrafricaine, p. 32.
3 Conseil danois pour les réfugiés, « Evaluation Mission of the Situation of Children in Community Self-Defense Groups », Conseil danois pour les réfugiés, Copenhague, Mai 2011, p. 3.
4 Institut centrafricain des statistiques, des études économiques et sociales, « Multiple Indicator Cluster Surveys - Round 4: Preliminary results », Bangui, République centrafricaine, mai 2011, p. 2.
5 Fonds des Nations Unies pour l'enfance, « Cas de choléra en République centrafricaine, semaine 40 », bureau de l'UNICEF en République centrafricaine, Bangui, 12 octobre 2011.