header2011hac_fr
Languages
English
Español

Asie-Pacifique Myanmar

© UNICEF/NYHQ2008-0352/Dean

Des ouvriers reconstruisent une maison endommagée par un cyclone à Yangon Pauk dans la division d'Irrawaddy. Le cyclone Nargis, qui a fait des millions de sinistrés en 2008, et le cyclone Giri, en 2010, ont laissé des milliers de personnes sans abri.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

Les épreuves les plus dures et les plus récentes supportées par des enfants et des femmes au Myanmar doivent être imputées aux cyclones. Le cyclone Nargis, la pire des catastrophes naturelles ayant jamais frappé le pays1, a laissé dans son sillage des habitations dévastées, des terres agricoles ravagées et diminué les chances d’obtenir du travail pour les nombreux ouvriers agricoles qui habitent le delta. Les enfants, dans les secteurs difficiles d’accès, continuent à souffrir de malnutrition et d’installations sanitaires insuffisantes. Un autre cyclone, Giri, a frappé en octobre 2010 la région pauvre de l’État de Rakhine. Au moins 260 000 personnes ont été touchées, plus de 100 000 se retrouvant sans abri, alors que la majorité des infrastructures étaient détruites dans les communes les plus sinistrées. Les jeunes enfants, en particulier, courent un risque élevé de malnutrition et de maladie.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

L’UNICEF, chef du groupe sectoriel (cluster) pour la nutrition et de celui pour l’eau, assainissement et hygiène (WASH), et co-chef du groupe sectoriel pour l’éducation, va coopérer avec le gouvernement du Myanmar,d’autres institutions des Nations Unies et des ONG afin d’axer ses efforts sur l’assistance aux enfants les plus vulnérables et difficiles à atteindre dans les secteurs de Rakhine (notamment l’État de Rakhine Nord), de l’État de Chin et du Delta d’Irrawady. En 2011, l’UNICEF prévoit d’atteindre plus d’un million de personnes, dont 19 0000 femmes, 380 000 filles et 370 000 garçons vivant en situation d’urgence.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

En 2010, l’UNICEF a estimé que 15 899 722 dollars É.-U. étaient nécessaires pour le financement de son action humanitaireau Myanmar. En octobre 2010, 3 624 422 dollars É.-U. au total avaient été reçus, soit 23 pour cent de l’objectif. Malgré la pénurie de financement, l’UNICEF a pu améliorer le bien-être des femmes et des enfants affectés par les cyclones. On a reconstruit vingt-quatre dispensaires respectant les normes anticycloniques; 52 000 ménages ont reçu des moustiquaires afin d’éviter le paludisme. De l’ordre de 94 pour cent des enfants de moins de 5 ans, soit 28 000 enfants, ont reçu des suppléments de vitamine A; des micronutriments ont été distribués à 81 000 femmes enceintes et allaitantes. L’UNICEF a répondu aux besoins urgents en eau potable en fournissant 7,5 millions de litres d’eau pour 37 500 personnes. L’organisation a en outre amélioré les capacités de stockage d’eau d’environ 53 000 familles. Près de 50 écoles ont été reconstruites et l’UNICEF a aidé des groupes communautaires à protéger et aider 7000 enfants vulnérables.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

L’UNICEF demande 9 950 000 dollars É.-U. pour ses projets sur 2011, soit environ la moitié du montant sollicité l’an dernier. En effet, le volume de financement nécessaire pour réparer l’infrastructure sociale (écoles et dispensaires ruraux) a diminué de façon appréciable.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations de 2010 et l’action humanitaire prévue pour le Myanmar en 2011, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2011 ou le site Internet du bureau de pays à l’adresse www.unicef.org/myanmar.

1 Groupe de base tripartite, « Évaluation conjointe des suites de Nargis » (Post-Nargis Joint Assessment), Association des Nations de l’Asie du Sud-Est, gouvernement de l’Union du Myanmar et Nations Unies, Djakarta, juillet 2008, p. 1. 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 9 950 000