header2011hac_fr
Languages
English
Español

Asie-Pacifique Pakistan

© UNICEF/NYHQ2010-1636/Ramoneda

Des enfants déplacés préparent un repas près d'un camp, à Sukkur, dans le Sindh. Les inondations de 2010, à la suite des pluies de mousson, ont fait 20 millions de sinistrés, une crise colossale pour un pays confronté aussi à un conflit et à la pauvreté.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

Au Pakistan, la vie de millions d’enfants et de femmes a été marquée à jamais par les inondations de juillet et d’août 2010, l’une des pires catastrophes naturelles de ces dernières décennies en termes de population, de terres, de nombre de foyers et d’infrastructures sociales affectés. Les pluies inhabituellement abondantes de la mousson liées à un schéma météorologique anormal en Asie ont fait déborder l’Indus, submergeant un cinquième des terres du Pakistan au paroxysme de l’inondation1. Plus de 20 millions de personnes ont été touchées, 7 millions ont perdu leur domicile, et c’est toute une économie et un mode de vie agraires qui ont été affectés. Six millions de garçons et de filles ont été gravement affectés. Pourtant, cette situation d’extrême urgence n’était que la plus visible des crises humanitaires de 2010. Au nord du Pakistan, en janvier, un glissement de terrain a rayé de la carte un village et endigué la rivière Hunza, créant un lac qui a englouti les villages voisins, touchant près de 40 000 personnes. Au nord-ouest du Pakistan, plus de 1,2 million de personnes étaient toujours déplacées suite au conflit de 2009-2010. Les familles pakistanaises se retrouvent face à une série déconcertante de besoins humanitaires, qui trouvent leur origine dans l’instabilité permanente, les déplacements provisoires et la pauvreté généralisée. L’efficacité de l’intervention humanitaire dépend de facteurs tels que la fréquence des mouvements de population et l’insuffisance du nombre de partenaires capables d’aider les populations les plus vulnérables.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

L’UNICEF est chef de file des groupes sectoriels (clusters) pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) ainsi que pour la nutrition. Il codirige le groupe sectoriel pour l’éducation et il est chef du sous-groupe sectoriel pour la protection de l’enfance au Pakistan. En 2011, l’UNICEF travaillera avec le gouvernement du Pakistan, d’autres institutions des Nations Unies et des ONG afin de répondre aux besoins de plus de 18 millions de personnes, dont 12 millions d’enfants et 3,5 millions de femmes.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

En 2010, l’UNICEF avait estimé que 66 871 298 dollars É.-U. étaient nécessaires au finance-ment du travail humanitaire au Pakistan. En octobre 2010, un total de 18 995 215 dollars avait été reçu, soit 28 pour cent de l’objectif. Suite aux inondations, l’UNICEF avait demandé 251 millions de dollars supplémentaires2. En réaction aux inondations, l’UNICEF a approvisionné quotidiennement en eau propre 2,8 millions de personnes, et a fourni des installations d’assainissement à plus de 1,5 million de personnes. Quelque 9 millions d’enfants ont été vaccinés contre la rougeole etla polio. L’appui nutritionnel a été développé afin de toucher près de 292 500 enfants et femmes enceintes et allaitantes. Plus de 143 516 enfants ont pu accéder à l’enseignement dans 2522 centres d’apprentissage temporaires, et 104 400 enfants et femmes vulnérables ont pu profiter des espaces « amis des enfants ». Au nord-ouest du Pakistan, marqué par l’instabilité politique, l’UNICEF a fourni de l’eau potable à 500 000 personnes dans les camps et les communautés d’accueil (dont 320 000 enfants) et à 1,5 million de personnes (940 000 enfants) dans les zones de rapatriement. L’UNICEF appuie 32 écoles primaires et 8 établissements du secondaire pour près de 29 000 enfants qui vivent dans des camps pour personnes déplacées. A Hunza, l’UNICEF a fourni de l’eau potable, des équipements d’assainissement et d’hygiène à plus de 19 000 personnes, dont 10 000 enfants.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011 

En 2011 l’UNICEF demande 295 951 000 dollars É.-U. pour le Pakistan. Cela comprend l’appui aux enfants et aux femmes des régions touchées par les inondations et le conflit.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 et l’action humanitaire prévue pour le Pakistan en 2011, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2011ou celui du bureau de pays à www.unicef.org/pakistan.

1 Programme des Nations Unies pour l’environnement, « Near Real-Time Environmental Event Alert: Pakistan’s flood of the century is a global disaster », Service d’alerte environnementale mondiale du PNUE, novembre 2010, p. 3.
2 Cette requête provient du Plan d’intervention d’urgence dans les zones inondées du Pakistan, août 2010, révisé en septembre 2010. Bureau de la coordination des affaires humanitaires, New York, septembre 2010. 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 295 951 000