header2011hac_fr
Languages
English
Español

Asie-Pacifique Philippines

© UNICEF Philippines/2010/Palasi

Un garçon participe à des activités de loisirs dans une garderie de la province d'Isabela, l'une des régions affectées cette année par des typhons. Les Philippins vivent régulièrement des cycles de catastrophes naturelles et de conflits.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

Aux Philippines, les femmes et les enfants sont confrontés à une série récurrente de conflits et de catastrophes. Le pays est habituellement soumis chaque année à des déplacements de population, dus à un conflit politique ou à une catastrophe naturelle. Le typhon Ketsana (appelé Ondoy aux Philippines), a frappé en 2009. Il a eu pour conséquence des déplacements massifs de population, une détérioration de la santé et de la nutrition, la pollution de l’eau,et a plongé des millions de gens dans une grande détresse, qui s’est prolongée durant une bonne partie de 2010. Puis, le typhon Megi a suivi, en octobre 2010. Ces catastrophes naturelles, allant de pair avec un conflit armé qui s’éternise et le risque de violences, entravent les efforts déployés pour diminuer les effets de la pauvreté, de l’eau insalubre et d’installations sanitaires insuffisantes, d’un service de santé limité et d’une gouvernance défectueuse.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

En 2011, l’UNICEF va travailler avec le Gouvernement philippin, des institutions des Nations Unies et des ONG partenaires afin de répondre aux besoins de plus de 300 000 femmes et enfants se trouvant dans les zones affectées par le conflit et la catastrophe.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

L’UNICEF a estimé que 17 890 000 dollars É.-U. étaient nécessaires pour ses activités humanitaires aux Philippines, d’après la demande révisée de la mi 2010. En octobre 2010, un total de 6 06 089 dollars É.-U. avait été reçu, soit 34 pour cent de l’objectif. Une gestion rapide et efficace des catastrophes a permis à l’UNICEF d’obtenir des résultats déterminants. Un million de personnes ont bénéficié d’approvisionnements sanitaires d’urgence et près de 20 000 enfants, âgés de 6 mois à 15 ans,ont reçu une dose de vaccin contre la rougeole, grâce à l’intervention d’équipes sanitaires mobiles organisées dans les centres d’évacuation.Plus de 16 000 enfants ont été examinés dans le cadre de la gestion de proximité du programme contre la malnutrition aiguë et environ 500 de ces enfants ont été soignés pour une malnutrition aiguë sévère. En coopération avec des partenaires, des services concernant l’eau, l’assainissement et l’hygiène ont été rapidement fournis à 40 000 familles au minimum. De l’ordre de 27 000 enfants d’âge préscolaire, de 3 à 5 ans, et plus de 50 000 écoliers ont bénéficié d’un environnement sécurisé pour l’enseignement et d’espaces conçus pour les enfants dans les zones affectées par la catastrophe et le conflit.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

L’UNICEF demande 14 022 000 dollars É.-U. pour ses activités humanitaires aux Philippines, afin de couvrir les zones affectées par le conflit dans le Mindanao, de répondre aux catastrophes naturelles potentielles – séismes, inondations, typhons – susceptibles de se produire partout dans le pays, et d’intervenir contre les répercussions des typhons survenus récemment dans le nord.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 aux Philippines et l’action humanitaire prévue en 2011, veuillez consulter le site Internet www.unicef.org/french/hac2011 ou le site Internet du bureau de pays à l’adresse www.unicef.org/philippines. 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 14 022 000